Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Cantonales 2011’ Category

Cantonale à Puteaux : « Grébert est un psychopathe »… selon l’UMP

5595557438_dc537bccd7 L’élection cantonale de mars 2011 à Puteaux s’est déroulée dans des conditions très limites : agressions des membres de mon équipe, insultes lancées par mon concurrent, procès mené contre moi entre les 2 tours, confusion des genres entretenue par le maire, intense phoning, des procurations en pagaille, etc…

Je publie un nouveau témoigne d’un assesseur, Fabrice Borel-Mathurin, militant MoDem des Hauts-de-Seine, venu à Puteaux pour surveiller les opération de vote au bureau n°1, celui de l’Hôtel-de-Ville, présidé par le maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud :

Voici des faits pour le moins étranges constatés dans mon bureau de vote.

1)    Le vice-président du bureau (alors président car Mme le député-maire n’était pas là) ainsi qu’une des assesseurs de M. Francchi se sont exprimés publiquement devant des électeurs sur la prétendue folie (au sens psychopathe et paranoïaque) de M. Christophe Grébert.

2)    Des allusions ont été faites sur les problèmes liés à la caméra disposée au-dessus de l’isoloir –M. Grebert a été à l’origine de ce problème. Cela fait dix ans que tout se passe bien au moment du vote, et c’est lui qui a demandé aux électeurs de faire des remarques sur la caméra.

3)    M. le président a laissé entendre, sur le ton de la rigolade, qu’il ferait passer le dossier de sa mère, actuellement en maison de retraite, à « Vincent », dès lors qu’il aura été élu.
Je dois avouer que j’ai été choqué par cette conversation, même s’il n’y avait pas d’électeurs dans le bureau de vote à ce moment-là.

4)    Devant électeurs, une personne nommée « Luc », s’est plainte de la manière dont M. Grébert avait fait campagne, l’ayant passé en permanence au commissariat.

De manière générale, il y a une grande proximité entre les gens de l’administration et le personnel politique s’occupant de l’élection. Cela peut se constater via des remarques déplacées sur le physique de telle ou telle personne, des conversations déviant assez rapidement vers la vie privée des uns et des autres. Le clou du spectacle ayant été un militant UMP ayant fait la bise à tout le monde, homme et femme, avec la même familiarité, tant aux gens de l’administration que du bureau (il ne m’a même pas serré la main, preuve que ce n’est pas particulièrement dans sa nature).

(photo : Flickr)

Read Full Post »

Cantonale 2011 à Puteaux : analyse des résultats, bureau par bureau

Source:Monputeaux.com

Vous pouvez chercher sur le site de la mairie de Puteaux, vous ne trouverez pas les résultats de l’élection cantonale de mars 2011 bureau par bureau. Seul le résultat global est communiqué sur le site officiel de la ville.

Pourquoi cet « oubli » ?

Sans doute parce que le maire ne veut pas qu’on sache que son fils n’est pas majoritaire partout dans Puteaux ! En fait sur les 32 bureaux de vote de la commune, j’arrive en tête dans 11 (bureaux 4, 5, 7, 9, 11, 16, 19, 20, 21, 24 et 32) et je suis au coude à coude dans plusieurs autres (15 et 27, mais aussi 3, 10, 13 et 14). Mon concurrent UMP ne doit sa victoire qu’à des écarts étonnamment considérables -entre 51 et 103 voix- dans 7 des 32 bureaux (1, 8, 12, 18, 22, 23 et 30). Quand on les additionne, on arrive presque à 600 voix, c’est ce qui nous sépare au final (591 voix d’écart).

Analyse et plan :

Bureauxdevote_gd

LES RÉSULTATS BUREAU PAR BUREAU SONT SUR www.grebert.net

 

Annalyse des votes bureaux par bureaux

Bureauxdevote_gd

1.  Franchi : 286 59% – Grébert : 198 41% > 88 voix d’écart bureau de Hôtel-de-ville
2.                256 54%                  221 46%
3.                212 52%                  194 48%
4.                207 47%                  234 53% > EN TÊTE ECOLE JEAN JAURÈS
5.                214 45%                  256 55% > EN TÊTE ECOLE JEAN JAURÈS
6.                217 55%                  177 45%
7.                172 44%                  216 56% > EN TÊTE LYCÉE AGORA
8.                238 61%                  152 39% > 86 voix d’écart Ecole Pyramide
9.                138 40%                  204 60% > EN TÊTE MATERNELLE BENOIT MALON
10.              178 52%                  162 48%
11.              144 44%                  181 56% > EN TÊTE ESPACE JEUNES
12.              142 61%                    91 39% > 51 voix d’écart Gymnase Pavillons
13.              188 52%                  170 48%
14.              212 52%                  197 48%
15.              170 51%                  162 49%
16.              182 47%                  206 53% > EN TÊTE ECOLE PRIMAIRE LA ROTONDE
17.              208 54%                  173 46%
18.              233 58%                  165 42% > 68 voix d’écart Ecole élémentaire République
19.              189 49%                  193 51% > EN TÊTE ECOLE MATERNELLE RÉPUBLIQUE
20.              202 46%                  232 54% > EN TÊTE MATERNELLE DEFENSE 2000
21.              152 46%                  177 54% > EN TÊTE MATERNELLE DEFENSE 2000
22.              315 59%                  218 41% > 97 voix d’écart Maternelle Jacotot
23.              278 61%                  175 39% > 103 voix d’écart Préau élémentaire Jacotot
24.              168 41%                  240 59% > EN TÊTE ÉLEMENTAIRE JACOTOT
25.              200 54%                  169 46%
26.              193 55%                  159 45%
27.              218 50%                  216 50% > 2 voix d’écart Maternelle Ancien Couvent
28.              267 54%                  228 46%
29.              258 55%                  209 45%
30.              259 62%                  160 38% > 99 voix d’écart Ecole Félix Pyat
31.              191 54%                  159 46%
32.              153 50%                  155 50% > EN TÊTE DE 2 VOIX HALL ECOLE PETITOT

totaux :    6.640 52,33%          6.049 47,67% > soit 591 voix d’écart

 

 

 

 

 

Read Full Post »

Vincent Franchi, fils de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, députée-maire UMP de Puteaux, a été élu dimanche 27 mars 2011 au poste de conseiller général des Hauts-de-Seine, qui était occupé par son grand-père, Charles Ceccaldi-Raynaud. Vincent Franchi a été élu avec 52,33% des voix face à Christophe Grébert qui obtient 47,67% des suffrages. La participation a été de 48,42%.

Vincent Franchi rejoint Jean Sarkozy à l’Assemblée départementale.

Voici ci-dessus son premier discours, prononcé devant et avec l’aide de sa mère, à l’Hôtel-de-ville de Puteaux. Vincent Franchi qualifie son concurrent de « candidat de la haine » et de « collabo », devant sa maman mi-hillare, mi-génée, qui lui souffle ce qu’il a à dire.

Voici des commentaires sur le site  monputeaux.com:

pearl a dit…

Etre qualifié de « collaborateur » est juste insultant ,ignominieux , faux . Cette ville est une « catastrophe » .Que de bassesse , que de perversité,que de provocation dans les commentaires de la majorité municipale
à ce résultat (la provocation incite à etre aussi procédurié que les ceccaldi-franchi mais ne tombons pas dans ce piège de la surenchère pénale car nous vivons les derniers temps de cette famille à Puteaux ;même si une action judiciaire serait légitime ) !

Rumi a dit…

Qu’est il arrivé à Louis le BOUFFON? Il a bu ou quoi?? Il a de gros soucis d’élocution! Il ne faut pas qu’il oublie qu’il a gagné à quelques centaines de voix! C’était tout simplement de la chance!

vas y Franchi! a dit…

Vincent Franchi est a mon avis un peu « retardé » mental, chaque fois que je le vois il est derrière sa môman, il n’a pas l’air de savoir s’exprimer clairement enfin bref, c’est pas un petit génie le franchi…. ils vont faire la paire avec Jean qui n’a pas même pas de diplome!
vive le 92!!

Read Full Post »

                                                                          Second tour des élections Cantonales à Levallois

                                                                                                  Canton nord :

                                                                                                Sylvie Ramond (UMP)

                                                                                                                5362 voix

                                                                                                                 50,15 %

                                                                                                             Anne- Eugénie  Faure(PS)

                                                                                                                     5329 Voix

                                                                                                                     49,84 %

                                                                                                                      Inscrit :     26 772

                                                                                                                    Votants : 11 380 :   42,50 %

                                                                                                             Bulletins nuls : 689 :   6,05 %

                                                                                                      Suffrages exprimés : 10691 :   93,94 %

                                                                                          Canton sud

                                                                                                                                Arnaud  de Courson(DVD)

                                                                                                                                     4547 Voix

                                                                                                                                        55,94 %

                                                                                                                  Isabelle Balkany(UMP)

                                                                                                                           3580 Voix

                                                                                                                             44,05 %

                                                                                                                      Inscrit : 19 536

                                                                                                                   Votants : 8582:    43,92 %

                                                                                                                  Bulletins nuls : 455    5,30%

                                                                                                            Suffrages exprimés :  8127 :   94,69 %

 

Commentaire de la Gazette de puteaux:

C’est une belle victoire pour Arnaud de Courson, il est bien placé pour prendre la

Mairie en 2014, et pour ce faire, il doit garder les pieds sur terre.

Isabelle et Arnaud ont montré une belle image des élections cantonales, il n’y a pas eu d’attaque

Envers les autres candidats. Malheureusement, Isabelle, c’est fait  battre dans son fief qui est Levallois  Sud.

Read Full Post »

Le plus grave c’est lorsqu’ils forcent notre porte que cherchent-ils?

Il y a effectivement le Président de SEFCA PUTEAUX qui a des photos prisent le soir de plusieurs agents municipaux très spéciaux, qui disaient : »Voter Franchi », et distribuaient très discrètement des tracts dans les boites aux lettres.

Read Full Post »

Contrairement à se que dit le Parisien, Christophe Grébert  tweet encore, alors que c’est interdit. Malheureusement il y a un problème puisque Christophe est journaliste, il ne peut pas s’empêcher de gratouiller twitter ou sur monputeaux.com. Alors même qu’il fait tout un plat sur les Ceccaldi », il passe outre les interdictions. Il n’a pas gagné au Tribunal, car il a eu simplement un rappel à la loi. Malheureusement, Mr Grébert vous n’aurez aucuns soutiens, car vous trichez aux élections. J’aimerais que le Parisien, pour une fois dise  la vérité, car les copies d’écran ça existe. Le Parisien est-il complice ? Je pense que là il  faut annuler ces élections purement et simplement, car il y a deux fraudeurs.

grebert

  1. J’aime #Puteaux … A demain soir ! Il y a 11 minutes via web
  2. valent1 RT @elu_local On peut demander aux observateurs de l’ONU qui se coltinent d’habitude les élections en Afrique de venir à #Puteaux demain ? Il y a 21 minutes via web Retweeté par grebert et 1 autre

Read Full Post »

EN DIRECT. Cantonales : très faible participation en Ile-de-France
 
A midi, la participation n'était que de 13,69 % en métropole pour le second tour des élections cantonales, contre 15,7% dimanche dernier à la même heure.A midi, la participation n’était que de 13,69 % en métropole pour le second tour des élections cantonales, contre 15,7% dimanche dernier à la même heure. | (LP/O.A.)
Après un premier tour marqué dimanche dernier par une abstention record et la poussée du FN, suivez en direct ce dimanche sur leparisien.fr le second tour des élections cantonales. A partir de 20 heures, retrouvez l’ensemble des résultats, canton par canton.
 

– 13h15 : très faible participation en Ile-de-France à la mi-journée : 8,78% dans les Hauts-de-Seine, 8,62% dans le Val-d’Oise, 8,43% dans l’Essonne, 11,44% en Seine-et-Marne, 6,2% en Seine-Saint-Denis et même 5,47% dans le Val-de-Marne, «le taux le plus bas depuis 30 ans au second tour», selon la préfecture du département.

– 13 heures : par rapport à 2004, la participation à midi augmente significativement à Mayotte (36,08% contre 28,05%), dans le Cantal (31,43% contre 24,42%, ce qui en fait le département métropolitain qui a le plus voté à la mi-journée), ou en Gironde (19,1% contre 15,47%). Elle est en hausse aussi sur l’ensemble de la Picardie (16,69% contre 16,14%) et de la Basse-Normandie.

– 12h15 : la participation baisse encore. A midi, elle n’est que de 13,69 % en métropole pour le second tour des élections cantonales, contre 15,7% dimanche dernier à la même heure , 22,09 % au second tour 2008 et 16,81% au second tour 2004, annonce le ministère de l’Intérieur.

– 12 heures : Marine Le Pen vote à Hénin-Beaumont. Après avoir voté, la présidente du Front national Marine Le Pen a expliqué qu’elle ne considèrerait pas comme un «échec» l’absence de tout conseiller général FN à l’issue du second tour des cantonales, mais comme «une déception». «Je pense qu’il serait tout à fait scandaleux, si nous n’avions pas d’élus, de voir que plus de 20% des électeurs seraient privés de représentation», a-t-elle poursuivi.

– 11h45 : avant de donner les premiers chiffres de la participation, le ministère de l’Intérieur rappelle sur son compte Twitter les chiffres des précédentes élections : «55,45% de participation au second tour des élections cantonales en 2008; 66,48% en 2004; 56,25% en 2001; 54,89% en 1998».

– 11h30 : François Fillon vote à Solesmes (Sarthe). Le Premier ministre et son épouse, Pénélope, ont chacun voté deux fois : d’abord en leur propre nom, ensuite pour deux de leurs fils pour lesquels ils disposaient d’une procuration.
Le Premier ministre s’est refusé à tout commentaire. Il a simplement indiqué qu’il rentrait à Paris.

– 11h30 : Christophe Grébert toujours silencieux. Contrairement à dimanche dernier, où il avait twitté le jour de l’élection, ce qui l’avait conduit au tribunal, le candidat du Modem à Puteaux (Hauts-de-Seine), Christophe Grébert , reste silencieux aujourd’hui. Son dernier message, datant d’hier soir : «J’aime #Puteaux … A demain soir !»

– 11 heures : les électeurs vont-ils revenir aux urnes ? Première indication à midi. L’abstention avait atteint le record de 55,68% au premier tour. Elle devrait rester très forte en raison de l’appel au «ni-ni» à droite en cas de duels FN/PS.

– 11 heures : retrouvez les noms des 3124 candidats encore en lice sur le site du ministère de l’Intérieur.

– 10 heures : avant de voter, retrouvez l’ensemble des résultats du premier tour, canton par canton.

– 8h30 : la TV ne se mobilise toujours pas. Ce soir, pas de bouleversement particulier sur les deux premières chaînes, où Claire Chazal et Laurent Delahousse occuperont leurs fauteuils et horaires habituels. Sur TF1, on débutera juste le JT cinq minutes plus tôt, à 19h55. C’est France 3 qui fournira le plus gros effort sur les cantonales avec des débats régionaux de 20h10 à 20h35 puis deux heures d’analyse en direct à partir de 22h10.

– 8h15 : quel objectif pour l’UMP ? Faire basculer les départements socialistes de Seine-et-Marne — le fief de Jean-François Copé — et du Val-d’Oise. Mais l’UMP craint de perdre les Pyrénées-Atlantiques, l’Aveyron, la Loire, le Jura, la Charente-Maritime et les Hautes-Alpes, voire même la Sarthe, fief de François Fillon.

 

– 8h10 : les dernières élections cantonales de l’histoire ? En 2014, les conseillers généraux seront remplacés, à partir de 2014, par les conseillers territoriaux qui siègeront aussi à la région. Toutefois, la gauche a annoncé qu’en cas de victoire en 2012 elle renoncerait à la création de ce nouvel élu.– 8h10 : objectif du PS : dépasser les 60 départements. Le parti de Martine Aubry dirige déjà 58 conseils généraux (sur un total de 100). Il espère s’emparer du Jura, des Pyrénées-Atlantiques et de la Loire.

 

 

 

– 8 heures : arrivé en tête au premier tour dans 39 cantons, alors qu’il n’a pas de conseillers généraux actuellement, le Front National vise au moins 10 élus. Il pourrait faire son entrée dans plusieurs assemblées départementales, en particulier dans le Var, les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes, l’Hérault et le Pas-de-Calais.

– 8 heures : début du second tour des cantonales 2011. Les bureaux de vote ont ouvert. Ils fermeront à 18 heures, sauf dans la région parisienne ainsi que dans quelques grandes agglomérations où leur clôture a été fixée à 20 heures.

– 7 heures : début du scrutin à Mayotte en raison du décalage horaire.

– 7 heures : ce dimanche, 3 124 candidats se disputent 1 566 sièges de conseillers généraux encore à pourvoir dans tous les départements, sauf Paris. 460 conseillers généraux avaient été élus dès le premier tour dimanche dernier. Actuellement, la gauche est majoritaire dans 58 départements, la droite dirigeant les autres. Plusieurs départements, surtout à droite, peuvent encore basculer.

– 6 heures : en raison du décalage horaire, les bureaux de vote ont ouvert à La Réunion. Ils ouvriront à 7 heures (heure de Paris) à Mayotte, à 13 heures en Guyane et à 14 heures en Guadeloupe et à la Martinique.

 LeParisien.fr

Read Full Post »

Older Posts »