Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘14 Juillet 2012’ Category

5273863_ramno-new_625x390

 

Au moins 30 morts, vendredi soir, dans plusieurs fusillades qui ont eu lieu cette nuit à Paris. Les forces de l’ordre interviennent dans plusieurs quartiers des Xe et XI e arrondissement de Paris où ces attaques ont visé des bars.

Une autre brasserie a également été visée à proximité d’une salle de spectacle, toujours dans le même arrondissement. Une prise d’otage a lieu en ce moment au Bataclan où les tireurs se sont réfugiés.

Par ailleurs, deux déflagrations ont été entendues ce soir à proximité du Stade de France, bouclé par la police peu après. Le président de la République François Hollande a été évacué du Stade de France où il assistait au match France-Allemagne. Des grenades ont été entendues à proximité du stade où on déplore trois morts. Le président s’est aussitôt rendu au ministère de l’Intérieur afin de suivre avec Manuel Valls et Bernard Cazeneuve l’évolution de ces attaques meurtrières perpetrées semble t-il par des terroristes.

A paris, les forces de l’ordre interviennent en ce moment dans plusieurs endroits touchés par ces attaques.

Suivez les événements en direct :

– 22h33 : selon la préfecture de police, les multiples attaques ont fait au moins 18 morts

– 22h31 : Hollande se rend au ministère de l’Intérieur « faire le point sur la situation »

Publicités

Read Full Post »

Légion d’honneur. Simone Veil, Juliette Gréco et Michel Blanc promus

 

Simone Weil promus  à la Dignité Grand’ Croix

La promotion du 14-Juillet de la Légion d’honneur, publiée ce samedi, au Journal officiel, récompense, notamment, Simone Veil, à l’origine de la loi autorisant l’IVG, ou encore des artistes, à l’image de Juliette Gréco et Michel Blanc. Lire également >  Callac (22). Daniel Bercot fait chevalier de la Légion d’honneur

Simone Veil, dont le nom est associé à la cause des femmes, à la mémoire de la Shoah et à la construction européenne, avait fait voter en 1975 la légalisation française de l’Interruption volontaire de grossesse (IVG) au terme d’un dur combat politique avec son camp, la droite. Rescapée d’Auschwitz, elle était entrée en mars 2010 à la prestigieuse Académie française. Elle est élevée à la dignité de grand’croix. Parmi les commandeurs, on trouve, notamment, l’artiste-interprète et comédienne Juliette Gréco. Cette icône de la chanson française fut l’amie de Jean-Paul Sartre, Boris Vian et Françoise Sagan. Elle a aussi mené une carrière d’actrice, au cinéma ou à la télévision (la série « Belphégor »).

Une grande année pour Michel Blanc Au sein du monde de la culture, figure l’acteur et réalisateur Michel Blanc (chevalier). En février, le comédien – issu de la troupe du Splendid – avait reçu le César du meilleur second rôle pour son interprétation d’un chef de cabinet ministériel dans « L’Exercice de l’Etat » de Pierre Schoeller. Philippe Pozzo di Borgo, l’aristocrate devenu tétraplégique dont l’histoire a inspiré le film « Intouchables », est également nommé chevalier, tout comme le réalisateur autrichien Michael Haneke, Palme d’or 2012 pour son film « Amour », et le chanteur Hugues Aufray. Parmi les bataillons d’anciens ministres, sont récompensés Dominique Voynet (chevalier), Louis Mermaz (officier), André Chandernagor et Roger Fauroux (grands officiers). Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, fait également son apparition (chevalier). Le sport n’est pas oublié avec la promotion de Christine Arron, détentrice du record d’Europe du 100 m, et de Pape Diouf, ancien président du club de football de l’Olympique de Marseille, au grade de chevalier.

 

  • N. A., avec l’AFP

La Gazette de Puteaux:

Comme tous les ans, lors du 14 Juillet, la Légion d’Honneur est décernée.

 

Je suis entièrement d’accord que Mme Simonne Weil soit élevée à la Dignité de Grand ’Croix.

Mais tous les autres, cela ne sert à rien. Franchement la Légion d’Honneur est donnée à n’importe qui.

Hidalgo ; Gréco ; Blanc ; Pape Diouf ;Haneke ; Aufray ; Chandernagor ;  Fauroux ; Voynet ; Mermaz.

Toutes ces personnes n’ont rien d’extraordinaire pour  mériter la Légion d’Honneur.

 

 

 

Read Full Post »

EN DIRECT. 14 juillet : Hollande reconforte un parachutiste blessé

M.P.

                     François Hollande au chevet d’un parachutiste blessé lors du défilé. | CAPTURE D’ECRAN FRANCE 2

C’est un défilé militaire particulier qui se tient cette année sur les Champs Elysées : le premier de François Hollande en tant que chef de l’Etat, et par conséquent chef des armées.Il présidera, à partir de 10 heures, l’événement , un symbole du lien de la Nation avec son armée.                               
Sur le thème des armées «au service de la Nation et de la paix dans le monde», le cru 2012 met à l’honneur les casques bleus qui servent dans le cadre des forces de l’ONU et les troupes rentrant d’opération extérieures (Opex). Avec 4950 hommes et femmes des trois armées et de la Sécurité civile, le défilé sera aussi copieux que les années précédentes. 241 chevaux, 450 véhicules et 82 motos sont également mobilisés pour le défilé au sol et 66 avions, 32 hélicoptères seront dans les airs. Plus de 3000 policiers et militaires sont mobilisés pour assurer la sécurité du défilé et 1900 policiers et gendarmes seront encore présents dans la soirée pour la sécurité du feu d’artifice sur le Champ de Mars.
De nombreux membres du gouvernement, du monde diplomatique, assistent comme à l’accoutumée au défilé depuis la tribune présidentielle dressée, place de la Concorde. Parmi eux, la présence de Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande sera particulièrement observée. La journaliste va faire sa première apparition officielle depuis l’affaire du «tweetweiler».
A l’issue des cérémonies, le président s’entretiendra avec des soldats blessés en opération et des familles de militaires morts en mission. A 13 h 15, la journée va revêtir un accent plus politique. François Hollande va renouer avec une tradition abandonnée par son prédécesseur Nicolas Sarkozy, l’interview télévisée. Interrogé par Claira Chazal et Laurent Delahousse, respectivement pour TF1 et France 2. Le socialiste devrait rendre un hommage appuyé aux armées, avant d’évoquer la crise sociale et financière, après l’annonce du choc social à PSA. François Hollande fera le bilan d’un début de quinquennat marqué par la crise de l’euro et la montée du chômage. Il est également particulièrement attendue sur l’affaire du tweet de sa compagne Valérie Trierweiler qui a mis à mal sa volonté d’instaurer «une présidence normale».  L’entretien se fera en direct de l’Hôtel de la Marine, place de de la Concorde, où aboutit le défilé militaire.
Il devrait ensuite se rendre dans les jardins de l’Elysée ouverts au public pour l’occasion avant de rallier Brest pour le 20e anniversaire de la fête maritime «Tonnerres de Brest»
Vendredi soir, le président s’est adressé aux militaires lors de la réception au ministère de la Défense qui précède les cérémonies du 14 juillet. Le chef de l’Etat a lancé l’élaboration du nouveau Livre blanc de la défense, qui doit redéfinir les menaces et les capacités des armées pour les 15 ans à venir.
Vivez les principales étapes de cette journée sur le parisien.fr 12h30. François Hollande s’offre un bain de foule, place de la Concorde. Il prend le temps pour poser pour les photographies, signer les autographes, avant de rejoindre l’hôtel de la Marine, où il va donner une entretien télévisé. De son côté, Valérie Trierweiler, très discrète pendant la cérémonie est arrivée à l’Elysée où se tiendra une petite cérémonie. Mais plus de garden party. 12h08. François Hollande rompt le protocole pour aller réconforter le parachutiste blessé. Il a été mis de côté pour recevoir les premiers soins. «Désolé. Je suis passé derrière la dépression de mon camarade, il y avait beaucoup de turbulences», explique le parachutiste, encore allongé au sol. «Soignez le bien», lance le chef de l’Etat aux médecins et secouristes qui s’affairaient autour du blessé. «J’espère que vous ne garderez pas un trop mauvais souvenir de cette cérémonie, moi j’en garde un excellent», déclare François Hollande au soldat blessé, avant de lui donner rendez-vous «à l’année prochaine».12h03. Petit couac dans le défilé : un parachutiste blessé devant la tribune présidentielle.

Alors que des parachutistes ont atterri devant la tribune présidentielle, un militaire n’a pas pu se relever. Visiblement, il s’est blessé à la cheville et à la jambe en touchant terre.
Midi. Moment nostalgie pour les amis de Nicolas Sarkozy sur twitter.


11h25. La caméra loupe de France 2 amuse sur twitter.
Pour suivre les cérémonies du 14 juillet, France 2 a mis les moyens. Près de 120 personnes travaillent sur le direct orchestré à l’antenne par Marie Drucker. Depuis le début de cette édition spéciale, la journaliste met l’accent sur … la « caméra loupe » qui permet de faire des images au ralenti des militaires. Répétés plusieurs fois depuis le début de la matinée, la caméra loupe est devenue au fil des minutes l’objet de blagues sur twitter. «A la fin du défilé combien de fois Marie Drucker aura dit caméra loupe ?», s’interroge un internaute. «LE mot du défilé du #14juillet sur @France2tv c’est #cameraloupe !!!», enchaîne un autre. «Quelqu’un m’explique pourquoi ma timeline est remplie de #cameraloupe ? », s’interroge une autre.
11h15. Nicolas Dupont-Aignan salue les militaires sur twitter.

Fier de nos soldats qui risquent leur vie . Une belle armée au service de la République#défilé


11 heures. La compagne du président Hollande, Valérie Trierweiler, n’est pas assise à côté de lui.
Elle a pris place dans la tribune d’honneur, au côté des personnalités invitées. La cérémonie retransmise à la télévision ne montre que très peu d’images d’elle. Sur le réseau social twitter, on s’interroge… Principal invité étranger à assister au défilé : le président du Parlement européen, Martin Schultz.
10h55. Hollande va annoncer une commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique  lors de son interview télévisée du 14 juillet.
Cette commission devrait en particulier se pencher sur le cumul des mandats, les modes de scrutin, le financement des campagnes électorales et les conflits d’intérêts, a-t-on ajouté. Lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale, le 3 juillet, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait annoncé l’introduction d’«une part de proportionnelle» dans le mode de scrutin des élections législatives et la fin du cumul de mandats pour les parlementaires dès 2014, conformément aux engagements de campagne de François Hollande.
10h40. Corinne Lepage se réjouit sur Twitter.

formidable moment d’émotion avec le discours de Gambetta


10h30. Le passage du discours de Gambetta qui évoque une pluie diluvienne, fait sourire le président de la République, à la tribune.
François Hollande extrêmement malchanceux en terme de météo depuis son élection, a toujours assisté à des cérémonies par mauvais temps. Le 15 mai, les images lors de son investiture sur les Champs Elysées ont fait le tour du monde. On le voyait trempé dans son costume ruisselant, lunettes embués. Lors de son passage à Londres cette semaine, les médias anglo-saxons lui ont trouvé un surnom : «rain man» (l’homme de la pluie, ndlr) 10h18. Après avoir passé en revue les forces armées présentes sur les Champs Elysées, François Hollande est accueilli par Jean-Marc Ayrault, le premier ministre. François Hollande, l’air grave, reçoit le salut.
10h15. Faouzi Lamdaoui, un proche de François Hollande partage des photos de la tribune officielle.

J’assiste au défilé du 14 Juillet, Place de la Concorde. pic.twitter.com/tcpBa13z


10h02. François Hollande commence le défilé dans une voiture militaire.
9h57. Jean-Marc Ayrault de la tribune présidentielle se confie. «Je n’oublie que c’est l’image à nos français, nos soldats, qui sont engagés dans des missions de paix», assure le Premier ministre.
9h55. La patrouille de France se met en place et s’apprête à décoller.
9h54. François Hollande quitte l’Elysée.
Le président de la République a pris place à bord de la voiture officielle qui va le conduire jusqu’aux Champs-Elysées.
9h52. Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande arrive sur la tribune officielle où elle prend place parmi les personnalités. Elle est particulièrement attendue puisque c’est sa première sortie depuis son tweet de soutien à l’adversaire politique de Ségolène Royal, pendant les législatives. Un acte qui a plongé François Hollande au coeur de soucis familiaux. D’autant que cette semaine, son fils Thomas Hollande, le fils du Président s’est exprimé dans l’hebdomadaire le Point. Le jeune avocat de 27 ans a assuré qu’il ne voulait plus lui adresser la parole. Et qu’il fallait qu’elle précise son rôle en tant que première dame de France. «Soit elle est journaliste, soit elle a un cabinet à l’Elysée», a-t-il taclé. 9h30. Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur est arrivé à la tribune présidentielle, entouré de nombreux membres du gouvernement. «C’est un moment de rassemblement , nous avons besoin de ces moments où les Français se rassemblent autour de l’essentiel, les valeurs», confie le ministre. Le président du conseil régional d’Ile-de-France Jean-Paul Huchon, les ministres Cécile Duflot, Marisol Touraine, Fleur Pellerin, Aurélie Filipetti, ou encore Pierre Moscovici, discutent au pied de la tribune présidentielle. Deux anciens premiers ministres socialistes sont aussi présents. Lionel Jospin et son épouse Sylviane Agacinski et Michel Rocard font partis des invités. 9h15. Pour Jean-Yves Le Drian, il n’y a pas de «coupes sombres» dans le budget défense, mais redéfinir les priorités.  Le ministre de la Défense, interrogé sur France Inter sur la Loi de programmation militaire (LPM) en cours d’application, a constaté qu’«il y avait des prévisions d’augmentation de financement d’avant la crise qui n’ont pas été au rendez-vous». «Je dis simplement : constatons la dure réalité des chiffres et essayons d’envisager l’avenir». «Ce que je ne veux pas, c’est que l’on envisage le budget de la défense par des coupes sombres, de manière aveugle, sans assurer la cohérence, la cohésion de notre outil de défense», a poursuivi le ministre. «C’est bien l’enjeu du Livre blanc», a-t-il souligné : «Faire en sorte que notre format corresponde aux missions que l’on veut donner à la défense de notre pays face aux menaces nouvelles qui apparaissent». «Et non pas pour qu’on puisse dire : on coupe là parce que c’est plus facile d’arrêter tel programme d’armement que tel autre. Ce n’est pas comme ça qu’il faut faire», a-t-il déclaré. «La défense ne sera pas sacrifiée, ce ne sera pas une variable d’ajustement des engagements financiers futurs. Mais il faut que la défense redéfinisse son propre périmètre et ses propres priorités», a affirmé M. Le Drian.

                        LeParisien.fr

Read Full Post »

Les cérémonies nationales du 14 juillet ont débuté avec l’arrivée de Hollande

afp.com/Guillaume Baptiste

PARIS – Les cérémonies nationales du 14 juillet ont débuté samedi peu après 10H00, avec l’arrivée du président François Hollande à l’Arc de triomphe pour présider le premier défilé militaire de son quinquennat.

A bord d’un véhicule de commandement, le chef de l’Etat a entamé la revue des troupes rassemblées Place de l’Etoile, au côté du chef d’état-major des armées, l’amiral Edouard Guillaud, et la descente des Champs-Elysées.

Sous un ciel bleu nuageux, avec quelques rayons de soleil, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et la plupart des membres du gouvernement ont pris place dans la tribune dressée Place de la Concorde. Le Premier ministre a salué une journée d' »unité nationale » et « l’occasion pour les Français de se rassembler autour des valeurs de la France« .

La compagne du président Hollande, Valérie Trierweiler, a également pris place dans la tribune d’honneur, au côté des personnalités invitées.

Le défilé est placé cette année sur le thème des armées « au service de la Nation et de la paix dans le monde« , avec à l’honneur les casques bleus qui servent dans le cadre des forces de l’Onu et les troupes rentrant d’opération extérieures (Opex).

4.950 hommes et femmes des trois armées et de la Sécurité civile, doivent participer au défilé.

Par

Read Full Post »

Pourquoi le défilé du 14-Juillet fait consensus

Par LEXPRESS.fr,

Pourquoi le défilé du 14-Juillet fait consensusPOLITIQUE – Le défilé du 14 juillet rassemble 5.000 militaires, 450 blindés, 66 avions et 33 hélicoptères sur les Champs Elysées.AFP PHOTO / FRED DUFOUR

Le 14-Juillet est une date chargée d’histoire, que les Français plébiscitent. Pourquoi? L’Express fait le point.

Garde à vous! Cette année la France ne dérogera pas à la règle: 5000 militaires, 450 blindés, 66 avions et 33 hélicoptères défilent sur les Champs Elysées ce samedi pour le défilé militaire. Une démonstration de force bien française, que nos voisins européens ne pratiquent pas.

En Espagne et au Portugal, les défilés ont été nettement réduits pour cause budgétaires. Le Royaume-Uni célèbre « le jour de la Reine » avec une grande parade mais sans aucun blindé. En Allemagne, les défilés militaires ont été supprimés à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Et chez les pays nordiques, ils n’existent pas!

Si la France est l’un des rares pays européens à organiser un défilé d’une telle ampleur, c’est en raison de son histoire. En 1790, des milliers de Français se rassemblent sur le Champ de Mars, à Paris, pour célébrer le premier anniversaire de la prise de la Bastille. C’est la fête de la fédération. Un grand moment d’unité de la nation, où les valeurs républicaines triomphent.

Ce n’est pourtant que sous la IIIe République que le défilé militaire sera institué. Dix ans auparavant, Napoléon III subit ‘une lourde défaite contre la Prusse et perd l’Alsace et la Lorraine. La France veut donc alors montrer qu’elle est à nouveau puissante. Et qu’elle est une nation forte et unie, dont l’armée est garante. Enfin, le défilé de la victoire de la Première Guerre mondiale le 14 juillet 1919 scelle définitivement la présence de l’armée dans la commémoration nationale.

« Cette double célébration fut aussi le triomphe définitif du 14 Juillet, fête largement militarisée incarnant la nation qui ne fut plus guère contestée dans cette fonction », selon l’historien Rémi Dalisson.

Un consensus

Depuis, le défilé demeure populaire. En effet, 57% des Français l’apprécient, selon un récent sondage Ipsos. Les spectateurs affluent chaque année sur les Champs-Elysées. Et les audiences de TF1 et France 2 explosent: 6,9 millions de téléspectateurs, soit 66,9% de part d’audience en 2011.

Et ce malgré un coût de quatre millions d’euros. La garden party de l’Elysée est supprimée pour raison budgétaire, mais pas question de toucher au défilé.

Pourtant, Eva Joly avait essayé. L’an dernier, la candidate EELV à la présidentielle avait proposé de remplacer la parade militaire par un défilé citoyen. Des propos qui avaient suscité un véritable tollé politique, à droite comme à gauche.

« De manière générale, les questions de défense font consensus. Il y a un sentiment de confiance de la population envers l’armée, pour la bonne raison que les militaires viennent du peuple », décode un communiquant de la défense.

Read Full Post »

En Direct. 14 juillet : François Hollande passe en revue les troupes

M.P.

                     François Hollande participe à son premier 14 juillet en tant que chef d’Etat. | CAPTURE D’ECRAN FRANCE 2

                C’est un défilé militaire particulier qui se tient cette année sur les Champs Elysées : le premier de François Hollande en tant que chef de l’Etat, et par conséquent chef des armées. Il présidera, à partir de 10 heures, l’événement , un symbole du lien de la Nation avec son armée.
Sur le thème des armées «au service de la Nation et de la paix dans le monde», le cru 2012 met à l’honneur les casques bleus qui servent dans le cadre des forces de l’ONU et les troupes rentrant d’opération extérieures (Opex).

            Avec 4950 hommes et femmes des trois armées et de la Sécurité civile, le défilé sera aussi copieux que les années précédentes. 241 chevaux, 450 véhicules et 82 motos sont également mobilisés pour le défilé au sol et 66 avions, 32 hélicoptères seront dans les airs. Plus de 3000 policiers et militaires sont mobilisés pour assurer la sécurité du défilé et 1900 policiers et gendarmes seront encore présents dans la soirée pour la sécurité du feu d’artifice sur le Champ de Mars.
De nombreux membres du gouvernement, du monde diplomatique, assistent comme à l’accoutumée au défilé depuis la tribune présidentielle dressée, place de la Concorde. Parmi eux, la présence de Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande sera particulièrement observée. La journaliste va faire sa première apparition officielle depuis l’affaire du «tweetweiler».
A l’issue des cérémonies, le président s’entretiendra avec des soldats blessés en opération et des familles de militaires morts en mission. A 13 h 15, la journée va revêtir un accent plus politique. François Hollande va renouer avec une tradition abandonnée par son prédécesseur Nicolas Sarkozy, l’interview télévisée. Interrogé par Claira Chazal et Laurent Delahousse, respectivement pour TF1 et France 2. Le socialiste devrait rendre un hommage appuyé aux armées, avant d’évoquer la crise sociale et financière, après l’annonce du choc social à PSA. François Hollande fera le bilan d’un début de quinquennat marqué par la crise de l’euro et la montée du chômage. Il est également particulièrement attendue sur l’affaire du tweet de sa compagne Valérie Trierweiler qui a mis à mal sa volonté d’instaurer «une présidence normale».  L’entretien se fera en direct de l’Hôtel de la Marine, place de de la Concorde, où aboutit le défilé militaire.
Il devrait ensuite se rendre dans les jardins de l’Elysée ouverts au public pour l’occasion avant de rallier Brest pour le 20e anniversaire de la fête maritime «Tonnerres de Brest»
Vendredi soir, le président s’est adressé aux militaires lors de la réception au ministère de la Défense qui précède les cérémonies du 14 juillet. Le chef de l’Etat a lancé l’élaboration du nouveau Livre blanc de la défense, qui doit redéfinir les menaces et les capacités des armées pour les 15 ans à venir.
Vivez les principales étapes de cette journée sur le parisien.fr 10h02. François Hollande commence le défilé dans une voiture militaire. 9h57. Jean-Marc Ayrault de la tribune présidentielle se confie. «Je n’oublie que c’est l’image à nos français, nos soldats, qui sont engagés dans des missions de paix», assure le Premier ministre.
9h55. La patrouille de France se met en place et s’apprête à décoller.
9h54. François Hollande quitte l’Elysée.
Le président de la République a pris place à bord de la voiture officielle qui va le conduire jusqu’aux Champs-Elysées.
9h52. Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande arrive sur la tribune officielle où elle prend place parmi les personnalités.
9h30. Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur est arrivé à la tribune présidentielle, entouré de nombreux membres du gouvernement.
«C’est un moment de rassemblement , nous avons besoin de ces moments où les Français se rassemblent autour de l’essentiel, les valeurs», confie le ministre. Le président du conseil régional d’Ile-de-France Jean-Paul Huchon, les ministres Cécile Duflot, Marisol Touraine, Fleur Pellerin, Aurélie Filipetti, ou encore Pierre Moscovici, discutent au pied de la tribune présidentielle. Deux anciens premiers ministres socialistes sont aussi présents. Lionel Jospin et son épouse Sylviane Agacinski et Michel Rocard font partis des invités. 9h15. Pour Jean-Yves Le Drian, il n’y a pas de «coupes sombres» dans le budget défense, mais redéfinir les priorités.  Le ministre de la Défense, interrogé sur France Inter sur la Loi de programmation militaire (LPM) en cours d’application, a constaté qu’«il y avait des prévisions d’augmentation de financement d’avant la crise qui n’ont pas été au rendez-vous». «Je dis simplement : constatons la dure réalité des chiffres et essayons d’envisager l’avenir». «Ce que je ne veux pas, c’est que l’on envisage le budget de la défense par des coupes sombres, de manière aveugle, sans assurer la cohérence, la cohésion de notre outil de défense», a poursuivi le ministre. «C’est bien l’enjeu du Livre blanc», a-t-il souligné : «Faire en sorte que notre format corresponde aux missions que l’on veut donner à la défense de notre pays face aux menaces nouvelles qui apparaissent». «Et non pas pour qu’on puisse dire : on coupe là parce que c’est plus facile d’arrêter tel programme d’armement que tel autre. Ce n’est pas comme ça qu’il faut faire», a-t-il déclaré. «La défense ne sera pas sacrifiée, ce ne sera pas une variable d’ajustement des engagements financiers futurs. Mais il faut que la défense redéfinisse son propre périmètre et ses propres priorités», a affirmé M. Le Drian.

                        LeParisien.fr

La Gazette de Puteaux:

Aujourd’hui c’est le 1 er défilé du 14  Juillet   pour le Président de la République Mr François Hollande, tous les Ministres sont en sombre, sauf une qui depuis le début de son mandat se fait remarquée, c’est Mme Cécile Duflot, elle était en tailleur pantalon de couleur bleu. Déjà lors du 1er Conseil des Ministres elle était arrivée  en jeans.

Read Full Post »