Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Faits Divers’ Category

Un quadragénaire de Rance (Sivry-Rance) a été placé sous mandat d’arrêt, la semaine dernière, pour détention de milliers d’images pédopornographiques et le viol de ses enfants de 8 et 9 ans. Son ex-compagne a elle aussi été arrêtée: elle s’était photographiée nue en compagnie de l’une de ses filles et avait envoyé le cliché au premier suspect.

Les faits ont été révélés par la maman des enfants de 8 et 9 ans, la semaine dernière. L’une des petites victimes s’était confiée à elle, expliquant que « son papa allait encore se photographier nu avec elle« . L’enfant compilait d’ailleurs les sévices dans un petit calepin qui a été saisi par les enquêteurs de la zone Botha (Botte du Hainaut).

Auditionnés, les deux mineurs ont décrit des scènes de viols de la part de leur père, qui nie les faits. Il a en revanche dû reconnaître la détention de milliers de photos pédopornographiques contenus sur ses huit PC. Parmi celles-ci figuraient des clichés de ses propres enfants. L’enquête a également démontré que l’ex-compagne du quadragénaire lui avait envoyé des photos d’elle, nue, en compagnie de la fille de cette dernière, mineure et également dénudée. L’intéressée a également été placée sous mandat d’arrêt pour détention et transfert d’images à caractère pédopornographique.

Mercredi, les deux inculpés ont comparu devant la chambre du conseil de Charleroi qui a prolongé leur détention pour un mois.

Read Full Post »

Photo d'illustration Julio Pelaez
 

Un homme de 21 ans a découvert son petit frère de 11 ans pendu dans sa chambre à leur domicile familial de Pont-sur-Sambre (Nord), ce dimanche matin.

Dramatique découverte. Le corps inanimé d’un enfant de 11 ans a été retrouvé ce dimanche par son frère de 21 ans, pendu dans sa chambre à Pont-sur-Sambre (Nord), près de Maubeuge.

Les pompiers et la police ont été alertées vers 5 heures du matin. Le jeune homme a découvert l’enfant « pendu dans sa chambre à son lit », a relaté le parquet d’Avesnes-sur-Helpe (Nord). Les deux parents se trouvaient aussi au domicile au moment du drame.

Aucune piste privilégiée

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Maubeuge pour déterminer les circonstances du drame. Une autopsie devrait avoir lieu dans les prochains jours.

Aucune piste n’était privilégiée dimanche matin, a encore indiqué le parquet. Par principe, les enquêteurs devront d’abord examiner une éventuelle intervention d’un tiers.

Read Full Post »

 

Le corps sans vie d’une fillette, âgée de 12 ans, a été retrouvé au domicile familial à Nashville, dans le Tennessee (Etats-Unis).

C’est sa mère qui a fait la macabre découverte jeudi 10 août, aux environs de 18H45.

Une heure avant, la victime, qui se trouvait seule dans la maison, lui avait envoyé un SMS inquiétant : «Il y a quelqu’un à la porte qui essaye de rentrer».

La maman était alors rentrée au domicile après le travail et avait découvert le cadavre de sa fille. Cette dernière a été sauvagement assassinée.

La victime était dévêtue et portait des traces de lutte sur le corps. Ses affaires étaient en désordre.

Yhona Arteaga était décrite comme une jeune fille sage, polie et gentille. Rien ne laissait présager une telle horreur.

Elle devait rester à la maison car elle se remettait de blessures à la suite d’un accident de patins. Sa maman l’avait quitté vers midi et demi. Son frère, âgé de 10 ans, et sa grande soeur, âgée de 14 ans, se trouvaient à l’école au moment du drame.

Selon les enquêteurs, il est possible que la victime connaissait son meurtrier.

Read Full Post »

Non, pas par là madame.

Vous êtes du genre à vous crisper sur votre siège dès que vous vous engagez dans la pente des parkings ? C’est bien normal, ces accès ont tout de la bouche des Enfers, pensés pour que le moindre bout de trottoir ait une chance sur trois de défoncer notre bas de caisse.

VOIR AUSSI : Ce n’était donc pas ce jour-là que cet homme devait mourir écrasé par une voiture

Mais dites-vous qu’il y a bien pire que de rayer sa voiture dans un parking en pente de 70 degrés avec virage : confondre ce même parking avec les escaliers d’un immeuble. C’est très moche, mais c’est arrivé jeudi 10 août à une conductrice à Santiago du Chili. Pire : sans doute paralysée par la panique, la femme, dont on ne connaît l’identité, n’enclenche pas le frein à main une fois bloquée dans les escaliers. Deuxième grosse erreur.

© YouTube/Evelyn V./Informe CL

Pour connaître le dénouement de l’histoire (précisons que personne n’a été blessé), on vous laisse regarder les vidéos, prises sous deux angles de vue différents. Avec toute notre compassion.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Read Full Post »

Capture d'écran vidéo

Un internaute de Zelenogorsk, en Sibérie est recherché par la police : il diffuse sur le web des vidéos dans lesquelles il met en scène son bébé dans des situations dangereuses.

Prêt à tout pour se faire connaître. La police sibérienne est actuellement à la recherche de Roman R, un internaute de Zelenogorsk, accusé de mettre en danger son bébé dans des vidéos qu’il diffuse sur le web, rapporte le Siberian Times.

Sur le réseau social russe VKontakte, équivalent de Facebook, l’homme, qui se présente comme un « cascadeur de l’extrême », a posté plusieurs vidéos dans lesquelles son nourrisson est mis dans des situations dangereuses.

On voit notamment l’homme tenir l’enfant par la fenêtre de sa voiture pendant qu’il roule, ou le suspendre au-dessus du vide sur le toit d’un immeuble.

Ses vidéos ont fait polémique sur les réseaux sociaux, à tel point que la police s’est emparée du cas de ce père de famille.

Selon la chaîne de télévision TVin, le nourrisson mis en scène sur ces images serait âgé d’environ six mois

Read Full Post »

Meegan Hefford, bodybuildeuse de 25 ans, est décédée le 22 juin dernier en Australie d’une surdose de protéines.

Cette maman de deux enfants, âgés de 5 et 7 ans, était une adepte du culturisme. Elle s’entraînait deux fois par jour et suivait un régime hyper protéiné.

Le jour du drame, elle a perdu connaissance à son domicile et a été transportée à l’hôpital, où sa mort a été constatée.

Les médecins ont diagnostiqué une maladie génétique du métabolisme de l’urée, ce qui empêche le corps de bien décomposer les protéines. De l’ammoniac s’accumule alors dans le sang et empoisonne le cerveau.

Ce syndrome touche une personne sur 8000. Ce trouble additionné à sa forte consommation de protéines, notamment les suppléments de protéines en poudre, l’a tuée.

La victime faisait des études paramédicales et travaillait à temps partiel dans un hôpital.

Read Full Post »

 En direct – Faits divers en direct
Isère : un homme de 95 ans soupçonné d’agressions sexuelles sur des fillettes
Mercredi 16/08/2017 à 11H19
Isère : un homme de 95 ans soupçonné d'agressions sexuelles sur des fillettes

Un homme de 95 ans a été mis en examen pour agression sexuelle sur deux fillettes et placé en détention, pour garantir notamment sa sécurité, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Bourgoin-Jallieu (Isère), confirmant une information du Dauphine libéré. Les faits se seraient déroulés dans le quartier populaire de Montfleuri à Bourgoin-Jallieu, à une quarantaine de kilomètre à l’est de Lyon. Une enquête a été ouverte après le dépôt d’une plainte par les parents d’une fillette de moins de 10 ans. A la fin de la garde à vue, une seconde plainte pour une autre fillette a également a été déposée. Le nonagénaire, sans antécédent judiciaire, « habite le quartier et y vit en famille ». Il a été « mis en examen le 9 août pour des faits correctionnels d’agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans. Le monsieur nie tout », a précisé le parquet.

Si « la rumeur dans le quartier dit qu’il proposait des bonbons aux enfants », « la fillette n’en parle pas et le modus operandi n’est pas précisé », a ajouté la même source. En revanche, la fillette dit qu’elle « a été emmenée à l’écart et qu’il lui a touché le corps ». Le choix d’une détention provisoire a été motivé par « un retour dans le quartier inenvisageable, vu l’atmosphère d’animosité » qui pourrait y régner et par le fait que le suspect « n’avait pas de solution de relogement » ailleurs, a-t-on souligné de même source. « Il a donc semblé dans un premier temps plus prudent – pour le déroulé de l’enquête et pour sa propre sécurité – de l’incarcérer à Saint-Quentin-Fallavier », à quelques kilomètres de son lieu de résidence, selon le parquet.

AFP

Read Full Post »

Older Posts »