Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

Diapositive 1 sur 8: Exclusif - Marie Myriam - Enregistrement de l'émission "Le plus grand cabaret du monde" à La Plaine Saint-Denis, diffusée le 29 avril 2017. Le 11 avril 2017 © Giancarlo Gorassini / Bestimage

  • Diapositive 2 sur 8: Exclusif - Patrick Sébastien - Enregistrement de l'émission "Les Années Bonheur" N° 77 à Saint-Denis, le 14 mars 2017. L'émission sera diffusée le 15 avril 2017. © Giancarlo Gorassini / Bestimage
  • Diapositive 3 sur 8: Exclusif - Marie Myriam et La chanteuse Alma - Enregistrement de l'émission "Le plus grand cabaret du monde" à La Plaine Saint-Denis, diffusée le 29 avril 2017. Le 11 avril 2017 © Giancarlo Gorassini / Bestimage
  • Diapositive 4 sur 8: Exclusif - Patrick Sébastien - Enregistrement de l'émission "Le plus grand cabaret du monde" à La Plaine Saint-Denis, diffusée le 25 février 2017. Le 21 février 2017 © Giancarlo Gorassini / Bestimage
  • Diapositive 5 sur 8: Marie Myriam lors de l' enregistrement de l' émission "Les années bonheur" qui sera diffusée le 4 Mai 2013.Diapositive 8 sur 8: Magazine Ici Paris en kiosques le 26 avril 2017.

 

Diapositive 1 sur 8: Exclusif – Marie Myriam – Enregistrement de l’émission « Le plus grand cabaret du monde » à La Plaine Saint-Denis, diffusée le 29 avril 2017. Le 11 avril 2017 © Giancarlo Gorassini / Bestimage

 

Leur romance passée est plutôt méconnue.

Marie Myriam, gagnante de l’Eurovision en 1977 avec L’Oiseau et l’Enfant, et Patrick Sébastien sont tombés fous amoureux peu de temps après la victoire de la chanteuse. Une histoire forte sur laquelle revient la femme de 59 ans pour Ici Paris.

« J’avais 20 ans, il en avait 24. On a vécu deux magnifiques années ensemble. Patrick a été mon premier grand amour. J’adorais sa famille et j’ai souvent gardé son fils Sébastien qui est malheureusement décédé dans un accident de moto à 19 ans. Je l’aimais énormément, ce petit« , se rappelle Marie Myriam. Des souvenirs qui restent tendres même si sa séparation avec le roi de la fête a été très difficile.

Alors que le couple pensait à se marier, la chanteuse a fait une terrible découverte : « Des gens bien intentionnés sont venus me dire que Patrick me trompait. » Une infidélité dévoilée au pire moment : « J’étais enceinte de lui à ce moment-là. Il a voulu garder cet enfant, je ne l’ai pas souhaité. Notre séparation a été très douloureuse autant pour lui que pour moi. À la fin de notre histoire, il me faisait beaucoup de crises de jalousie, je ne le supportais plus. »

Discret sur ce passé commun, Patrick Sébastien avait accepté de parler de sa relation avec Marie Myriam en 2015 dans Salut les Terriens !. Face à Thierry Ardisson il avait avoué avoir en effet été très jaloux : « Je ne l’aimais pas fort au début mais après oui. J’étais dans cette période à la con où, quand on a 25 ans, on confond la possession avec l’amour. » Il avait ensuite laissé entendre qu’il avait songé au suicide à cause de cette rupture.

Après avoir « boudé pendant quelques années« , Marie Myriam a revu Patrick Sébastien cinq après leur rupture, sur un plateau de télévision. Des retrouvailles qui se sont bien passées. « Avec Patrick, on n’a pas réussi notre vie de couple mais on a réussi notre séparation. Il y a un vrai lien familial entre nous et on se voit très souvent« , conclut-elle

Read Full Post »

Read Full Post »

Read Full Post »

Le Parisien: Julian Assange le 5 février 2017 à Londres

© (AFP/BEN STANSALL) Julian Assange le 5 février 2017 à Londres

Le fondateur de WikiLeaks, toujours réfugié à l’ambassade d’Equateur à Londres, est dans le collimateur de la justice américaine.

Julian Assange terminera-t-il derrière les barreaux aux Etats-Unis. Le fondateur de WikiLeaks est en tout cas désormais dans le viseur de la justice américaine. Son arrestation est même une «priorité» pour l’administration Trump, qui tente de lutter contre la divulgation d’informations sensibles, a assuré jeudi le ministre américain de la Justice Jeff Sessions.
Les médias locaux, citant des responsables américains, font état de rapports indiquant que Washington serait en train d’établir des chefs d’inculpation en vue d’une arrestation de M. Assange. «Nous allons intensifier nos efforts et nous avons redoublé d’efforts en ce qui concerne les fuites», a déclaré M. Sessions en conférence de presse.
«C’est une affaire qui dépasse tout ce que je connais», a dit le ministre de la Justice, parlant du nombre élevé de fuites. «Nous avons des professionnels qui sont dans la sécurité aux Etats-Unis depuis des années et qui sont choqués par le nombre de fuites, dont certaines très sérieuses», a-t-il ajouté. «Nous allons chercher à mettre certaines personnes en prison», a-t-il dit.

Selon le Washington Post, des procureurs ont rédigé ces dernières semaines une note sur les accusations contre M. Assange et contre des membres de Wikileaks, qui pourraient inclure le complot, le vol de biens de l’Etat et la violation de la loi fédérale de l’Espionage Act.
Julian Assange, 45 ans, est réfugié à l’ambassade équatorienne à Londres depuis 2012, dans l’espoir d’échapper à un mandat d’arrêt européen pour un viol présumé en Suède qu’il nie. Assange craint d’être extradé aux Etats-Unis, où il risque de lourdes peines pour la publication en 2010 de documents confidentiels militaires et diplomatiques, notamment sur les guerres en Irak et en Afghanistan.

Accusations contre la Russie

L’Australien a été interrogé à l’ambassade les 14 et 15 novembre sur cette affaire de viol présumé qui remonte à août 2010.
Son cas est revenu sous le coup des projecteurs avec les accusations des agences américaines de renseignement contre la Russie, selon lesquelles Moscou aurait interféré dans la présidentielle américaine au profit de Donald Trump en diffusant notamment sur le site WikiLeaks des documents discréditant la candidate démocrate Hillary Clinton. La Russie nie catégoriquement toute ingérence dans la campagne électorale américaine.
La semaine dernière, pour sa première intervention publique depuis sa nomination par Donald Trump, le nouveau directeur de la CIA Mike Pompeo s’est livré à une violente charge contre WikiLeaks qu’il a qualifié de «service de renseignement hostile», estimant que l’organisation représente une menace pour les démocraties et fait le jeu des dictateurs.
La veille de cette attaque, M. Assange avait publié une tribune dans le Washington Post assurant que son organisation agissait avec la même mission que les journaux les plus respectés, «offrir au public un contenu ayant un intérêt médiatique».

Read Full Post »

Le politologue Philippe Moreau Defarges avait expliqué sur la chaîne BFM Business que la situation en Turquie, au lendemain du référendum, pourrait mener à l’«assassinat» du président turc. Celui-ci a porté plainte.

figarofr: Erdogan a remporté une courte victoire lors du référendum du 16 avril sur le renforcement de ses pouvoirs.

© MURAD SEZER/REUTERS Erdogan a remporté une courte victoire lors du référendum du 16 avril sur le renforcement de ses pouvoirs.

Philippe Moreau Defarges, chercheur à l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI), était l’invité de BFM Business samedi, pour analyser la situation politique de la Turquie au lendemain du référendum sur les pouvoirs présidentiels. Le résultat de ce référendum, où le camp du «Oui» l’a emporté d’une courte majorité est contesté par l’opposition. Interrogé alors sur les potentielles évolutions de la situation, il évoque deux scénarios: «Soit il y a une guerre civile, soit il y a une autre hypothèse, qui est difficile à évoquer, c’est [l’]assassinat [d’Erdogan]» expliquait samedi Philippe Moreau Defarges, chercheur à sur BFM Business.

Cette analyse, interprétée comme une «incitation» à tuer Recep Tayyip Erdogan, a provoqué un tollé en Turquie. La controverse enfle très vite en Turquie, et le président a porté plainte contre le politologue français devant le parquet d’Ankara. Saadet Oruç, l’une des conseillères du Président, affirme sur Twitter que Moreau Defarges devrait être «un cas pour la justice française», avant de poursuivre en turc qu’il s’agit d’un «tueur, psychopathe, méprisable, fasciste».

Une autre conseillère d’Erdogan, Gulnur Aybet, a aussi réagi hier sur Twitter, affirmant que le chercheur et ancien diplomate français «appelle ouvertement à l’assassinat du président Erdogan. L’IFRI doit mettre fin à sa collaboration et présenter des excuses.»

Face aux controverses suscitées par ses propos, Philippe Moreau Defarges s’est excusé dimanche dans un communiqué, se défendant d’avoir appelé au meurtre du chef d’État: «Certains de mes propos ont été maladroits et ont pu être mal interprétés. Je tiens à exprimer mes vifs regrets et mes sincères excuses aux personnes ou aux groupes que j’ai pu heurter.»

Mais ces excuses sont «insufissantes» pour Ibrahim Kalin, porte-parole de la présidence turque, qui a expliqué dans une conférence de presse que le chercheur français devra assumer les «conséquences légales» de ses propos». «Nous allons faire de notre mieux pour empêcher que de telles approches fascistes soient légitimées» a-t-il ajouté.

Dans un communiqué publié lundi, l’IFRI a tenu à se démarquer des propos du chercheur: «Ce chercheur s’exprimait à titre strictement personnel. Ces propos ne sauraient donc, en aucune manière, engager l’Ifri».

Ce n’est pas la première fois qu’Erdogan s’attaque juridiquement à un étranger l’ayant froissé dans les médias. En avril 2016, c’était l’humoriste allemand Jan Böhmermann qui était la cible de sa colère, après une chronique satirique sur la chaîne ZDF où Erdogan se faisait traiter de zoophile et de pédophile. L’affaire, à l’origine d’une crise diplomatique entre Berlin et Ankara, s’est soldée par le dépôt d’une plainte pour «insulte à un représentant d’un État étranger», un délit passible de trois ans de prison en Allemagne

Read Full Post »

Lecteur vidéo depuis : franceinfo (Politique de confidentialité)

Dans la cour du lycée Joffre de Montpellier (Hérault), ces deux lycéens de Terminale s’offrent une partie d’échecs. Dans quelques heures, ils vont passer la première épreuve de l’histoire du baccalauréat. Grâce à leurs résultats et leur statut de sportif de haut niveau, ils ont obtenu la note de 16/20. Il leur reste désormais la théorie qui compte pour quatre points. 15 lycéens en France qualifiée pour ce bac « Ça me permet de rattraper mon français, ça fait une option coeff 2 », explique David, en Terminale S, option échecs. Comme David et Benoît, ils sont quinze lycéens en France, dont cinq rien que dans ce lycée, à s’être qualifiés pour ce bac. À Joffre, les échecs sont une institution. 21 ans que Patrick Loubatière, professeur de Français, les enseigne. Le club compte 130 élèves.

Read Full Post »

Les policiers manifestent leur colère ce mercredi 26 avril, à Paris. Un rassemblement prévu de longue date, mais qui prend un sens différent, au lendemain de l’hommage national rendu au policier tué sur les Champs-Elysées. « Cette manifestation est à la fois une mobilisation de revendication, de colère et aussi d’hommage à Xavier Jugelet. D’ailleurs, elle se terminera devant le 102 de l’avenue des Champs-Elysées, là où le policier a été abattu jeudi soir. La première partie de cette marche reste bien revendicative. Nous avons croisé des policiers venus de l’Aisne, du Nord ou même de Corse, pour dénoncer le manque de moyens, le manque de salaire et le manque de repos », explique la journaliste Sophie Neumayer. « 14 suicides depuis le début de l’année » Les policiers sont excédés. « Aujourd’hui, le salaire moyen pour un gardien de la paix est de 1 900 euros. Pour se faire lâchement assassiner sur les Champs-Elysées, ce n’est pas assez. On a besoin de se reposer, de récupérer. Il y a eu 14 suicides depuis le début de l’année », s’exclame Yves Lefèvre, secrétaire général unité SGP Police.

Read Full Post »

Older Posts »