Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for décembre 2017

Read Full Post »

D’après un site israélien, ce « service secret » serait chargé, depuis cette année, de traquer « l’évasion fiscale des juifs français ».

© Fournis par Francetv info

« Il n’existe aucune structure de ce type au sein de l’administration fiscale française. » La direction générale des Finances publiques a démenti « de la manière la plus catégorique », vendredi 29 décembre, « les affirmations dénuées de tout fondement » publiées, jeudi, par le site économique israélien Globes (en anglais). Ce dernier affirme que « la France a mis sur pied un service fiscal pour enquêter sur les juifs ».

D’après Globes, ce « service secret », qui serait installé au 13e étage du ministère des Finances, est chargé, depuis cette année, de traquer « l’évasion fiscale des juifs français ». Vingt personnes parlant hébreu y étudieraient le cadastre des villes israéliennes à la recherche d’achats non déclarés par des Français.

Pas de treizième étage à Bercy

« La législation fiscale française interdit toute distinction qui serait opérée sur des personnes sur le fondement de leur origine, de leur lieu de résidence ou de leur appartenance à une nation ou une religion déterminée », rappellent les services fiscaux français. Ces derniers en profitent pour souligner que son immeuble « ne compte

que 9 étages et ne peut donc abriter une prétendue cellule spécialisée au 13ème étage ».

Read Full Post »

SEINE-SAINT-DENIS – « À 12 ou 13 ans, on n’a rien à faire dehors à minuit ou 1 heure », explique l’une des mères de famille qui appartient au collectif « Les femmes capables de la cité de l’Europe »…

Illustration d'Aulnay-sous-Bois.

© Caroline Politi Illustration d’Aulnay-sous-Bois.

Voitures brûlées, échauffourées… En cette nuit de la Saint-Sylvestre, les forces de l’ordre craignent des débordements en Seine-Saint-Denis. Un collectif de mères de famille d’ Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a décidé de prendre les choses en main pour que cette année, la fête ne soit pas gâchée, rapporte Le Parisien.

Une vingtaine de mamans, vêtues d’un gilet fluo, ont ainsi décidé de patrouiller dans la Cité de l’Europe entre 20 heures et 2 heures du matin pour éviter tout débordement.

« Zéro caillassage, zéro échauffourée »

« Si le matin, en me réveillant, je trouvais ma voiture brûlée, ça me ferait mal au cœur, d’autant plus que je saurais que c’est quelqu’un du quartier », a expliqué au Parisien Niamé, l’une des volontaires qui patrouillera dans le quartier ce dimanche soir.

« Il y a une certaine heure où on va leur dire qu’il faut rentrer à la maison. À 12 ou 13 ans, on n’a rien à faire dehors à minuit ou 1 heure », a ajouté Marianne Gassama, porte-parole du collectif baptisé « Les femmes capables de la cité de l’Europe ». « Notre objectif, c’est d’atteindre zéro voiture brûlée, zéro incendie​, zéro caillassage, zéro échauffourée », a-t-elle ajouté.

Le collectif a également indiqué qu’il souhaitait faciliter les interventions des secours en cas de problème. « S’il le faut, on escortera les pompiers et les policiers pour éviter tout risque de caillassage. »

AUSSI SUR MSN : C’est déjà 2018, les festivités du Nouvel an ont commencé

Feu d'artifice à l'opéra de Sydney, dimanche 31 décembre. La mégapole australienne a basculé en 2018 à 14 heures, heure de Paris.: RTS1L6JKC’est déjà 2018 : les festivités du Nouvel an ont commencé

Read Full Post »

Un an après l’élection de son mari, Donald Trump, comme président des États-Unis, Melania Trump peine à asseoir sa popularité auprès du peuple américain. Au classement des femmes les plus admirées aux États-Unis, elle prend la huitième place quand Michelle Obama, précédente first lady, garde la seconde.

Melania Trump humiliée : elle n’arrive pas à faire oublier Michelle Obama

© Backgrid USA / Bestimage Melania Trump humiliée : elle n’arrive pas à faire oublier Michelle Obama

La première année du mandat de son mari Donald Trump en tant que président des États-Unis, a été difficile pour Mélania Trump. Accusée d’être trop froideabsente ou encore accusée de faire de mauvais choix vestimentaires, la first lady a été largement critiquée. Résultat de cette faible popularité : Mélania n’apparait que comme huitième nom de la liste des femmes les plus admirées aux États-Unis du site Gallup. Devant elle la présentatrice Oprah Winfrey, la sénatrice de l’état du Massachusetts Elizabeth Warren, la chancelière allemande Angela Merkel, la reine Elizabeth II ou encore l’ancienne secrétaire d’État du gouvernement de George W. Bush, Condoleezza Rice. En première place apparait Hillary Clinton, tandis que l’ancienne first lady Michelle Obama reste en seconde place du classement.

Melania Trump réussit tout de même l’exploit de figurer à une meilleure place que Kate Middleton ou encore la chanteuse Beyoncé. Scrutée, Melania Trump se voit critiquée pour son attitude, ses chaussuresses lunettes de soleil… elle est la femme à qui on ne pardonne rien. Melania Trump porterait surtout sur ses épaules le fait d’être la remplaçante de la très populaire Michelle Obama. Et le public lui reprocherait largement le fait d’être l’épouse de son mari… également très malmené par la presse et l’opinion. Au classement des hommes les plus admirés des États-Unis, Donald Trump apparait pourtant à la seconde place… derrière son prédécesseur Barack Obama.

AUSSI SUR MSN : Donald et Melania Trump jouent les messagers du Père Noël

Donald Trump et son épouse Melania répondent aux enfants par téléphone.: RTX3YAVZDonald et Melania Trump jouent les messagers du Père Noël

Read Full Post »

Sur un ton résolument positif, Emmanuel Macron a tenu un discours de 17 minutes et 51 secondes soit les vœux les plus longs adressé par un président de la République depuis l’allocution du Général De Gaulle le 31 décembre 1961.

Sur un ton résolument positif, Emmanuel Macron a tenu un discours de 17 minutes et 51 secondes soit les vœux les plus longs adressé par un président de la République depuis l'allocution du Général De Gaulle le 31 décembre 1961.

© Reuters Sur un ton résolument positif, Emmanuel Macron a tenu un discours de 17 minutes et 51 secondes soit les vœux les plus longs adressé par un président de la République depuis l’allocution du…

Depuis le début de son mandat, Emmanuel Macron avait habitués les Français à ce qu’il bouscule les codes comme le 14 juillet lorsqu’il avait refusé de participer à la traditionnelle interview. Cette fois, il a surpris par son style conventionnel lors des vœux qu’il a adressé aux Français pour l’année 2018. La Marseillaise en introduction, assis derrière son bureau depuis l’Elysée, Emmanuel Macron n’a pas souhaité innover comme avait pu le faire certains de ses prédécesseurs. Il s’est pourtant distingué par la longueur de son discours : 17 minutes et 51 secondes soit les vœux les plus longs adressés par un président de la République depuis l’allocution du Général De Gaulle le 31 décembre 1961 qui avait alors tenu 18 minutes.

Emmanuel Macron a usé de la fibre patriotique

Depuis le salon d’angle de l’Elysée où il a l’habitude de travailler et où il avait déjà accordé une interview à TF1, il n’a pas voulu « passer trop de temps à revenir sur l’année 2017 », répétant comme il le fait depuis plusieurs semaines s’être « attaché à simplement faire ce à quoi [il s’était] engagé ». Il a énuméré rapidement les réformes de l’école ou du code du travail puis a présenté ses priorités pour l’année 2018 sans faire de nouvelles annonces.

Mais c’est surtout sur le ton de son discours que l’évolution par rapport à ses prédécesseurs a été notable. Résolument positif, il n’a pas hésité à user de la fibre patriotique avec des phrases comme « n’oubliez jamais que nous sommes la nation française », « je veux miser sur l’intelligence française » ou « le peuple français est un grand peuple ». Enfin comme pour motiver les Français il leur a directement déclaré qu’il avait besoin d’eux : « La cohésion nationale dépend aussi de votre engagement ».

AUSSI SUR MSN : Les Macron font du ski !

Les Macron font du ski !Les Macron font du ski !

Read Full Post »

Read Full Post »

 

Dans un communiqué, le Comte de Paris a annoncé le décès de son fils aîné François. Né le 7 février 1961, le frère de Marie, Blanche, Jean et Eudes est mort dans la nuit du 30 décembre 2017. Atteint de toxoplasmose pendant la grossesse de sa mère, François d’Orléans était handicapé mentalement, comme sa soeur Blanche.

« Monseigneur le Comte de Paris, Madame la Duchesse de Montpensier, leurs enfants les Princesses Marie et Blanche, les princes Jean, Dauphin de France, et le Prince Eudes ainsi que leurs Familles, ont accompagné par leur présence et par leurs prières le Prince François de France qui s’est éteint paisiblement en cette nuit du 30 décembre 2017 », peut-on lire dans ce communiqué.

Voir l'image sur Twitter

J’ai la tristesse de vous annoncer le décès de mon frère S.A.R. le prince François d’Orléans survenu ce matin. Je le confie à vos prières.

Read Full Post »

Older Posts »