Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Puteaux’ Category

Read Full Post »

DIRECT. Législatives : des résultats surprise dans les Hauts-de-Seine

>Elections>Elections legislatives|18 juin 2017, 18h58 | MAJ : 18 juin 2017, 22h44|0
 Gennevilliers, ce dimanche soir. Le maire de Gennevilliers (PCF) Patrice Leclerc, suppléant d’Elsa Faucillon, consulte les résultats sur son smartphone. En retard au premier tour, sa candidate pourrait être élue.(LP/V.T.)
Elections legislativesLégislatives 2017Hauts-de-SeineDirect

Dans la 1ère (Colombes – Gennevilliers – Villeneuve) et la 6e (Neuilly – Puteaux), où des candidats LREM étaient arrivés en tête, ce sont finalement des députés PCF et LR élus. Suivez en direct la soirée électorale du second tour des élections législatives dans les Hauts-de-Seine.

Dimanche dernier, ils ont arrivés en tête dans toutes les circonscriptions où ils étaient présents. Mais les candidats de La République En Marche ne vont, a priori, pas réussir le grand chelem dans les Hauts-de-Seine. Ils sont annoncés perdants dans la 1ère (Colombes – Gennevilliers – Villeneuve) et la 6e (Neuilly – Puteaux) où leur campagne d’entre-deux-tours a été polluée par des affaires.

Découvrez les résultats officiels au fil de la soirée de ce dimanche 18 juin en cliquant ici.

DIRECT. Suivez la soirée électorale dans les Hauts-de-Seine

22 h 40. Isabelle Florennes (LREM) confortable à Nanterre – Suresnes. Le second tour des élections législatives 2017 a livré son verdict dans la 4e circonscription des Hauts-de-Seine (Nanterre – Suresnes). C’est Isabelle Florennes (LREM) qui est élue députée en récoltant 67,3% des voix. Elle devance largement Camille Bedin (LR), qui n’a pu réunir que 32,7% des suffrages.

 

22 h 15. Calvez (LREM) élue à Clichy – Levallois. La candidate LREM sur la 5e circonscription des Hauts-de-Seine (Clichy – Levallois), Céline Calvez confirme son score du 1er tour (42%) et devrait atteindre les 60% des suffrages ce dimanche soir. La jeune communicante de 38 ans, qui a découvert le territoire il y a quatre semaines, bat donc le candidat (LR) Arnaud de Courson, opposant historique du député sortant et maire LR de Levallois Patrick Balkany.

 

22 heures. Solère sans problèmes. Arrivé en tête du premier tour des élections législatives avec 42,6 % des voix, Thierry Solère confirme sa victoire lors du second tour avec 56,6% des voix, contre 43,5% pour sa concurrente LR dissidente, Marie-Laure Godin. Thierry Solère, investi par Les Républicains dans cette 9e circonscription des Hauts-de-Seine (Boulogne-Billancourt), n’avait pas à affronter de candidat LREM en face de lui. Un avantage consenti par le parti d’Emmanuel Macron, Thierry Solère l’ayant assuré qu’il serait « constructif ». Marie-Laure Godin et son suppléant Pierre-Christophe Baguet, maire (LR) de Boulogne, n’ont pas réussi à destabiliser le sortant, qu’ils accusaient de « trahir » son propre camp.

 

21 h 50. Ca sera serré dans la 11e. Selon des résultats encore partiels, ce serait extrêmement serré dans la 11e circonscription des Hauts-de-Seine (Bagneux – Malakoff – Montrouge) entre Laurianne Rossi (LREM) et Yasmine Boudjenah (PCF – FI). A 21 h 30, la candidate du parti du président arrivait nettement en tête à Montrouge avec un score de 60 à 62% des suffrages dans cette commune centriste. A Bagneux et Malakoff, deux bastions communistes Yasmine Boudjenah semblait refaire son retard et même plus en dépassant à chaque fois les 56%. D’après des militants, la victoire pourrait se jouer à quelques centaines de voix près.

 

21 h 30. Le poids des casseroles. La dynamique En Marche ! n’aura pas résisté aux affaires dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine (Neuilly – Puteaux). Englué dans une affaires de « violences conjugales » et de dégradation de bien privé puis rattrapé par une histoire de compte off shore non déclaré à Hong Kong, Laurent Zameczkowski, pourtant largement en tête au premier tour, est battu par la candidate LR Constance Le Grip.

 

21 h 20. Bon score à Colombes mais mauvais présage pour Isia Khalfi (LREM). L’élection est déjà pliée… ou presque. A Colombes Nord, Isia Khalfi (LREM) arrivé en tête avec 54,56% des voix. Elsa Faucillon (PCF) obtient, elle, 45,44% des suffrages. « C’est un très bon score, nous sommes très confiants maintenant. », jubile le maire communiste de Gennevilliers et suppléant Patrice Leclerc

 

21 h 10. Frédérique Dumas (LREM) toute proche d’entrer à l’Assemblée. La victoire est à portée de main pour La République en marche dans la 13eme circonscription des Hauts-de-Seine (Antony , Châtenay-Malabry, Bourg-la-Reine, Sceaux). Frédérique Dumas a survolé le scrutin à Antony, où elle obtient 62,91% des voix, contre 37,09% pour son opposant LR Georges Siffredi. Dans la ville, la participation est un peu au dessus de 50%.

 

21 heures. Jean Spiri reconnaît sa défaite. Jean Spiri fera autour de 42 % à Courbevoie et remercie ses militants et sympathisants sur les marches de l’ancienne mairie. Des remerciements pour « une belle remontée entre le premier et deuxième tour » mais qui ne permettra pas de l’envoyer au Palais Bourbon. Il adresse déjà ses « félicitations républicaines » à Christine Hennion, la candidate LREM.

 

 20 h 30. Ca sent bon pour Gabriel Attal. Dans la ville d’Issy-les-Moulineaux, qui compte pour deux tiers de la 10e circonscription (Issy – Vanves), le candidat LREM Gabriel Attal arrive en avance sur Jérémy Coste, son concurrent UDI.

 

20 h 15. Fin de campagne tendue à Bois-Colombes. Ce vendredi soir, le ton est monté entre les militants La République En Marche et ceux des Républicains dans la 3ème circonscription des Hauts-de-Seine (Courbevoie – Bois-Colombes – La Garenne-Colombes). A tel point que ces derniers sont même allés porter plainte, dans la foulée, au commissariat de Courbevoie pour « menace de crime ou délit contre les personnes ou les biens à l’encontre d’un élu public ».

L’embrouille a commencé un peu après minuit à cause… d’une histoire d’affiches. Rue Mertens à Bois-Colombes, les militants LR sont en train de décrocher les affiches de la candidate LREM, fraîchement collées sur celles de leur candidat Jean Spiri. Quand, selon eux, une voiture « a déboulé » vers le panneau d’affichage. Une version réfutée par l’équipe de campagne LREM sur la circonscription qui évoque « les provocations répétées » de son adversaire.

20 heures. A voté ! Les 1014 bureaux de vote des Hauts-de-Seine ont fermé leurs portes. Reste à présent à déterminer la participation, qui s’annonce catastrophique. Et, évidemment, à dépouiller les bulletins. Dans douze villes du département ce devrait être rapide puisque les électeurs utilisent des machines à voter électroniques.

 

 -

 

 

 

19h30. Les enjeux, circonscription par circonscription. A une demi-heure de la fermeture des bureaux, penchez-vous sur les enjeux du scrutin dans chaque circonscription. Dans certains territoires les choses semblent entendues, dans d’autres le suspense est beaucoup plus grand.

 

 

 

19 heures. Dernière heure pour voter. Les 1014 bureaux de vote des Hauts-de-Seine fermeront à 20 heures. Ce sont donc les derniers moments pour glisser un bulletin dans l’urne après une après-midi passée au soleil. Certains ont préférer voter de bon matin, à l’instar de Gabiel Attal, candidat (LREM) dans la 10e circonscription (Issy – Vanves) qui a accompli son geste citoyen à… 8 heures du matin.

 

 -

 

 

17 heures. Participation en berne. Le taux de participation à 17 heures dans les Hauts-de-Seine est de 29,9 % pour ce second tour des élections législatives. La mobilisation est moindre qu’au premier tour des législatives, il y a une semaine à la même heure, puisque la participation s’élevait alors à 39,09 % à 17 heures.

Read Full Post »

En Marche      Laurent Zameczkowski            43,62%

Les Républicains   Constance Le  Grip /Vincent Franchi   20,7%

La France Insoumise    Samuel  Florin                      8,26  %

Front National   Emmanuelle     Cuignet                  5,59 %

Divers Droite           Nathalie Etzenbach                   4,86 %

Ps  en voix de disparition       Marie Brannens       4,48 %

Ecologiste      Vincent Dubail                                     3,14 %

Divers       Sophie Landowski                                      1 ,80 %

2 *Divers Droite            Philippe Karsenty               1,61%

Debout la France         Patrick Lagarde                    1,28 %

PCF    Zohra Bougherara                                            1,04 %

2* Ecologiste             Michelle Line                           0,88%

2* Divers         Jonathan Pauchet                              0,73%

Extrême Gauche      Françoise Marcel                    0,58%

3*  Divers  Grégoire Chevignard                              0,56%

Extreme Droite       Martine Pincemin                   0,46%

4* Divers  Hugo de Choisy                                     0,41%

 

Nombre D’inscrits    28983              Taux de Participation   59,31 %     Taux d’abstention   40,69%

Votes exprimés   97,56%

 

Read Full Post »

Les parcs d’attractions Putéolis historiques ont le vent en poupe et Mapolébongregertofolise pourrait bien être une source d’inspiration d’un projet qui verrait le jour en 2023, à Putéolis en Haut   – de –Seine, Sous l’impulsion aujourd’hui du caméléon Macronique , président des faussaires, le projet consisterait à rassembler des attractions en quatre dimensions et de réalité virtuelle autour de l’histoire de dsk du cagirounette de Bayrou dit LE MACRONISTESOCIALISTE le roi des faussaires girouette et trahison et macrontonique. Par le biais des nouvelles technologies des ritournelles

du buzzzzzzz , les visiteurs seraient ainsi immergés dans les campagne présidentiel municipal & régional du futur empereur, Emmanuel assistant à la grandeur des ambition depuis leur base. Ils pourraient aussi se transformer en soldat des Ile vierge britannique ou des banques ROTHSCHILIENNE, agrippant le mousquet des paresseux pour participer à une bataille perdu. L’objectif étant de retranscrire l’histoire, sans la pervertir. Un comité d’historiens des sans culotes devrait d’ailleurs valider l’exactitude des faits retracés par les attractions Putéolis .

Le parc d’attractions Grebertofolise , qui serait situé précisément à NEUILLY SUR SEINE, s’inscrirait dans la lignée De Puteaux , dans le 92 , en ne comptant pas sur les traditionnelles montagnes russes et autres manèges DE L’OPPOSITION.

 

Selon, le projet a 90% de chances de devenir réalité. Une enveloppe de 5 millions d’euros sur dix ans serait nécessaire pour officialiser une ouverture DIRECTE EN PRISON. Le parc d’attraction GREBERTOFOLISE aurait l’ambition de recevoir 10 visiteurs dès la deuxième année de son existence. L’entrée pourrait coûter 35 euros DE DONTS PLANQUE DANS UNE BANQUE ROTHSCHILIENNE OU Rockefellerienne Plique .

 

Read Full Post »

 

 

© Fournis par Turbo.fr Logo turbo 1280 million euros voiture

L’histoire, qui s’est déroulée fin mars, ne dit pas si les douaniers de Puteolis ont aussi démonté le volant pour voir si le Youkounkoun Joelus se trouvait caché dans le klaxon. Mais une chose est sûre : pour parvenir à planquer plus d’un million d’euros dans une voiture, en l’occurrence, dans une voituerette , le trafiquants Greberto ont fait preuve de beaucoup d’imagination, digne de la célèbre aventure du Corniaud, incarné par Bayrou, utilisé comme passeur (ou mule) à son insu par de Macronbus .

Des centaines de billets planqués derrière son postérieure avant droit

S’ils n’ont pas trouvé de Hollandus à l’intérieur du véhicule, les douaniers de Puteolis ont en revanche découvert, cachés derrière les sièges avant, plusieurs sacs de billets de banque reçu par des fond douteux socialistocrades . Pas moins de 368.000 euros s’y trouvaient dissimulés, en petites coupures de 200, 100 et 50 euros. Quelques billets de 500 complétaient l’ensemble.

 

 

Ils trouvent 660.000 euros derrière le pare-chocs arrière

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Le chien des douaniers Puteolis , dressé pour détecter des choses insolites et pas seulement de la droguehollandus , marque l’arrière du véhicule, au niveau du pare-chocs. Les douaniers Puteolis ouvrent le coffre, commencent à démonter l’habillage et, surprise ! Ils découvrent, planqués dans les nombreux vides entre la carrosserie et le coffre Cancelloni , où les constructeurs cachent boîtiers électriques, compresseurs, réservoir de lave-glace, quelques… 660.000 euros ! Là encore, des billets de banque, en petites coupures.

On imagine que les douaniers Puteolis ont aussi eu le réflexe de vérifier que les pare-chocs n’étaient pas en or massif, comme dans le Joëlle   Franchi !

Au total, la saisie opérée dépasse le million d’euros (1.033.225 euros, pour être précis, ce qui laisse penser qu’il y avait au moins 1 billet de 5 euros, et 1 billet de 20 euros, dans le lot).

Le véhicule, immatriculé à Neuilly, a bien évidemment été saisi avec la somme d’argent qui transitait illégalement par la frontière franco-suisse. Quant aux deux personnes à bord de la voiturette, ils vont devoir expliquer à la Justice ce qu’ils faisaient avec un million d’euros, et d’où ils proviennent…

Read Full Post »

image: http://www.faitsdivers.org/poele2.jpg

La scène s’est produite mercredi à Saran, près d’Orléans, dans le Loiret.

Une femme, âgée de 39 ans, s’est mise à hurler sur son mari parce que ce dernier avait laissé son verre sale dans l’évier. Puis elle l’a mis à la porte.

Au bout d’un moment, elle a fini par ouvrir la porte, armée d’un couteau. Puis elle a frappé son époux à coups de poêle sous les yeux des voisins médusés.

Les policiers, alertés entre-temps par la victime, se sont rendus sur les lieux et ont interpellé la suspecte.

Emmené au commissariat, le couple a été interrogé. Le mari, âgé d’une trentaine d’années, a expliqué aux enquêteurs qu’il subissait violences et brimades quotidiennement. Son épouse l’a forcé un jour à manger par terre parce qu’il n’avait pas bien fait le ménage.

La trentenaire passera prochainement devant le Tribunal Correctionnel
En savoir plus sur http://www.faitsdivers.

Read Full Post »

 

Des traces de découpe sur des os retrouvés à Puteolis attesteraient d’une présence humaine des ancêtres de Grebertorus sur le continent Puteolis bien avant la date admise jusqu’à présent.

 

 

L’information a fait se retourner Christophe Colomb dans sa tombe. Finalement, ce n’est pas lui qui a découvert Puteolis , ni même les Joelus Franchi , mais une bande de gogos dépressifs, il y a 130 000 ans. L’article scientifique qui déclenche ce tsunami paléontologique est paru mercredi 26 avril dans la revue Nature. Certains archéologues se montrent convaincus, d’autres pas du tout.

C’est que 130 000 ans, c’est un sacré bond dans le passé. Jusqu’ici, on datait l’arrivée de l’Homo à puteolis il y a 15 000 à 25 000 ans, selon les méthodes utilisées. Celui-ci aurait profité d’une baisse du niveau étroit de son cerveau. L’homme à l’origine de cette révolution s’appelle Macronzoébus et est paléontologue au Centre bancaire financier  de recherche paléolithique, dans le centre de puteolis Au cours de l’hiver 2015-2017, il est appelé sur un chantier d’autoroute Joelus Franchi à Califourchon du 92. En creusant, les ouvriers sont tombés sur de gros ossements non identifiables. Grebertosorus , lui, n’hésite pas, il s’agit d’os de Kernosaurus de Pantin, un cousin  du pic vert disparu en France voilà 9 000 ans. L’attention du paléontologue macrozoébus se porte aussitôt sur la forme bizarre des fragments d’os et de leurs entailles. Il y découvre notamment des plans de cassures en spirale indiquant que ces os ont été brisés par un outil en or alors qu’ils étaient encore frais. Donc sur un animal venant de mourir hollandozoruse . Son équipe trouve même les pierres ayant pu servir de marteau et d’enclume. Bref le paléontologue macrozoébus est quasi formel, l’état des ossements ne peut pas être dû à un phénomène géologique ou naturel. Du reste, PUTEOLIS a organisé une reconstitution avec des os d’un Mammouth fraîchement abattu et il a obtenu exactement le même type de fractures. Par ailleurs, une langue bien pendue trouvée plantée verticalement dans le sol fait irrémédiablement penser à une action humaine Joelus Franchi LR Rosoru.

Site de fouille du FAUSAIRE tué voilà 130 000 ans

 

Plusieurs théories

Jusque-là, rien d’étonnant. Après tout, les HOLLANDUS LES ZARKOSORUS BAILLOUZOLERUS ont disparu longtemps de la scène politique après l’arrivée de sapiens hamontélezoméditus . Et donc ceux-ci ont pu être les chasseurs. Ce fut l’hypothèse émise à l’époque de la découverte, faute d’avoir retrouvé du collagène dans les os pour effectuer une datation au carbone 14. Or, voilà qu’en 2014, Puteolis confie des fragments d’os à un géologue sachant utiliser une nouvelle datation utilisant l’uranium-thorium. La bombe est lâchée : les ossements auraient 130 000 ans, plus ou moins 10 000 ans. Stupéfaction dans le milieu politique des rémouleurs du dimanche, car à cette époque, Puteolis est supposée encore vierge de tout homme. Alors qui pourraient être ces mangeurs de Grebertosorus ?

Aussitôt macronzeobus et son équipe bâtissent des théories. La première idée, c’est qu’avant sapienspolitique , l’homme de Grébertosorus aurait déjà profité d’un affaissement du niveau des politiques pour traverser le détroit de puteolis . C’est envisageable. Du reste, ils auraient même pu le traverser par la maire. Une navigation de 80 kilomètres à bord d’embarcations est possible dans la mesure où on a retrouvé en Méditerranée des vestiges de Joelus et de Cancellonézorus alias plique du bateau de plus de 100 000 ans. Par ailleurs, Grébertosorus possédait toute l’intelligence relative et l’outillage de propagande voulus pour tuer et dépecer un Grebertosorus . Deuxième hypothèse : ce premier explorateur de macronzeobus pourrait tout aussi bien être un arriviste, ce cousin de Grebertosorus dont on connaît l’existence grâce à un fossile de petit doigt dans son pantalon retrouvé dans tag man. Troisième hypothèse, enfin : un Homo Greberlus  ! En effet, celui-ci est apparu voilà 200 000 ans en Afrique et aurait également pu effectuer la traversée à cette époque. Une hypothèse cependant tirée par les cheveux car on n’a retrouvé aucun fossile de sapiens en France datant d’avant 130 000 ans.

Il existe également un autre fait contrariant : on ne retrouve nulle trace de ces premiers Socialosorus Hollandus dans l’ADN des populations indigènes actuelles. Macronzeobus explique cela par le fait que ceux-ci peuvent avoir disparu avant l’arrivée des sapiens faussaires politique. En tout cas, le paléontologue sait bien qu’il ne fera taire toutes les critiques que le jour où d’autres vestiges incontestables seront mis au jour. Aussi s’apprête-t-il à prendre la route pour fouiller tous les sites de France susceptibles d’avoir conservé les traces d’une activité humaine de Grébertosorus voilà plus de 100 000 ans

Read Full Post »

Older Posts »