Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Whitney Houston’ Category

 

La chanteuse Whitney Houston, retrouvée morte le 11 février dans la baignoire de sa chambre d'hôtel pour des raisons encore inconnues, a légué tous ses biens à sa fille Bobbi Kristina, selon son testament rendu public.La chanteuse Whitney Houston, retrouvée morte le 11 février dans la baignoire de sa chambre d’hôtel pour des raisons encore inconnues, a légué tous ses biens à sa fille Bobbi Kristina, selon son testament rendu public.

La chanteuse Whitney Houston, retrouvée morte le 11 février dans la baignoire de sa chambre d’hôtel pour des raisons encore inconnues, a légué tous ses biens à sa fille Bobbi Kristina, selon son testament rendu public.

Selon l’émission Inside Edition, qui a révélé le document mercredi, l’héritage de Bobbi Kristina, âgée de 19 ans, sera placé dans un fonds jusqu’à ce qu’elle soit majeure (21 ans aux Etats-Unis). Elle touchera alors une partie de cet argent, avant d’en toucher plus à ses 25 ans, puis le reste à ses 30 ans.

La mère de Whitney Houston, Cissy, est son exécuteur testamentaire.

Une partie du document, rédigé d’abord en 1993, puis amendé en 2000, alors que la star était toujours mariée au chanteur Bobby Brown, a été publiée sur le site internet d’Inside Edition (http://www.insideedition.com).

Selon ce document, si sa fille Bobbi Kristina mourait avant elle, Whitney Houston souhaitait que sa fortune soit partagée à son décès entre son ex-mari, sa mère et ses autres proches.

Surnommée « La Voix », Whitney Houston avait dominé la scène musicale de la pop et de la soul dans les années 80 et 90, vendant près de 170 millions de disques.

Connue pour sa dépendance à l’alcool et à la drogue, la star a été retrouvée morte le 11 février dans la baignoire de sa chambre d’hôtel à Beverly Hills, pour des raisons encore inconnues. Les résultats des examens toxicologiques ne seront pas connus avant plusieurs semaines.

Elle a été enterrée dimanche auprès de son père, mort en 2003, au cimetière de Westfield, près de New York, au lendemain d’obsèques célébrées dans l’effervescence et les larmes dans sa ville natale de Newark (New Jersey, est des Etats-Unis).

Publicités

Read Full Post »

Whitney Houston : des objets personnels mis aux enchères

( julien’s auction )
 
 
Whitney Houston était-elle enfin prête à tourner la page de son succès des années 1990 ? Une robe noire, une paire de boucles d’oreilles, des costumes de scènes, une semaine après sa mortet au lendemain de son enterrement la maison de vente Julien’s a annoncé que des objets appartenant à la star seront mis aux enchères fin mars à Los Angeles.

C’est le «hasard» qui a voulu que plusieurs objets marquants de sa carrière musicale et de ses rôles au cinéma seront mis en vente fin mars, a indiqué la maison de vente.

Les fans et collectionneurs pourront y trouver une robe appartenant à la chanteuse en velours noir ornée d’un ruban d’argent, à un prix estimé de 1000 à 2000 dollars, ainsi que des boucles d’oreille pendantes en fausses perles portées par la vedette dans le film «Bodyguard», qui devraient partir entre 600 et 800 dollars, selon un communiqué de Julian’s. «Parmi les autres objets, des bijoux et des costumes portés par Whitney Houston sur scène et au cinéma», a ajouté la maison de ventes.

Avant de mourir, Whitney Houston avait-elle entendu les conseils de sa belle-soeur et collaboratrice Patricia Houston ? Cette dernière a confié samedi après-midi devant lors de obsèques qu’elle avait conseillé à Whitney de se consacrer à sa vie. « Tu t’es consacrée à ta carrière pendant ta vingtaine, tu t’es consacrée à ton rôle de mère pendant ta trentaine et quarantaine. Il est maintenant temps que tu te consacres à Whitney», a-t-elle confié en s’adressant à la chanteuse défunte. Whitney Houston avait elle-même assuré à son producteur Clive Davis qu’elle allait travailler sa voix et avoir un rythme de vie plus sain. « Je serai de retour en août », lui aurait-elle juré.


Crédit : Julien’s auctions

Surnommée « La Voix », Whitney Houston avait dominé la scène musicale de la pop et de la soul dans les années 80 et 90, vendant près de 170 millions de disques. Connue pour sa dépendance à l’alcool et à la drogue, la star a été retrouvée morte le 11 février dans sa chambre d’hôtel à Beverly Hills, pour des raisons encore inconnues. Les résultats des examens toxicologiques ne seront pas connus avant plusieurs semaines.

Elle a été enterrée dimanche auprès de son père, mort en 2003, au cimetière de Westfield, près de New York, au lendemain d’obsèques célébrées dans l’effervescence et les larmes dans sa ville natale de Newark (New Jersey, est des Etats-Unis).

Read Full Post »

Le dernier hommage à Whitney Houston

Par LEXPRESS.fr

 
Le dernier hommage à Whitney HoustonLa dépouille de la chanteuse Whitney Houston est arrivée samedi matin derrière l’église baptiste de Newark, près de New York, où elle chantait enfant et où ses obsèques privées étaient prévues à la mi-journée

afp.com/Stan Honda

L’Amérique a dit au revoir ce samedi à la chanteuse Whitney Houston. Une pléiade d’artistes était là pour lui rendre hommage. 

Des chants gospel emplissaient samedi l’église de briques rouges de Newark, près de New York, où étaient célébrées dans la joie et les larmes les obsèques de la chanteuse Whitney Houston, en présence d’une pléiade de stars. Les obsèques ont commencé vers 12h20 (17h20 GMT) à l’église « New Hope » avec un mot de bienvenue du maire de Newark, la ville natale de la star. « Nous t’aimons Whitney Houston », a déclaré Cory Booker, selon la retransmission télévisée de la cérémonie. 

Une chorale gospel avec une centaine de femmes et quelques hommes, pour la plupart noirs et tous habillés en blanc, ont chanté à plusieurs reprises dans l’église où Whitney Houston chantait enfant. L’ambiance de fête était celle des cérémonies baptistes chères au coeur de la communauté noire américaine: chants, danses, cris et applaudissements. La dépouille de la pop star est arrivée peu avant 10h dans un corbillard doré à l’église New Hope, sous stricte surveillance policière. 

Le corbillard doré transportant le corps de la chanteuse est arrivé peu avant 16h à l'église New Hope. Le corbillard doré transportant le corps de la chanteuse est arrivé peu avant 16h à l’église New Hope.

REUTERS/Mike Segar

« Whitney, ce jour est le tien », a dit Joe Carter, le pasteur de cette paroisse de la grande banlieue de New York. « Tu es la seule à tous nous réunir », a-t-il dit devant le cercueil couvert de fleurs.  

Un parterre de stars

Parmi le parterre de stars, Stevie Wonder a chanté pendant la cérémonie, « A ribbon in the sky », une chanson que Whitney Houston aimait particulièrement. Et l’acteur Kevin Costner, qui partageait l’affiche de Bodyguard (1992) avec la défunte, lui a rendu hommage. « J’ai été le bodyguard de Whitney il n’y a pas si longtemps que cela. Et maintenant elle est partie. Quand tu chanteras au ciel escortée par les anges, ne t’inquiète pas, tu seras à la hauteur » a-t-il déclaré. 

L'acteur Kevin Costner, qui partageait l'affiche de Bodyguard avec la défunte, a rendu hommage à Whitney Houston.L’acteur Kevin Costner, qui partageait l’affiche de Bodyguard avec la défunte, a rendu hommage à Whitney Houston.

Capture d’écran CNN

En revanche, la vedette de soul Aretha Franklin, souffrante, n’a pas chanté. Elle a même refusé de venir prendre la parole. Elton John, Beyoncé et son mari le chanteur Jay-Z comptaient aussi parmi les invités, ainsi que la chanteuse Alicia Keys et l’animatrice de télévision Oprah Winfrey. 

Le pasteur Jesse Jackson, le visage grave, a salué « l’inspiration » qu’était Whitney Houston. C’est ensuite, l’ex-mari de la diva, le chanteur de rhythm and blues Bobby Brown, qui est arrivé, vêtu d’un costume noir, dans l’église qui peut accueillir 1.500 personnes. 

Le révérend Jesse Jackson, le visage grave, est arrivé dès 10h à l'église, saluant "l'inspiration" qu'était Whitney Houston, décédée à 48 ans.Le révérend Jesse Jackson, le visage grave, est arrivé dès 10h à l’église, saluant « l’inspiration » qu’était Whitney Houston, décédée à 48 ans.

REUTERS/Mike Segar

Le pasteur officiant est un ami de Whitney Houston, Marvin Winans, également chanteur de gospel. C’est lui qui en 1992 avait marié la pop star et Bobby Brown. Le couple, qui a une fille de 18 ans, Bobbi Christina, a divorcé en 2007 et Bobby Brown a gardé des relations tendues avec la famille de son ex-épouse. 

Dehors, la police, sur les dents, avait fermé toutes les rues alentour de l’église, devant laquelle un panneau néon clignotant célébrait en lettres roses et noires la mémoire de la pop star. « Whitney Houston 1963-2012 », « We will always love you » (nous t’aimerons toujours), pouvait-on y lire, en référence à l’un de ses tubes les plus célèbres. 

Des cartes de condoléances accrochées aux grilles

Des cartes de condoléances étaient accrochées aux grilles de l’église, avec des ballons et des fleurs, déposés par des mains anonymes. Des bougies et des ours en peluche étaient posés à terre, en souvenir de la star disparue. Des policiers à cheval étaient stationnés dans les rues. 

Par souci de sécurité, les fans avaient été priés de rester chez eux et très peu avaient bravé le froid pour essayer de s’approcher. La presse était maintenue à distance, derrière des barrières métalliques. 

Par souci de sécurité, les fans avaient été priés de rester chez eux, et très peu bravaient le froid samedi pour essayer de s'approcher. AFP PHOTO/Stan HONDAPar souci de sécurité, les fans avaient été priés de rester chez eux, et très peu bravaient le froid samedi pour essayer de s’approcher. AFP PHOTO/Stan HONDA

AFP PHOTO/Stan HONDA

Des vendeurs de souvenirs avaient en revanche improvisé des stands dans les rues alentour. Kisha Kamara s’est installée vendredi soir. Avec son amie Sabrina, elle vendait des photos encadrées de Whitney Houston pour 20 dollars, des tee-shirts avec sa photo imprimée pour le même prix, des roses, des petits ours en peluche, des DVD et des CDD, hâtivement copiés ces dernières heures. « Nous avons gagné 500 dollars en quatre heures hier soir », a-t-elle dit fièrement. 

Surnommée « La Voix », Whitney Houston avait dominé la scène musicale américaine de la pop et de la soul dans les années 80 et 90, vendant près de 170 millions de disques. Connue pour sa dépendance à l’alcool et à la drogue, la pop star a été retrouvée morte dans la baignoire de sa chambre d’hôtel à Beverly Hills, pour des raisons encore inconnues. Les résultats des examens toxicologiques ne seront pas connus avant plusieurs semaines. L’inhumation devait avoir lieu dimanche dans un cimetière distant d’une vingtaine de kilomètres de l’église. 

Read Full Post »

 

 

Demain, dès l’aube…

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,

Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.

J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.

Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

 

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,

Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,

Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,

Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

 

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,

Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,

Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe

Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

 

Read Full Post »

Enterrement Whitney Houston : Elle avait refusé une cure de désintoxication
La mort de Whitney Houston

 

Quelques semaines avant sa mort, Whitney Houston avait refusé une cure de désintoxication, que lui conseillaient ses proches.

 

Clive Davis, le producteur et mentor de Whitney Houston, voulait lui payer une cure de désintoxication

Clive Davis, le producteur et mentor de Whitney Houston, voulait lui payer une cure de désintoxication SIPA/Starmax
Plusieurs semaines avant sa mort, l’entourage de Whitney Houston, ses amis et sa famille –et notamment sa fille Bobbi Kristina, 18 ans, et son mentor et producteur, Clive Davis– voulaient que la chanteuse entre en cure de désintoxication. Mais celle-ci ne voulait pas en entendre parler, rapporte ce samedi le site people américain RadarOnline.

 

Après des mois où elle était restée sobre pendant l’année 2011, Whitney Houston, décédée le 11 février à l’âge de 48 ans, était retombée dans ses travers, retouchait à l’alcool et à la drogue, et était « mal comme elle ne l’avait jamais été », selon ses proches.

« Bobbi Kristina, Clive Davis et plusieurs des plus proches conseillers de Whitney la pressaient de retourner en cure de désintoxication, parce que des proches la voyaient entraînée dans la spirale des drogues et de l’alcool », a déclaré à RadarOnline une source de l’entourage de la chanteuse, qui a requis l’anonymat.

 »Des efforts ont vraiment été faits »

« C’était très dur, pour Clive notamment, de voir Whitney à nouveau dépendante. Il ne pouvait absolument rien pour l’arrêter. Clive et Whitney étaient très proches l’un de l’autre, mais son addiction aux drogues et à l’alcool ont détérioré cette relation », a ajouté cette source.

« Les fans de Whitney et le public se demandent pourquoi on n’a pas fait davantage pour aider Whitney. Ce que les gens ne savent pas, c’est que des efforts ont vraiment été faits, mais Whitney continuait à dire à Clive qu’elle n’avait pas de problèmes, ce qui n’était absolument pas son avis », selon ce proche. « Clive avait dit à Whitney qu’il était prêt à payer pour sa cure de désintoxication, où qu’elle veuille aller, et qu’il s’en occuperait. Mais elle ne l’a pas écouté. Ce qui est triste, c’est qu’à moins que la personne dépendante veuille de l’aide, personne ne peut obliger quelqu’un à entrer en cure de désintoxication ».

Read Full Post »

Le Point.fr

La chanteuse avait évoqué sa mort devant des proches la veille de sa disparition. Une surdose de médicaments serait à l’origine de son décès.
Whitney Houston : "Je vais aller voir Jésus"© Abaca

 
 

« Je vais aller voir Jésus… Je veux voir Jésus. » Ce sont les étranges paroles de Whitney Houston à l’une de ses proches à la veille de mourir, le samedi 11 février, selon des témoignages rapportés par le site américain TMZ. Samedi matin, elle aurait de nouveau abordé le sujet, discutant d’un passage de la Bible avec un ami, en déclarant : « Il est tellement cool, je veux vraiment rencontrer Jésus. » Depuis plusieurs jours, la star affirmait qu’elle sentait sa fin venir, comme si elle avait la prémonition de sa propre mort, et qu’elle ressentait le besoin de prier régulièrement ou de citer les Écritures.

Il n’en fallait pas plus pour relancer la thèse du suicide, d’autant qu’il est quasiment certain que les médicaments sont au coeur de l’affaire. On sait d’ores et déjà que Whitney Houston ne s’est pas noyée dans sa baignoire, la quantité d’eau retrouvée dans ses poumons étant insuffisante. La police écarte pour l’instant toute piste criminelle. En revanche, toujours selon TMZ, pas moins de six médicaments différents se trouvaient dans la suite de la diva, dont du Xanax (traitement de l’anxiété), de l’amoxicilline (antibiotique) et de l’ibuprofène (antidouleur). En a-t-elle pris d’autres, mélangé des pilules ? Il faudra attendre les résultats de l’analyse toxicologique en cours.

Trois rendez-vous chez les médecins

Whitney Houston se serait rendue à trois reprises chez des médecins dans la semaine précédant sa disparition. Des professionnels aujourd’hui sous pression, qui devront s’expliquer devant le coroner chargé de l’enquête. Tous ont reçu une citation à comparaître, une procédure tout à fait classique donnant accès aux dossiers médicaux et pharmacologiques pour vérifier que la chanteuse ne bénéficiait pas de prescriptions de complaisance.

Selon plusieurs témoignages, la chanteuse avait renoué avec l’alcool, malgré ses efforts pour tenter de retrouver une vie plus stable. Sa relation avec son compagnon Ray J, un jeune rappeur de 17 ans son cadet, était jugée plutôt chaotique. Et surtout, elle n’arrivait plus à retrouver la force et le timbre de cette voix qui avait fait sa légende dans les années 1980 et 1990. A-t-elle voulu mettre un terme à cette dérive personnelle et tirer sa révérence la veille des Grammy Awards, les Oscars de la musique internationale ?

Un héritage de 20 millions de dollars

L’enquête en cours devrait apporter des éléments de réponse, mais, pour les proches de la star, il s’agit de pures spéculations. « C’est un accident, a précisé, sur ABC News, Billy Watson, beau-frère de la défunte. Elle n’aurait pas voulu laisser sa fille comme ça. Elle n’aurait pas fait ça à Bobbi… » Bobbi Kristina, 18 ans, fille unique que Whitney Houston a eue avec Bobby Brown, reste désormais sa seule héritière… et l’objet de tous les regards. Elle devrait toucher environ 20 millions de dollars, les derniers restes d’une fortune dilapidée en 20 ans par sa mère, estimée à plus de 100 millions de dollars.

Mais les dernières ventes exceptionnelles d’albums, relancées par le brutal décès de la « Voix », devraient largement gonfler l’héritage. Bobbi Kristina se retrouverait ainsi à la tête d’un beau pactole, sans pour autant avoir les capacités de le gérer seule : victime d’une enfance chaotique, elle est très fragile psychiquement et son père, Bobby Brown, pourrait être tenté de se rapprocher d’elle… et de sa fortune. La mère de Whitney Houston semble avoir pris les devants en prévenant son ex-gendre, jugé néfaste et toxicomane, de se tenir éloigné de la famille. L’heure des règlements de comptes a sonné

Read Full Post »

On s’arrache les albums de Whitney Houston
 
Au lendemain de la disparition de la chanteuse, ses fans se sont rués dans les magasins de disques, pas toujours approvisionnés… Ses tubes se retrouvent en tête des téléchargements.

JULIE CORRE ET EMMANUEL MAROLLE

 

 

 

C’est toujours la même histoire. A chaque fois qu’un artiste disparaît, notamment de manière soudaine, le public se précipite pour acheter ses disques. Qu’importe s’il n’y pensait pas du tout la veille, il lui faut le CD ou le DVD souvenir. C’est encore le cas avec Whitney Houston, décédée brutalement à 48 ans dans la nuit de samedi à dimanche et immédiatement numéro un des ventes de téléchargement dans bon nombre de pays, dont la France.

 

En trois clics, les fans de la star peuvent acheter leurs chansons préférées, comme l’ont fait avant eux ceux d’Amy Winehouse l’été dernier. L’enfant terrible de la soul anglaise, morte en juillet, a vendu, rien qu’en France, plus de 100 000 exemplaires de « Back to Black » en quelques semaines. Son disque posthume sorti en décembre a séduit près de 200 000 acheteurs. Mais ce n’est rien à côté des achats compulsifs après la mort de Michael Jackson, en juin 2009 : près d’un million de disques en quelques semaines dans l’Hexagone.
Whitney Houston n’atteindra pas ces chiffres records. Mais déjà hier, dans les magasins, on cherchait les derniers exemplaires de ses disques.

Déjà dans les meilleures ventes

Au rayon musique du magasin Virgin de Barbès, à la lettre H, il est momentanément impossible de mettre la main sur un de ses CD. Deux stagiaires grattent les fonds de bacs où ils dénichent quelques albums, dont un aussitôt raflé par Josette, venu exprès de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). « Dans mon Carrefour, il n’y avait rien », rouspète cette fan de 65 ans, qui ne manquera pas la rediffusion ce soir sur TMC du film « Bodygard », avec la chanteuse au sommet de son art.
« Les gens repartiront avec ce qu’ils trouveront », prévient Eric, vendeur chez Virgin, qui s’est mis de côté le dernier vinyle de la B.O. du film sur laquelle figure « I Will Always Love You », le tube qui a consacré Whitney Houston. Doit-on craindre une pénurie? « Non, il reste du stock chez Sony, assure Julien, le chef du rayon musique, qui attend les nouveaux pressages d’ici à lundi. » A la Fnac des Halles, ses nombreux bestof ont déjà rejoint les meilleures ventes à côté d’Amy Winehouse. Dans les rayons, vendeurs comme clients se demandent même laquelle des deux divas déchues remportera leur match posthume. « Rien que ce matin, j’ai écoulé 10 exemplaires de sa dernière compilation The Greatest Hits, contre neuf en décembre, constate Karl, employé du rayon soul et R’n’B. Les gens pensent que le pressage des CD s’arrête avec la mort de l’artiste. » Ou peut-être veulent-ils juste rendre un dernier hommage comme Josiane, partie pour acheter tous les albums qui lui manquent. « Elle avait une voix unique, personne ne l’égalera », résume cette trentenaire, membre d’une chorale où l’on reprend souvent Withney.

 

Le Parisien

Read Full Post »

Older Posts »