Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

Il est l’une des victimes connues du Covid-19. Patrick Devedjian, le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine et ancien ministre de Nicolas Sarkozy, est mort dans la nuit de samedi 28 mars à dimanche 29 mars des suites du coronavirus, a annoncé le conseil départemental des Hauts-de-Seine sur Twitter.

Patrick Devedjian, ancien Ministre, Président du Département des Hauts-de-Seine, hospitalisé après avoir été diagnostiqué positif au Covid-19, est décédé dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 mars.

Communiqué de presse : https://t.co/Vu0dllFu3K— hauts-de-seine (@hautsdeseinefr) March 29, 2020

L’élu Les Républicains de 75 ans avait été placé en observation mercredi dans un hôpital du département.

Plusieurs fois ministre dans les années 2000

Avocat de profession, ancien député de la 13ème circonscription des Hauts-de-Seine de 1986 à 2017, ancien maire d’Antony de 1983 à 2002, Patrick Devedjian a été conseiller départemental en 2004, puis Président du Conseil départemental en 2007.

Il fut porte-parole du RPR de 1999 à 2001, et secrétaire général de l’UMP de 2007 à 2008. Patrick Devedjian occupa aussi plusieurs fonctions gouvernementales, d’abord, en tant que ministre délégué chargé des Libertés locales (2002 à 2004). Très attaché à l’autonomie des collectivités territoriales, il pilota les lois de l’acte II de la décentralisation. Il fut ensuite ministre délégué à l’Industrie (2004 à 2005), puis ministre chargé de la mise en oeuvre du plan de relance (2008 à 2010).

« Fier de ses origines arméniennes, il n’a cessé de combattre pour la reconnaissance du génocide et pour le développement de l’Arménie d’aujourd’hui », indique aussi le Conseil départemental des Hauts-de-Seine, dans un communiqué.

« Marié depuis 1969 avec Sophie Vanbremeersch, il avait quatre fils, Thomas, François, Arthur et Basile, et dix petits-enfants », précise le document.

Les réactions politiques se multiplient

Les réactions de partenaires et d’adversaires politiques se multiplient, dimanche matin sur les réseaux sociaux. « Grande tristesse d’apprendre la mort de Patrick Devedjian. Homme courageux et totalement devoué à sa ville d’Antony et aux Hauts-de-Seime. Condoléances à sa famille et à ses équipes« , écrit ainsi le président du Sénat Gérard Larcher (Les Républicains) sur Twitter.

Grande tristesse d’apprendre la mort de Patrick Devedjian. Homme courageux et totalement devoué à sa ville d’Antony et aux Hauts-de-Seime. Condoléances à sa famille et à ses équipes.— Gérard Larcher (@gerard_larcher) March 29, 2020

« Immense émotion à l’annonce de la mort de mon ami Patrick Devedjian », renchérit le député LR Eric Ciotti, qui salue un « homme de conviction, brillant juriste, ministre efficace et président des Hauts-de-Seine engagé ». « Quelle terrible nouvelle que celle du décès brutal de Patrick Devedjian, écrit aussi l’ancien ministre de droite Yves Jégo. C’était un homme politique de convictions, remarquable d’efficacité et d’intelligence. »

Immense émotion à l’annonce de la mort de mon ami Patrick #Devedjian

Homme de conviction, brillant juriste, Ministre efficace et Président des Hauts de Seine engagé

Nous avons siégé ensemble à la commission des Lois et longtemps travaillé ensemble à la tête de nos départements pic.twitter.com/5z9M5oy8O3— Eric Ciotti (@ECiotti) March 29, 2020

« Je suis sous le choc de la disparition de Patrick Devedjian et je voudrais dire ma profonde tristesse à Sophie Devedjian et ses enfants », écrit l’ancienne présidente du Medef Laurence Parisot sur Twitter. L’ancien Premier ministre socialiste, Manuel Valls, salue de son côté « son franc parler, son humour, son ancrage local »« Il était affectueux et d’ une grande culture. À sa famille et à ses proches toutes mes condoléances« , ajoute Manuel Valls.

Read Full Post »

Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?© Suparat Malipoom / EyeEm / Getty Images Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?

L’un des plus grands producteurs mondiaux a été à l’arrêt en Malaisie en raison du confinement en cours dans le pays.

Le nom de Karex Berhad est peu connu du grand public. Pourtant, cette entreprise malaisienne fabrique un préservatif sur cinq vendu dans le monde. Mais elle rencontre le même problème que beaucoup : sa production est actuellement à l’arrêt, en raison des mesures prises en Malaisie pour lutter contre la propagation du coronavirus. La crise sanitaire actuelle pourrait ainsi une conséquence inattendue, explique The Guardian, à savoir… une pénurie de préservatifs.

Le quotidien britannique explique que les trois usines de Karex Berhad ont été à l’arrêt une semaine. De quoi provoquer un déficit d’au moins 100 millions de préservatifs, qui sont fournis à des marques comme Durex ou à des organismes comme le Fonds des Nations Unies pour la population. La production a repris en partie vendredi 27 mars, en vertu d’une exemption spéciale pour les “industries critiques”, mais avec seulement 50% des effectifs. “Il faudra du temps pour relancer les usines et nous aurons du mal à répondre à la demande” a expliqué au Guardian Goh Miah Kiat, le PDG de Karex Berhad.

>> A lire aussi – Coronavirus : « aucune pénurie » de produits alimentaires et pas de rationnement prévu

Ce dernier évoque une “pénurie mondiale” de préservatifs à venir, surtout que la demande pourrait être encore plus forte car, selon lui, “à l’heure actuelle, les gens ne prévoient probablement pas d’avoir d’enfant, il y a trop d’incertitudes”. La Chine, pays où de nombreuses usines ont aussi été à l’arrêt, l’Inde et la Thaïlande, où le nombre de cas se multiplient, sont les autres principaux pays où sont produits les préservatifs. Mais aucune donnée n’a pour l’instant été communiquée à ce sujet de leur côté.

>> A lire aussi – Après les masques, pourquoi la France risque une pénurie de tests

Read Full Post »

SANTE-CORONAVIRUS-JAPON-ECONOMIE:Coronavirus: Abe promet un plan de soutien sans précédent pour l’économie japonaiseCORONAVIRUS: ABE PROMET UN PLAN DE SOUTIEN SANS PRÉCÉDENT POUR L'ÉCONOMIE JAPONAISE© Reuters/ISSEI KATO CORONAVIRUS: ABE PROMET UN PLAN DE SOUTIEN SANS PRÉCÉDENT POUR L’ÉCONOMIE JAPONAISE

TOKYO (Reuters) – Le Japon va mettre au point un plan de soutien à son économie d’une ampleur sans précédent pour surmonter l’impact de la pandémie de coronavirus, qui comportera notamment des versements directs d’argent pour les ménages et les petites entreprises, a annoncé samedi le Premier ministre japonais, Shinzo Abe.

« Nous allons présenter un plan de soutien d’une taille sans précédent qui dépassera celui élaboré après la crise de Lehman », a dit Shinzo Abe, en référence à la faillite de la banque américaine Lehman Brothers qui avait fait exploser la crise financière mondiale en 2008.

Ce plan comportera des dispositions budgétaires, monétaires et fiscales, a-t-il ajouté au cours d’une conférence de presse.

Le gouvernement va rédiger au cours des 10 prochains jours une loi de finances rectificative pour l’année fiscale débutant en avril afin de financer ce plan, a dit Shinzo Abe.

Read Full Post »

Le charismatique révérend Joseph Lowery, cofondateur avec Martin Luther King de la Conférence des Eglises baptistes du Sud et vétéran de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis, est décédé vendredi à l’âge de 98 ans, a-t-on appris de sources concordantes.

Il est mort paisiblement chez lui, entouré par ses filles, a annoncé dans un communiqué l’Institut Joseph & Evelyn Lowery, saluant son « riche legs de service et de lutte » pour les droits civiques.

Né à Huntsville, en Alabama (sud), il avait été choisi pour prononcer une bénédiction en 2009 lors de l’investiture de Barack Obama, premier président noir des Etats-Unis, qui lui avait remis la même année la « médaille de la Liberté », plus haute décoration civile des Etats-Unis.

« Il parlait haut, il parlait fort et il ne renonçait jamais. Il a manifesté dans toute l’Amérique », lui a rendu hommage son compagnon de lutte et membre de la Chambre des représentants John Lewis, dans une déclaration au journal The Atlanta Journal-Constitution

La plus grande organisation de défense des Noirs américains, la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), avait surnommé le révérend Lowery « le doyen » des droits civiques, en reconnaissance de ses décennies de lutte contre la discrimination raciale, qui lui ont valu plusieurs arrestations.

En 2006, aux funérailles de Coretta Scott King, la veuve de Martin Luther King, il avait publiquement chapitré le président George W. Bush, notamment pour avoir envahi l’Irak en 2003 au motif fallacieux d’éliminer des « armes de destruction massive ».

« Il n’y avait pas d’armes de destruction massive là-bas », avait-il lancé. « Mais Coretta savait, et nous savions qu’il y a des armes (contre l’inégalité) mal employées ici même. Des millions de personnes sans assurance santé, la pauvreté qui abonde », avait poursuivi le révérend Lowery

Read Full Post »

SANTE-CORONAVIRUS-FRANCE-ALLEMAGNE:Coronavirus: L’armée française transfère par hélicoptère des patients en AllemagneCORONAVIRUS: L'ARMÉE FRANÇAISE TRANSFÈRE PAR HÉLICOPTÈRE DES PATIENTS EN ALLEMAGNE© Reuters/Christian Hartmann CORONAVIRUS: L’ARMÉE FRANÇAISE TRANSFÈRE PAR HÉLICOPTÈRE DES PATIENTS EN ALLEMAGNE

PARIS (Reuters) – L’armée française a commencé samedi à transférer par hélicoptère des patients atteints du coronavirus vers des hôpitaux en Allemagne afin de décharger les services de réanimation de la région Grand-Est.

Ces transferts sont assurés dans le cadre de l’opération Résilience lancée mercredi par le président de la République Emmanuel Macron, par laquelle l’armée va apporter son soutien aux efforts de lutte contre le coronavirus en France.

« Des hélicoptères Caïman de l’armée de Terre vont prendre en charge plusieurs patients atteints du Covid-19. Depuis Metz, ils les transporteront jusqu’en Allemagne, vers des hôpitaux en capacité de les accueillir », a annoncé la ministre des Armées, Florence Parly, sur Twitter.

Un premier hélicoptère, un Caïman NH90, a décollé de Metz à destination de l’Allemagne avec deux patients dans un état sérieux à bord, a-t-on appris auprès de l’état-major des armées.

D’autres transferts devraient avoir lieu ce samedi et dans les jours qui viennent en fonction des demandes de l’Agence régionale de la santé (ARS) et des disponibilités dans les hôpitaux allemands, a-t-on ajouté

Read Full Post »

Un masque sur le trottoir à New York, le 27 mars 2020. Cindy Ord/Getty Images/AFP

«Le vendredi avant sa mort, il était en bonne santé. Mercredi, il était mort». La déclaration déchirante est signée Rex Parris, le maire de Lancaster (Californie), où un adolescent américain de 17 ans est mort mercredi du coronavirus….

«Le vendredi avant sa mort, il était en bonne santé. Mercredi, il était mort». La déclaration déchirante est signée Rex Parris, le maire de Lancaster (Californie), où un adolescent américain de 17 ans est mort mercredi du coronavirus. En relatant l’histoire sur YouTube, relayée par The Independent, le maire a détaillé que cet adolescent «n’avait pas d’assurance, alors ils ne l’ont pas soigné», lorsqu’il est arrivé dans un établissement de soins d’urgence de la région. Le personnel médical a alors dit à l’enfant d’aller à l’hôpital public local.  

 Lecteur vidéo depuis : YouTube (Politique de confidentialité)

«En route, il a fait un arrêt cardiaque», raconte le maire dans la vidéo. «Ils ont pu le réanimer et le maintenir en vie pendant environ six heures. Mais au moment où il est arrivé, il était trop tard». Aux États-Unis, 8,5% de la population, soit plus de 27 millions d’Américains, ne disposent pas d’assurance santé selon le gouvernement américain.

Le maire Rex Parris n’a pas révélé le nom du centre de soins d’urgence en cause. Il a également indiqué que le jeune homme n’avait aucun symptôme ou une maladie qui aurait pu constituer une circonstance aggravante face au Covid-19. «Il était malade depuis quelques jours, il n’avait pas d’antécédents de santé particuliers», a complété Rex Parris. «Le vendredi avant sa mort, il était en pleine santé en train de discuter avec ses amis». 

Les responsables sanitaires américains avertissent que le système hospitalier du pays a déjà atteint sa capacité maximale. Les États-Unis ont confirmé au moins 85 000 cas de coronavirus vendredi. Le nombre de morts a quant à lui atteint près de 1.300

Read Full Post »

Au 27 mars, la France comptait 1 995 décès en milieu hospitalier. Douze départements déplorent plus de 50 morts causées par l’épidémie.

Dans sa carte mise à jour quotidiennement (et basée sur les dernières données du 27 mars), Santé publique France (qui dépend du ministère de la Santé) recense le nombre de décès en milieu hospitalier dus au Covid-19 par département, depuis le 1er mars.Santé publique FranceSanté publique France

Le Haut-Rhin reste le département le plus touché avec 290 décès (22 de plus qu’hier). Paris compte 180 décès, soit 41 de plus qu’hier.

En tout, douze départements comptent plus de 50 morts. Il s’agit (en plus donc de Paris et du Haut-Rhin) des Yvelines (53 décès, +10), des Vosges (56 décès, +9), de l’Oise (66 décès, +8), du Val-de-Marne (69, +17), des Hauts-de-Seine (74 décès, +18), du Val-d’Oise (81 décès, +14), du Rhône (82 décès, +16), de la Seine-Saint-Denis (82 décès, +14), du Bas-Rhin (107 décès, +14) et de la Moselle (122 décès, +23).

Les départements qui recensent 10 morts ou plus sont les suivants : le Maine-et-Loire et l’Eure-et-Loir (10), les Alpes-Maritimes, le Var et la Loire-Atlantique (12), la Meuse (13), la Gironde et l’Aude (15 morts), la Seine-Maritime (16), la Corse-du-Sud (17), l’Essonne et l’Hérault (18), la Haute-Savoie (19), les Bouches-du-Rhône, la Loire et la Marne (20), le Doubs, la Drôme et la Seine-et-Marne (21), la Somme (22), le Morbihan (25), la Saône-et-Loire (32), la Côte-d’Or (34), le Nord et la Meurthe-et-Moselle (35), l’Aisne (37) et le Territoire de Belfort (43).

Dix-huit départements ne comptent, au 27 mars, aucun décès : les Alpes-de-Haute-Provence, les Ardennes, l’Ariège, le Cantal, la Charente-Maritime, la Creuse, la Dordogne, le Gers, le Jura, les Landes, le Loir-et-Cher, le Lot, la Lozère, la Nièvre, le Puy-de-Dôme, la Guyane, la Réunion et Mayotte.

A noter que le directeur général de la Santé Jérôme Salomon avait évoqué, dans son point du 25 mars, un mort en Guadeloupe qui ne figure pas sur cette carte de Santé Publique France.

Comme CheckNews l’expliquait ici, ces chiffres ne concernent que les morts en milieu hospitalier. Les décès survenus à domicile ou dans les Ehpad ne sont pas encore comptabilisés

Read Full Post »

Older Posts »