Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2013

Résultats nationaux non validés vers 00h15 ce Jeudi 31/10

 

Nombre de bureaux de vote (confrontés) : 7 808 sur 20 001, soit 39,04% des bureaux de vote.

Inscrits : 3 751 926 sur 7 823 305, soit 47,96% des inscrits.

Votants : 2 222 333

Taux de participation : 59,23%

Blancs et nuls : 145 035

Suffrages exprimés : 2 077 298

Numéro
Candidat
Nombre de voix
%
1 RAVALISAONA Clément Zafisolo
17 491
0,84%
3 RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA Hery Martial
303 024
14,59%
4 RABEHARISON Roland Dieu Donné dit VAHÖMBEY
13 132
0,63%
5 RATSIRAKA Iarovana Roland
126 646
6,10%
6 ANDRIANAINARIVELO Hajo Herivelona
202 506
9,75%
7 RAKOTO ANDRIANIRINA Fetison
18 324
0,88%
8 RABEMANANANTSOA Brigitte Ihantanirina
24 870
1,20%
9 RADAVIDSON ANDRIAMPARANY Benjamin
48 855
2,35%
10 VITAL Albert Camille
136 444
6,57%
11 RAKOTO Jean Pierre
4 400
0,21%
12 DOFO Mickaël Bréchard
5 892
0,28%
13 RANDRIAMAMPIONONA Joseph Martin dit DADAFARA
55 306
2,66%
15 RAJAONARY Patrick Ratsimba
15 443
0,74%
16 RABEHARISOA Saraha épouse GEORGET
88 749
4,27%
18 TINASOA Freddy
4 136
0,20%
19 RAZAFIARISON Laza
19 726
0,95%
20 MONJA Roindefo Zafitsimivalo
25 088
1,21%
22 TEHINDRAZANARIVELO Djacoba Alain
10 121
0,49%
23 RAJEMISON RAKOTOMAHARO
15 950
0,77%
25 LAHINIRIKO Jean
13 912
0,67%
27 VONINAHITSY Jean Eugène
36 796
1,77%
28 RAJAONARIVELO Pierrot Jocelyn
45 849
2,21%
31 RANDRIAMANANTSOA Tabera
13 706
0,66%
32 RATREMA William
49 066
2,36%
33 ROBINSON Jean-Louis Richard
577 087
27,78%
34 RAZAFINDRAVAHY Edgard
104 282
5,02%
35 RAHARIMANANA Venance Patrick
8 367
0,40%
36 RATRIMOARIVONY Guy
4 808
0,23%
37 RAZAFIMANAZATO Julien
39 141
1,88%
38 RATSIMBALSON Faharo
9 898
0,48%
39 RABETSAROANA Willy Sylvain
27 844
1,34%
40 NOELSON William
5 593
0,27%
41 LEZAVA Fleury RABARISON
4 846
0,23%
TOTAL
2 077 298
100%

        

Publicités

Read Full Post »

Stéphane Vazia et la cohésion d’équipe

October 30, 2013 by MSM

“Jeanne et Poézévara ne feront bientôt plus parti de mon équipe. Il est possible que je jette l éponge face à tous ces cons.   J aurais voulu donner un espoir à ceux qui croient en une éthique politique…mais ce ne sera pas facile”

Stéphane Vazia, candidat PS,  parle en ces termes de ses colistiers, conscient de leurs limites et bien conscient qu’ils ne s’approchent ni de près ni de loin de l’éthique qu’ils revendiquent.

Posted in « PP » politique puteaux | Tagged , , , |

Read Full Post »

Kézako PEM ?

Kézako PEM ?

b463de913b36140fc3230f6c4a52f534

J’explique :

P veut dire Pognon ; E  veut dire Equation donc Egoïste ; M  veut dire Manufacturer, Manipulatrice.

PEM=  Puteaux  Egoïstes Manipulateurs

Sylvie Cancelloni     ‏@Cancelloni                14 h

#Puteaux a encore l’honneur d’un article dans le @canardenchaine ce matin, concernant l’attribution du marché du Conservatoire. Troublant…

Mme Cancelloni à l’air d’oublier que ces attributions sont le fait d’une seule personne qui est : Mme Maryse Chavrier, ex  1 er Maire Adjoint, qui a rejoint l’équipe de Christophe Grébert  (OUPS!)

Sylvie Cancelloni     ‏@Cancelloni                15 h

J’aime profondément ma ville de #Puteaux.Si je suis candidate, c’est d’abord pour lui assurer un avenir serein et prospère!

Il est vrai lorsque Mme Cancelloni est arrivée à l’UDF, puis au Modem, elle a instauré une sérénité et une prospérité. Oups, j’ai dû louper un wagon ! Non ! Que dis-je ? Un train.

Pour la sérénité, en insultant les anciens comme : Mme Sanka ; Mr Audru, sans compter les plaintes à répétitions contre ces personnes, laissez-nous rire Madame. Allez avec moi : AH ! Ah ! Ah !

La prospérité : Lorsque Mr CCR ne l’a pas reprise au sein du Conseil Municipal, elle alla criée, famine chez le voisin, son mari pour lui financer  son «  entreprise ». Son mari est grand prêteur, c’est là sont plus grand défaut. A peine, son entreprise ouverte, sitôt fermée.

Les commerçants aux alentours, se rappellent de Mme Cancelloni qui les méprisait, et même certains d’entre eux  ont été menacés d’une plainte

Nous parlons de prospérité, OUPS ! Elle a été à l’UDF puis au Modem, je vous rassure, elle n’a jamais pris  part aux tractages à l’époque, Mme faisait sa manucure, et recevait ces amies pour du crochet.

De 50  adhérents au Modem, nous sommes passés à 3 OUPS ; ( Grébert; Cancelloni; Paulet )  c’est l’équipe choc du Modem,  nous parlons bien de Pros………..périté ?

Mme laissez-nous rire : Ah ! Ah ! Ah ! , personnes ne vous voies tractés, ni aller à la rencontre des Putéoliens, c’est vrai que pour ça elle devrait user ces Louboutins

Read Full Post »

Assurance maladie : 150 millions d’euros de fraudes en 2012

Le Point.fr

Les arnaques à la Sécurité sociale ont augmenté de 25 % par rapport à l’année 2011. La majorité des cas est attribuée aux professionnels de santé.
Photo d'illustration.
Photo d’illustration. ©       GILE MICHEL /       Sipa

L’assurance maladie a repéré en 2012 des fraudes et sommes indues pour un montant de 149,4 millions d’euros, en hausse de 25 % par rapport à 2011 et dont une majorité est attribuée aux professionnels de santé, montre un bilan de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude. Cette somme n’a pas encore été intégralement recouvrée. Parmi les professionnels de santé libéraux, l’assurance maladie a détecté un préjudice de 17,3 millions d’euros par les seuls infirmiers. « Les prestations fictives, facturations multiples frauduleuses constituent à elles seules plus de la moitié du préjudice subi par l’assurance maladie du fait des manquements de ces infirmiers », indique ce rapport.

Suivent les transporteurs sanitaires (12,7 millions d’euros de préjudice), les médecins généralistes et spécialistes (7,4 millions d’euros), les chirurgiens-dentistes (3,3 millions d’euros), les pharmaciens (2,8 millions d’euros) et les masseurs-kinésithérapeutes (2,1 millions d’euros). L’assurance maladie a repéré 57,5 millions d’euros de fraudes et sommes indues dans les hôpitaux et cliniques, en grande partie en raison de surfacturation d’actes. La fraude imputable aux assurés (triche pour obtenir la CMU ou la pension d’invalidité, usage frauduleux de la carte Vitale, fraudes aux indemnités journalières pendant l’arrêt de travail…) s’élève quant à elle à 16,5 millions d’euros en 2012.

39 millions de fraudes aux allocations chômage

Le rapport note que les poursuites devant des instances pénales ont abouti 271 fois sur 379 à des peines de prison pour les fraudeurs, avec ou sans sursis. Du côté de Pôle emploi, les fraudes détectées aux allocations chômage atteignent 39,2 millions d’euros en 2012, contre 32,5 millions en 2011 (+ 20,5 %). Ce chiffre, mis au regard du montant total des allocations versées par l’Unédic – 33 milliards d’euros en 2012 -, apparaît très faible (autour de 0,1 %). Ces données sont « à ramener au nombre total des demandeurs d’emploi indemnisés, qui a augmenté d’environ 10 % en 2012 », souligne le rapport.

Les fraudes à la retraite constatées sont en baisse en 2012, atteignant 8 millions d’euros, contre 14 millions en 2011.

 

La Gazette de Puteaux:

Pourquoi l’état ne se penche pas sur les fraudes faites par les différentes Aides Sociales à l’Enfance ?

Qui n’hésites pas à faire des faux, pour pouvoir toucher des allocations qu’ils ne devraient pas avoir.

Il y a également des Associations qui profitent allègement  du  système  comme par exemple :

Le Fil d’A. ; Olga Spitzer ; la Sauvegarde de l’enfance…………. J’oubliais qu’il y a aussi  des Magistrats peu scrupuleux qui en profitent aussi, mais aussi dans les plus  hautes fonctions de l’état.

Les 1 ers bénéficiaires de ces fraudes, ce sont bien ces gens-là. Le pire c’est lorsque  des policiers se suicident, car ils ont vue se système corrompu, des médecins ; des infirmières  débordés par le travail car ils sont en sous effectifs.

Et à côté de ça, vous avez les ASES qui touchent les Allocations familiales, et d’autres  aides qui devraient revenir aux parents.

Le plus graves c’est que l’état a déboursé entre 20 et 25 millions d’euros pour libérés les 4 otages. Avec ces sommes d’argents, l’état auraient pu faire  d’autres choses, comme par exemple apporté des aides réelles  aux familles qui traversent un passage  difficile. A construire des logements sociaux, mettre en place une véritable police, avec des ordinateurs des imprimantes qui fonctionnent, qui n’ont pas besoin de coups de pieds pour que cela fonctionnent, car nous l’avons vue dans un commissariat, refaire les commissariats qui tombent en ruines, car il y en a beaucoup.

A côté de ça, vous avez les Ministres  «  de la Défense ; du Travail ; des Affaires Etrangères, qui font les guignols à la télé. Décoré un footballeur de la légion  d’Honneur, sachant qu’il a violenté sa compagne.

 

Read Full Post »

Bébé de Corrèze : cas de « déni de grossesse »

Le Point.fr

La petite fille, âgée de 15 à 23 mois, avait été trouvée vendredi, déshydratée, dans un couffin dans le coffre d’une voiture.
 
7d9819113232be_0361        
L’avocate de la mère du bébé retrouvé vendredi dans le coffre d’une voiture en Corrèze a estimé mercredi dans un entretien à France 3 Limousin que sa cliente était « complètement dans le déni de grossesse » mais « qu’aujourd’hui elle réalise ». « On est dans le déni dès lors que cette femme n’a pas eu conscience de son état de grossesse, de l’accouchement non plus », a déclaré Me Chrystèle Chassagne-Delpech.

Selon elle, la mère « n’a pas fait le choix de garder cette enfant ou de ne pas la garder. Elle n’a pas fait le choix de ce qui arrive ». « Quand les femmes victimes d’un déni ont la chance d’accoucher dans un lieu public, tout de suite elles réalisent qu’elles ont un enfant et n’ont pas de geste fatal. Mais là, dans ces circonstances-là, on est entre les deux. C’est une maman qui a laissé la vie à son enfant … mais d’une certaine façon », a déclaré l’avocate du barreau de Brive-la-Gaillarde.

« Elle réalise »

Si l’avocate souligne que « la première victime c’est l’enfant », elle estime que sa cliente « est aussi victime d’un processus psychique ou psychologique, les experts le diront, qui la dépasse. Il n’y a rien de volontaire, il n’y a rien de rationnel ».

Interrogée sur l’état de santé de la mère, l’avocate a indiqué que celle-ci se sentait « particulièrement mal ». « Aujourd’hui elle réalise. Déjà, elle met des mots sur ce qu’elle a fait et elle réalise qu’elle a mis au monde un enfant il y a plusieurs mois, un enfant qui n’a pas eu l’attention qu’il aurait mérité. Elle le réalise maintenant », a dit l’avocate.

« Diabolisation »

Elle a aussi demandé d »‘arrêter de diaboliser » cette affaire en l’appelant notamment +le bébé du coffre+ ». « On n’est pas dans le contexte de l’enfant du placard ou de l’enfant du coffre, il faut arrêter ça. Si ça avait été vraiment un enfant du coffre de la voiture, ce n’est pas un enfant qui aurait vécu », a-t-elle insisté.

La petite fille, dont l’âge est évalué entre 15 et 23 mois, avait été trouvée vendredi, sale, nue, déshydratée, en état de carence manifeste de soins, dans un couffin dans le coffre d’une voiture que la mère appportait chez un garagiste de Terrasson (Dordogne).

Ses parents ont été mis en examen pour privation de soins par ascendant, violence habituelle sur mineur et dissimulation, et laissés en liberté sous contrôle judiciaire strict.

Read Full Post »

France 2 : Nagui ou Ruquier pour remplacer Sophia Aram ?

Le Point.fr –

Pour redresser son avant-soirée, en panne d’audience, la chaîne publique a décidé d’avancer l’horaire de l’émission de Sophia Aram jusqu’à Noël.
Sophia Aram doit d'urgence trouver le bon concept. © Salom-Gomis/Sipa
Sophia Aram doit d’urgence trouver le bon concept. © Salom-Gomis/Sipa

Pour redresser son avant-soirée, en panne d’audience, France 2 va avancer d’une demi-heure l’horaire de l’émission de Sophia Aram, Jusqu’ici tout va bien, et décidera courant novembre de l’avenir de l’émission, avec l’hypothèse de Laurent Ruquier comme nouvelle tête d’affiche. La chaîne publique compte aussi refondre complètement sa tranche 18-20 heures, une énième recherche de solution après la suppression de plusieurs émissions depuis un an à cet horaire-clé.

Dès son lancement mi-septembre, l’émission de l’humoriste, presque novice en télé, a réalisé des scores d’audience catastrophiques qui n’ont cessé de plonger. La semaine dernière, pour sanctionner cet échec, France Télévisions a remplacé le directeur des programmes de France 2, Philippe Vilamitjana, par le directeur de l’information de France Télévisions, Thierry Thuillier.

Ruquier de retour après Noël ?

Sa première décision est donc de parer au plus pressé, avec Nagui à la rescousse. À partir du 18 novembre, l’émission de Sophia Aram, qui stagne sous les 3 % d’audience, avec 386 000 spectateurs en moyenne, contre 23 % pour le jeu sur TF1 à la même heure, sera programmée à 17 h 50 (au lieu de 18 h 25 actuellement) jusqu’à la grille de Noël, a indiqué la chaîne. Pour la remplacer, à partir du lundi 18 novembre, Nagui prendra l’antenne vers 18 h 50 avec deux numéros successifs du jeu N’oubliez pas les paroles.

Selon le site PureMédias, France 2 serait en contact avec Laurent Ruquier pour remplacer Sophia Aram après Noël. « Il y a une hypothèse avec Laurent Ruquier à partir du mois de janvier. Nous sommes entrés en contact avec lui et sa productrice Catherine Barma pour préparer le 18-20 heures de la rentrée », a indiqué Thierry Thuillier au site spécialisé. Laurent Ruquier, qui anime déjà chaque samedi vers 23 heures l’émission On n’est pas couché sur France 2, a également une émission quotidienne sur Europe 1, On va s’gêner, à 16 heures, mais qui est enregistrée. France 2 n’a pas commenté cette information.

Journalistes inquiets, annonceurs en fuite

L’échec de l’émission d’avant-soirée de France 2 commence à peser sur les programmes suivants, notamment le JT de David Pujadas, dont l’écart se creuse avec le JT de TF1, regardé par 2 millions de spectateurs de plus. Une spirale qui inquiète syndicats et journalistes de la chaîne. Les annonceurs se rétractent, et France 2 a dû brader ses spots d’avant-soirée. Le président du groupe public, Rémy Pflimlin, a précisé sur RTL la semaine dernière que la chute de l’audience de l' »access » faisait perdre au groupe de 10 000 à 20 000 euros par jour en recettes publicitaires.

France 2, qui n’a pas de publicité après 20 heures, annonce donc pour début 2014 une révision complète de sa tranche 18-20 heures, stratégique car elle représente plus du tiers de ses recettes publicitaires. « En accord avec la société de production Morgane et Sophia Aram, il a été décidé de faire le point courant novembre sur l’avenir de l’émission, la chaîne engageant d’ores et déjà les chantiers qui devront conduire au réaménagement global de l’ensemble de la tranche 18-20 heures », précise-t-elle dans un communiqué.

L’enjeu financier de l’access de France 2, principale chaîne publique française, devient essentiel, car France Télévisions s’attend cette année à un déficit de 42 millions d’euros et affiche un retard sur ses recettes publicitaires de « 11 à 12 millions à fin septembre », selon son P-DG. Pour réduire les coûts, la direction a annoncé début octobre un plan de départs volontaires de 361 postes, qui a provoqué une opposition unie des syndicats, avec un préavis de grève déposé pour le 7 novembre.

Read Full Post »

ÉLÉCTION PRÉSIDENTIELLE
Réunion cruciale sur la liste électorale

 

 

Politique - ÉLÉCTION PRÉSIDENTIELLE                                    

 
Le gouvernement et la CENIT se réuniront pour étudier la possibilité de retoucher la liste électorale. Mais la décision finale appartiendra à l’assemblée générale de la CENIT.
Un sujet épineux. Le gouvernement et la Commis­sion électorale nationale indépendante pour la transi­tion (CENIT) se réuniront aujourd’hui. La possibilité de réviser ou pas la liste électorale sera à l’ordre du jour de cette rencontre été décidée lors du conseil de gouvernement d’hier. Selon le communiqué fait par les porte-paroles du gouvernement, des techniciens et juristes ont déjà commencé à se pencher sur le sujet. Les juristes et les techniciens de la CENIT participeront également à la réunion qui se tiendra probablement à la Primature dans la matinée. « Ce sera une réunion qui permettra surtout aux juristes de la CENIT et ceux du gouvernement de décrypter les dispositions prévues par les textes électoraux sur la possibilité de rouvrir cette liste électorale. Mais quelles que soient les conclusions de cette réunion, elles devront être soumises à l’assemblée générale de la CENIT qui est la seule instance habilitée à prendre une décision et ce, conformément aux dispositions prévues dans le texte », précise Béatrice Atallah, présidente de la CENIT, jointe au téléphone. Quel que soit le choix politique du gouvernement, ce dernier devra donc se plier à la décision de la CENIT concernant une éventuelle retouche de la liste électorale. Le jour du scrutin, le premier ministre Omer Beriziky a été interpellé, à plusieurs reprises, par des électeurs qui ne pouvaient pas voter car ils ne figuraient pas sur la liste électorale. « C’est triste. Des mesures seront prises et je vais soulever le problème devant le conseil du gouvernement. S’il est nécessaire de retoucher le texte, nous allons le faire », avait-il promis. Apaisement C’est surtout le souci d’apaisement qui oblige les autorités concernées à accepter d’étudier les possibilités de retoucher la liste électorale qui a été clôturée le 9 octobre et utilisée lors du premier tour. Même si aucun chiffre précis n’est disponible quant à leur nombre exact, les cas d’omission semblent être assez importants, ce qui pourrait entraîner des troubles. Mais techniquement, la réouverture de la liste électorale comporte de nombreuses contraintes qui risquent d’être difficiles à résoudre avant le 20 décembre. Le temps manque. En effet, le seul recours possible prévu par le code électoral doit passer par un verdict du tribunal de première instance qui autoriserait ceux qui pensent avoir été privés de leur droit de vote à être intégrés sur la liste. Chacun des milliers d’électeurs qui ont été omis doit donc déposer une plainte. « Nous devons ensuite faire la saisie et surtout l’opération de dédoublonnage qui risque d’être insurmontable dans ce délai », avait déjà avoué à plusieurs reprises Béatrice Atallah. Par ailleurs, la pratique universelle en matière d’élec­tion se base sur l’utilisation d’une même liste électorale pour les deux tours. Plusieurs missions d’observation électorales ont également manifesté leur désapprobation quant à une révision de la liste. L’Union européenne, par exemple, a déjà déclaré que c’était interdit par la loi.
Mahefa Rakotomalala

Read Full Post »

Older Posts »