Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2011

Nice: un bébé meurt étranglé à la crèche
 

Nice : un enfant de deux ans meurt à la crèch - 15168005.jpg La crèche Rose-de-France est située à proximité de la voie rapide, à l’ouest de Nice. archive Nice-Matin

 

Emiliano est décédé samedi à Lenval à la suite d’un accident survenu dans une crèche associative

C’est un terrible drame qui s’est noué en milieu de semaine dernière à la crèche associative Rose-de-France située avenue Saint-Augustin, à l’ouest de Nice et dont les premiers éléments n’ont filtré qu’hier soir.

Dans l’après-midi de mercredi 23 novembre, Emiliano, deux ans et demi, a été retrouvé par le personnel la tête coincée entre des barreaux en bois, sans qu’on sache précisément s’il s’agissait de ceux d’un lit ou bien d’un parc.

Cellule psychologique

Mais il était déjà trop tard. Transporté dans le coma à l’hôpital Lenval, l’enfant, dont la famille est originaire de Nantes, est décédé samedi des suites de ses graves blessures.

Une enquête de flagrance a été ouverte lundi et confiée à la brigade des mineurs de la Sûreté départementale. Les auditions des membres du personnel ont commencé. L’objectif est de déterminer si des négligences ont été commises.

L’Œuvre des crèches, une association loi 1901,a mis en place une cellule psychologique d’écoute dans les cinq établissements de petite enfance qu’elle gère à Nice.

800 ans enfants à l’Œuvre des crèches

L’Œuvre des crèches, présidée par Francis Cantariti, – qui n’a pu être joint hier soir – accueille quelque 800 enfants de 2 mois et 1/2 à 4 ans dans ses cinq crèches et emploie environ 150 salariés. La crèche Rose-de-France accueille 60 bambins.

Cette association a été créée dans le droit fil des premières crèches gérées par des organismes caritatifs qui ont vu le jour dans la seconde moitié du XIXe siècle à Nice.

Au début du XXe siècle elle accueillait 780 enfants soit autant qu’aujourd’hui. Il est vrai qu’à l’époque l’Œuvre des crèches est une des seules structures à Nice assurant la garde d’enfants. Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

On compte dans la capitale azuréenne près d’une quarantaine de crèches municipales, de crèches familiales municipales (accueil à domicile par des assistantes maternelles) ainsi que d’établissements mixtes ville-entreprises.

À côté de ce poids lourd municipal, il existe une quinzaine de crèches et haltes garderies gérées par des organismes divers ainsi que par des associations.

Read Full Post »

 
L'Inspection générale des Finances et le Conseil général des Ponts et chaussées ont enquêté pendant neuf mois sur l'Epadesa et Defacto, établissement public gestionnaire du quartier de la Défense.

L’Inspection générale des Finances et le Conseil général des Ponts et chaussées ont enquêté pendant neuf mois sur l’Epadesa et Defacto, établissement public gestionnaire du quartier de la Défense. | DR

Un rapport de l’Inspection générale des finances dénonce une dérive des comptes et des «erreurs de gestion» de l’établissement public d’aménagement du quartier d’affaires de La Défense, selon «le Canard enchaîné» à paraître mercredi.

Interrogés par l’AFP, les cabinets de Valérie Pécresse et Nathalie Kosciusko-Morizet, ministres de tutelle de l’Epadesa (ex-Epad), ont confirmé mardi soir qu’un rapport était en courset se trouvait actuellement en phase contradictoire, c’est-à-dire aux mains des personnes directement concernées pour leur donner la possibilité de répondre.

 

Le document devrait être achevé début décembre à l’issue de cette phase contradictoire, a précisé le ministère du Budget. A terme, «le rapport sera rendu public, comme le prévoit la procédure normale», a indiqué de son côté le cabinet de Mme Kosciusko-Morizet.

Selon l’hebdomadaire satirique, l’Inspection générale des Finances et le Conseil général des Ponts et chaussées ont enquêté pendant neuf mois sur l’Epadesa et Defacto, établissement public gestionnaire du quartier de La Défense. Leur rapport est jugé «terrible» par un fonctionnaire cité par le Canard. «Il laisse penser que des erreurs de gestion assez graves ont été commises», selon un autre fonctionnaire cité par l’hebdomadaire.

«Déficit structurel» et «accumulation de passifs»

L’Epadesa n’était pas joignable mardi en début de soirée et Defacto, contacté par l’AFP, n’a pas souhaité faire de commentaire. L’Epadesa avait démenti le 23 novembre être dans une situation financière difficile, comme l’avait affirmé le président UMP du conseil général des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, dans «l’Express». Selon M. Devedjian, l’Epadesa souffrirait d’un «déficit structurel» et d’une «accumulation de passifs». «La Cour des comptes y passe beaucoup de temps», avait également affirmé M. Devedjian, lui-même ancien président de l’Epad et actuellement l’un des vice-présidents du conseil d’administration de l’Epadesa.

L’Epadesa avait répondu, dans un communiqué, que «l’établissement n’est pas endetté», ajoutant qu’un établissement public n’est pas fait «pour générer des excédents» mais pour «mener à bien une mission confiée par l’Etat et la terminer à l’équilibre».

 

LeParisien.fr

Read Full Post »

Procès Jackson : quatre ans de prison pour le docteur Murray

Le Point.fr – Le médecin a été condamné à la peine maximale pour homicide involontaire.

Conrad Murray a été condamné mardi à quatre ans de prison ferme.Conrad Murray a été condamné mardi à quatre ans de prison ferme. © Rex features / Sipa

 
 

Le docteur Conrad Murray a été condamné, mardi, à la peine maximale de quatre ans de prison pour homicide involontaire après la mort de Michael Jackson en juin 2009, a annoncé le juge fédéral de la cour supérieure de Los Angeles. « Il n’a absolument fait preuve d’aucun remords », a déclaré le juge Michael Pastor, dans sa déclaration expliquant la peine. « La cour a déterminé que la peine appropriée est la peine maximale de quatre ans d’emprisonnement », a-t-il dit, car « le docteur Murray a abandonné son patient qui lui faisait confiance. Son patient était vulnérable », a-t-il poursuivi.

« Le docteur Murray a menti à plusieurs reprises, il s’est engagé dans un comportement malhonnête et a fait tout son possible pour couvrir ses transgressions. Il a violé la confiance de la communauté médicale et de son patient. Il n’a absolument fait preuve d’aucun remords, absolument d’aucun sens de l’erreur, il est et demeure dangereux », a ajouté le juge. Les procureurs avaient requis la peine maximale pour le dernier médecin de Michael Jackson, 58 ans, et réclamé la somme de 100 millions de dollars pour indemniser la famille Jackson pour la perte de revenus engendrée par le décès de la star.

Le juge a admis que le docteur Murray devrait indemniser les enfants et les héritiers du chanteur, mais a indiqué que le montant serait décidé à une prochaine audience, fixée au 23 janvier. Après six semaines d’un procès-fleuve, les douze membres du jury avaient livré le 7 novembre le verdict de culpabilité que réclamait le parquet. Ils ont considéré à l’unanimité que le docteur Murray s’était rendu coupable de « négligence criminelle », contribuant ainsi au décès brutal du Roi de la pop le 25 juin 2009. Michael Jackson avait succombé à une « grave intoxication » au propofol, un puissant sédatif utilisé en milieu hospitalier qu’il utilisait à domicile comme somnifère, avec la complicité du docteur Murray.

Read Full Post »

Rognons de veau, sauce moutarde

 

Type de plat

Plat Plat

Niveau de difficulté

1 Facile

Temps de cuisson

 20 minutes

Temps de préparation

 15 minutes

 

Crédit photo :

maison_du_bonheur

Recette Rognons de veau, sauce moutarde
 
 
Aujourd'hui je cuisine!

Aujourd’hui je cuisine!

 

Ingrédients pour 4 personnes:

2 rognons de veau de 250 g
1 c à s de fond de veau
2 cl de cognac
1 c à s de moutarde à l’ancienne
4 échalotes
4 gousses d’ail
60 g de beurre
2 brins de thym

Préparation de la recette Rognons de veau, sauce moutarde

 

1. Préparer les rognons, détacher les noix, retirer le nerf. Puis les couper en tranches épaisses. Les faire poêler et bien colorer sur chaque face 5 mn dans 50 g de beurre sans remuer la poêle. D’abord à feu vif, puis à feu moyen. Assaisonner. Débarrasser sur un plat au chaud.

2. Faire poêler dans 30 g de beurre, l’ail en chemise et les échalotes épluchées et coupées finement et la moitié du thym jusqu’à coloration.

3. Diluez le fond de veau dans ½ litre d’eau.

4. Déglacer la poêle au cognac et flamber. Ajoutez 10 cl de fond de veau, la moutarde à l’ancienne. Laisser mijoter 10 minutes. Rajouter les rognons de veau et monter  avec 10 g de beurre.
Servir par exemple, avec un gratin de choux-fleurs.

Read Full Post »

 
Illustration. Selon un pédiatre, les enfants étaient en bonne santé physique, mais perturbés psychologiquement.

Illustration. Selon un pédiatre, les enfants étaient en bonne santé physique, mais perturbés psychologiquement. | (AFP/MICHAL CIZEK.)

La police tchèque a annoncé mardi avoir ouvert une enquête sur le cas de deux petits enfants enfermés depuis leur naissance par leurs parents dans un appartement au centre de Prague.

Selon les médias tchèques, il s’agit d’un garçonnet de trois ans et d’une fillette d’un an et demi. «Les parents ont informé la police que les enfants étaient nés à la maison sans aucune assistance médicale et qu’ils n’avaient de ce fait aucun certificat de naissance», a déclaré Tomas Hulan, porte-parole de la police à Prague.

 

«Les policiers ont découvert que les enfants n’avaient jamais quitté l’appartement ni vu un médecin pour soins ou vaccinations», a-t-il ajouté en précisant que les enfants se trouvaient maintenant dans une famille d’accueil.

Selon un pédiatre cité par le quotidien tchèque «Dnes» , les enfants étaient en bonne santé physique, mais perturbés psychologiquement. «Il semble qu’il n’y avait pas de jouets à la maison, qu’ils n’ont jamais porté de chaussures ni utilisé de couverts», a déclaré au journal le pédiatre Frantisek Schneiberg. Selon «Dnes», les parents, tous deux âgés de 36 ans, ont affirmé avoir ainsi «protégé les enfants du vilain monde extérieur». Ils ont ensuite perdu tout intérêt pour leur progéniture dès qu’une autre personne les a touchés, comme le font certaines espèces de mammifères. «Les parents ont été mis en examen pour abus d’enfants, délit passible de douze ans de prison. Ils ont été placés en détention provisoire», a indiqué M. Hulan.

 

LeParisien.fr

Read Full Post »

Trahisons, vengeances… Les embarrassantes ex des politiques

 Maëlle Boudet

Certains hommes politiques se seraient bien passés de la médiatisation de leurs relations intimes… Femmes trompées, humiliées, ou laissées de côté, Planet.fr vous présente ces femmes, qui ont embarrassé les politiques en réglant leurs comptes en public !

1)      Sylvie Brunel

 

Lui : Eric Besson, ministre de l’Industrie

Elle : Sylvie Brunel, écrivain.

Elle l’a embarrassé parce que… : Sylvie Brunel et Eric Besson se marient en 1983. Dès le jour de leur mariage, Sylvie Brunel se sent humiliée par son époux, qui refuse de jurer fidélité, estimant qu’il ne pourrait pas s’y tenir. Et il ne mentait pas, Sylvie Brunel a dû supporter de nombreuses infidélités.

Puis Yasmine Tordjman, jeune étudiante tunisienne de 24 ans, entre dans la vie de son mari de 52 ans. Aujourd’hui, ils sont mariés.

Dans son livre Manuel de guérilla à l’usage des femmes (Editions Grasset, 2009), Sylvie Brunel raconte des détails intimes sur son couple. A propos de la nouvelle compagne de son mari, elle écrit qu' »elle est presque aussi jeune que notre fille aînée ». Et en ce qui concerne le divorce, elle raconte que quand Eric Besson « a appris que divorcer ne prendrait que quelques minutes, [il] s’est exclamé : Je n’en reviens pas que l’autoroute se soit dégagée si rapidement après trente ans d’embouteillages ».

Eric Besson n’a pas du tout apprécié cet étalage de vie privée.

© MaxPPP

2)      Pierrette Le Pen

Lui : Jean-Marie Le Pen, ancien président du Front National

Elle : Pierrette Le Pen.

Elle l’a embarrassé parce que… : Lors de leur divorce en 1987, Jean-Marie Le Pen refuse de verser quoi que ce soit à son ex-femme Pierrette. Il aurait alors déclaré : « Si elle veut gagner de l’argent, elle n’a qu’à faire des ménages ! ».

Pierrette Le Pen a alors pris son ex-mari au mot et s’est affichée dans les pages du magazine Playboy, dénudée en tenue de soubrette… Jean-Marie Le Pen se serait mis dans une terrible colère.

Mais Pierrette Le Pen ne s’est pas arrêtée là : elle a également révélé que son ancien époux aurait caché une partie de son argent en Suisse, et qu’en privé, il n’hésitait pas proférer des propos racistes et antisémites…

© Couverture de Playboy, © Capture écran d’une vidéo de l’INA, © MaxPPP

3)      Hélène De Yougoslavie

 

Lui : Thierry Gaubert, ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy à la Mairie de Neuilly, puis au ministère du Budget.

Elle : Hélène de Yougoslavie, princesse.

Elle l’a embarrassé parce que… : Hélène de Yougoslavie et Thierry Gaubert se marient en 1988 à la Mairie de Neuilly, devant le Maire Nicolas Sarkozy. Mais après quelques années, le mariage bât de l’aile. Thierry Gaubert a de nombreuses maîtresses. Hélène de Yougoslavie le sait, et elle s’accorde quelques batifolages de son côté.

Le couple essaie de divorcer à trois reprises : trois échecs. Ils restent finalement mariés, mais vivent leurs histoires chacun de leur côté

L’été dernier, la police enquête sur le financement illégal de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, le dossier Karachi. Et Thierry Gaubert est soupçonné d’y avoir participé. Il aurait alors dit à sa femme : « Si tu parles, tu ne verras plus les enfants. Si je coule, tu coules avec moi ». Hélène de Yougoslavie décide pourtant de parler, et elle raconte les sacoches pleines de billets que son mari et Ziad  Takieddine auraient rapportés de Suisse.

© MaxPPP

4)      Veronica  Lario

 

Lui : Silvio Berlusconi, ancien président du Conseil des ministres italien

Elle : Veronica Lario, ancienne actrice.

Elle l’a embarrassé parce que… : Veronica Lario et Silvio Berlusconi se marient en 1990. Si l’ancienne actrice se doutait des fréquentations extra-conjugales de son mari, elle avait toujours décidé de fermer les yeux. Mais en 2009, le scandale « Noémie » éclate. Son mari aurait passé des soirées avec une escorte-girl mineure. Le monde entier apprend la nouvelle…

C’en est trop pour elle et elle décide de riposter : elle demande le divorce. Elle dit même de son mari que c’est « un homme malade ». Elle demande 3 millions d’euros par mois de pension alimentaire, il ne veut en donner que 300 000. La justice n’a pas encore tranché

© MaxPPP

5)      Ségolène Royal

 

Lui : François Hollande, candidat PS à la présidence de la République

Elle: Ségolène Royal, président de la Région Poitou-Charentes.

Elle l’a embarrassé parce que… : Ségolène Royal et François Hollande se rencontre à L’ENA en 1978. Ils ne se marieront jamais et vivront toujours en concubinage.

En 2004, la machine « Royal » se met en marche en vue des élections présidentielles de 2007. Mais c’est aussi cela qui signe la fin du couple. De son côté, François Hollande a rencontré une autre femme, Valérie Treierweiler. C’est Ségolène Royal qui rend la rupture officielle au soir des élections législatives de 2007.

En femme trompée, Ségolène Royal n’aura parfois pas mâché ses mots envers son ancien compagnon. Ainsi, en septembre 2011, elle n’épargne pas François Hollande dans les colonnes du Figaro : « Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisée en trente ans de vie politique ? ». Plutôt gênant pour celui qui s’apprête à représenter le PS aux élections présidentielles prochaines.

© MaxPPP

6)      Maria Shriver

 

Lui : Arnold Schwarzenegger, ancien gouverneur de Californie, Etats-Unis.

Elle : Maria Shriver, ancienne journaliste.

Elle l’a embarrassé parce que… : Arnold Schwarzenegger et Maria Shriver se sont mariés en 1986. Maria Shriver a mis sa carrière de journaliste entre parenthèses pour soutenir la carrière politique de son mari.

Arnold Schwarzenegger a la réputation d’être un homme à femme, mais elle prend toujours sa défense. Ainsi en 2003, elle déclare : « Vous pouvez écouter des gens qui n’ont jamais rencontré Arnold ou l’ont vu cinq secondes il y a trente ans, ou bien vous pouvez m’écouter ». Elle aurait ainsi sauvé sa campagne pour le poste de gouverneur de Californie.

Mais au printemps 2011, Arnold Schwarzenegger reconnait qu’il a eu un enfant avec une de leurs anciennes employées de maison. Maria Shriver est humiliée et décide de demander le divorce. L’Amérique entière la soutient. D’autant plus que, descendante de la famille Kennedy, elle bénéficie d’une aura bien particulière. L’Amérique déteste désormais Arnold Schwarzenegger

7)      Christine Deviers- Joncor

 

Lui : Roland Dumas : ancien ministre des Affaires étrangères.

Elle : Christine Deviers-Joncour, ancien intermédiaire en négociations pour Elf.

Elle l’a embarrassé parce que… : En 1988, Christine Deviers-Joncour rencontre Roland Dumas, alors ministre des Affaires étrangères. Parce qu’elle est proche de cet homme, on l’engage comme intermédiaire en négociations chez Elf.

Lorsque l’affaire Elf éclate, elle protège Roland Dumas. Mais à sa sortie de prison, il n’est plus là pour elle. La « putain de la République », comme elle se surnomme elle-même, commence alors à parler, et à révéler l’existence de leur relation, ainsi que des cadeaux qui aurait été faits à Roland Dumas dans le but qu’il insiste auprès de François Mitterrand, président de l’époque, pour obtenir l’autorisation pour Elf de vendre des frégates militaires à Taïwan.

Même si Roland Dumas a été mis à mal par ces révélations, il n’en est pas moins ressorti relaxé.

© MaxPPP,

8)      Cécilia Ciganer

 

Lui : Nicolas Sarkozy, président de la République.

Elle : Cécilia Ciganer.

Elle l’a embarrassé parce que… : En 1996, après avoir quitté l’animateur Jacques Martin, Cécilia Ciganer épouse Nicolas Sarkozy. Elle le soutiendra dans sa soif de pouvoir et son ascension jusqu’aux élections présidentielles de 2007. Ils divorceront finalement en octobre 2007.

Mais avant l’élection, Cécilia avait déjà bien embarrassé son époux. En effet, alors que sa côté de popularité est constamment grandissante, Nicolas Sarkozy découvre en une du magazine Paris Match une photo de sa femme Cécilia avec le publicitaire Richard Attias. On soupçonne tout de suite qu’ils sont amants. Nicolas Sarkozy est furieux ! Cette photo pourrait inquiéter les Français : comment cet homme pourrait-il garder la France s’il ne peut pas garder sa femme ?

© MaxPPP, © Couverture de Paris Match

Read Full Post »

La dette publique française

Le Point.fr –

En trente ans, la dette publique française est passée de 21,2 % du PIB à 84,7 % en 2011.

 

La dette publique de la France est de 1 600 milliards d’euros en 2011, soit 84,7 % du PIB. Gauche et droite n’ont cessé de la creuser depuis 30 ans.

REGARDEZ La dette publique française en % du PIB et la couleur politique des Premiers ministr

 

 

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

En bleu : UMP ou RPR/UDF avant 2002. Rose : PS

 

 

Read Full Post »

Older Posts »