Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘MSM Marie-Sophie Mozziconacci Puteaux Citoyenne’ Category

Les montants des campagnes à Puteaux

Le Parisien n’est pas le Monde. Quand le Monde analyse le « coût d’acquisition » comme toute mesure de performance, le Parisien ne divulgue que des informations partielles. Son récent rachat n’y est sans doute pas sans influence.

Tout d’abord, il omet volontairement de préciser que l’annulation a été obtenue, suite à la présence irrégulière d’une liste FN, à ma requête. Le scrutin de 2014 était tout simplement irrégulier.

Le candidat du Front National, dont l’élection irrégulière a provoqué ce nouveau scrutin, à ma demande, a quant à lui consacré un coût d’acquisition de 4, 6 Euros par électeur. Le FN a donc dépensé bien plus que le Maire en place, et néanmoins perdu son siège, ce que le Parisien se garde bien de préciser.
Quant à ma liste, elle a présenté un coût d’acquisition de 2 Euros par électeur acquis et 0, 03 centimes par inscrit, soit le plus performant.

Une approche qui ne prendrait en considération que les pourcentages de répartition des votes aboutit à une illusion d’optique.
Ainsi un candidat peut voir son score augmenter de 5% d’un scrutin à un autre, tout en perdant dans les faits des milliers de voix, c’est pourquoi une analyse par nombre de voix est plus significative pour mesurer la croissance ou décroissance d’un score entre deux scrutins.
Ainsi, Madame le Maire ne s’y est pas trompée dans son artifice destiné à présenter comme une progression, la perte de près de 2000 voix en l’espace d’un an.
En 2014, Madame le Maire remportait 10 729 voix. En 2015, le total des voix est de 8 870, soit 1 859 voix perdues en 12 mois. Cette perte n’est pas corrélée au budget de communication. Sans surprise, Madame le Maire est celle qui a le budget global le plus élevé, et l’on sait que certaines manifestations n’ont pas été incluses dans lesdits comptes.
Elue pour la première fois à l’âge de 55 ans sans mener de liste, Madame le Maire aujourd’hui âgée de 65 ans, dépense toujours plus, pour récolter moins.
Concernant les listes d’opposition, attachons-nous aux faits.
Christophe Grébert, pourtant candidat pour la 4e fois consécutive dans cette ville, est l’opposant qui enregistre la plus mauvaise performance en termes de coût d’acquisition. Celui-ci se mesure en rapportant le montant investi sur le nombre de voix effectivement acquis.
Avec un budget de 26 463 Euros, ce dernier a un coût d’acquisition de 7, 77 Euros par électeur. On ne lui fera pas l’offense d’écrire qu’il pratique le clientélisme, en dépensant tant par électeur, on constatera simplement ce ratio factuel.

Monsieur Hautbourg, présente quant à lui un coût d’acquisition de 7, 43 euros par électeur, avec un total de 1 082 voix. Il n’avait jamais mené de liste précédemment.

Cette analyse de la performance suffit également à balayer les communiqués AFP de quelques contempteurs qui, au lieu de souligner l’élimination du candidat FN irrégulièrement élu en 2014, ont préféré manipuler partiellement des données.

Seules 3000 voix séparent les totaux de l’opposition et le score de Madame le Maire, avec 16 008 inscrits qui se sont abstenus. En 12 mois, Madame le Maire perd près de 2000 voix, en 4 ans, cette érosion ne peut que se confirmer.
L’analyse de la performance en fonction du coût d’acquisition a été faite par le décodeur du Monde pour la primaire des candidats républicains dans l’IOWA.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/02/02/primaires-americaines-l-argent-fait-il-le-succes-des-candidats-republicains_4858066_4355770.html

Et sur Puteaux, qu’en conclure?

Nous pourrons aisément mobiliser plus de moyens en temps voulu. Madame Ceccaldi-Franchi,  âgée de 70 ans au prochain scrutin,  pourra plus difficilement remonter le temps et appartenir à la nouvelle génération.

Notre honneur consiste à avoir refusé un scrutin irrégulier, à avoir refusé les tentatives d’approche des LR après les conclusions du Rapporteur Public, à avoir persévéré malgré les pressions odieuses.

Le triomphe de Madame le Maire consiste à avoir dépensé 32 fois le budget d’une liste majoritairement composée de jeunes âgés de 18 à 25 ans. Son exploit se résume à avoir perdu 1 859 électeurs en 12 mois, avec le soutien d’un ancien président de la République et 32 fois plus de moyens mis en oeuvre

En cette année de miséricorde, secouons la poussière de nos sandales, et pardonnons lui de bon coeur.

L’avenir est ouvert.

 

Read Full Post »

Puteaux : les usurpateurs à la manoeuvre

Quel point commun peut-on souligner entre Joëlle Franchi, qui a jugé bon de modifier son nom pour se faire élire, et Christophe Grébert, qui s’intronise meilleur opposant de celle-ci?

Une faculté de désinformation, et une usurpation constante du travail ou des initiatives des autres.

1-La désinformation

Prenons la désinformation. Monsieur Grébert n’a cessé de dénigrer mes recours en annulation, en allant jusqu’à écrire que j’aurais fait des fautes dans le dépôt de ma liste en 2014, et en présentant systématiquement ma liste comme étant celle d’une autre personne. Le Tribunal Administratif, comme le Conseil d’Etat ont l’un et l’autre conclu à l’irrégularité de la liste FN. Ma liste était parfaitement régulière, mon colistier n’ayant jamais signé le formulaire du FN, comme une expertise en signatures, l’a confirmé.

Malgré le premier jugement du Tribunal Administratif, Monsieur Grébert a continué dans sa mauvaise foi perverse. Il a fallu attendre les conclusions du rapporteur public du Conseil d’Etat pour qu’il modifie sa version des faits, et laisse entendre qu’il aurait été “du bon côté”.

Il convient ici de rappeler que seul Stéphane Vazia, ancien élu PS, a porté son concours à l’aboutissement de ma requête en annulation. Le seul à défendre la tenue d’un scrutin régulier, ce fut lui.

Prenons symétriquement le cas de Madame Joelle Franchi-Ceccaldi. Celle-ci a attendu l’annulation pour condamner les manoeuvres du FN, après avoir soutenu par écrit, au tribunal administratif, comme au Conseil d’Etat que la liste du FN était parfaitement régulière et sans jamais s’étendre sur la négligence de ses services qui ont fourni le même jour à la même heure, la même attestation à deux listes différentes sans émettre la moindre réserve.

Les mensonges éhontés et la volonté de dénigrement de Monsieur Grébert et Madame Franchi-Ceccaldi sont symétriquement identiques sur ce point.

Que dire de Madame Franchi-Ceccaldi qui selon le Canard Enchaîné, s’était inventé un grand-père carthaginois pour justifier 5, 5 millions d’Euros non déclarés? Que son imagination est débordante ou que son sentiment d’impunité est unique? Une femme qui ment avec tant d’aplomb à un juge d’instruction peut-elle dire la vérité aux électeurs?

2/ L’usurpation

Prenons l’annulation du règlement intérieur. Là encore, la présentation de Monsieur Grébert est totalement fantaisiste. A aucun moment il n’a saisi le Tribunal Administratif des irrégularités du Règlement Intérieur. Seuls deux conseillers l’ont fait. Chronologiquement je fus la première, suivie un an après par Stéphane Vazia. Dans sa présentation des faits, Monsieur Grébert s’arrange pour laisser entendre que cette annulation est de son fait. Le jugement cite pourtant le nom de M.Vazia et non celui de M. Grébert.

Monsieur Grébert fait beaucoup de bruit autour des résultats des autres, pour laisser entendre qu’il en est à la source.

Madame Franchi-Ceccaldi quant à elle, s’attribue des “idées” ou “mesures” qui n’émanent en aucun cas de sa personne ou de son équipe.

Prenons l’installation du Conseil des Sages, initiative de la liste Puteaux en Mouvement en 2014, présentée sans vergogne dans son courrier  aux personnes âgées comme sa propre initiative par Madame Franchi-Ceccaldi.

Prenons le Street Art, mesure présentée uniquement dans le programme de la liste Union Républicaine pour Puteaux de Charles Ceccaldi, ou la piétonistation de la rue Jean Jaurès, usurpée à la fois par Monsieur Grébert et Madame Franchi-Ceccaldi et émanant, toujours, de la liste “Union Républicaine pour Puteaux”.

Prenons la mutuelle municipale que je fus la seule à proposer, dès 2014, et à nouveau en 2015.

Et la liste serait bien longue. Nous initions, elle exécute.

3/ Le détournement de suffrage

Par leurs rumeurs, Monsieur Grébert, comme Madame Franchi-Ceccaldi colportent des allégations portant atteinte à l’honneur d’autres candidats.

Leurs versions sont symétriquement identiques.

Charles Ceccaldi aurait présenté une liste par personne interposée. Quand on connaît la tentative d’approche en 2008 de M.Grébert vers C Ceccaldi, on peut en rire.

La réalité est tout autre. La liste que j’ai audacieusement conduite était composée à 50% de jeunes de moins de 25 ans, dont les parents sont de nationalité étrangère, qui ne sont aucunement représentés dans la majorité. La liste que j’ai menée a fait campagne sans moyens matériels. Les dates du scrutin ayant été avancées à dessein. Un tableau comparatif des moyens investis par chaque liste sera très parlant sur ce point.

Nous sommes fiers de ce premier pas. Ceux qui n’ont rien conquis n’ont eu ni échec, ni victoire. Ils ont été placés. Un temps.

Les autres ont conquis, pas à pas. C’est Fromantin qui perd sa première campagne, et gagne la municipalité la fois suivante. C’est Darmanin qui perd au niveau départemental, la première fois et gagne la législative et la Mairie de Tourcoing la fois d’après.

Rien ne nous aura été épargné : menaces, calomnie, vol de tracts, tentatives d’achat de certains colistiers…

Que Madame Franchi-Ceccaldi, aujourd’hui 65 ans,  qui dût attendre plus de 55 ans pour assurer la gestion en intérim de la ville de Puteaux après le vote à main levée de 35 personnes, suite aux problèmes de santé de son prédécesseur sans lequel elle ne serait rien à ce jour,  ne comprenne pas la prise de risque de jeunes audacieux peut se concevoir. Ce qu’ils ne peuvent pas faire, ils le tiennent pour impossible aux autres écrivait Nietzsche.

Que Madame Franchi-Ceccaldi n’ait à son actif que la désinformation pour maintenir 28% des inscrits à sa solde confirme une réelle fragilité. La réalité, c’est que 70% des inscrits ne votent pas en sa faveur. Moins d’un électeur inscrit sur trois (1/3) soutient sa politique.

Que Monsieur Grébert conforte Madame Franchi-Ceccaldi par son incapacité à faire aboutir les dossiers est un constat factuel. Il n’a pas même été en capacité de faire reloger sa colistière expulsée. C’est une autre liste qui s’en est chargée. Celle-là même qu’il met tant d’ardeur à dénigrer.

Sans sa déloyauté à l’égard de Stéphane Vazia, il n’aurait pas même eu de liste. (Voir sur ce point l’article de Madame Keszey)

Bien plus qualifiée que Monsieur Grébert ou Madame Franchi-Ceccaldi qui partagent le même niveau intellectuel, je n’ai attendu personne ni pour obtenir une annulation à laquelle personne ne croyait, faute de compétences, ni pour permettre à une partie de la population non représentée d’avoir une liste.

Les mois prochains confirmeront que notre initiative était outre louable, salutaire pour les putéoliens.

La calomnie a éclaboussé des personnalités innocentes comme Dominique Baudis. Mais ceux qui furent à l’origine de ces bruits ont disparu de la scène politique. Il faut laisser le temps au temps.

La délivrance est proche. Les contempteurs sont en sursis.

Read Full Post »

1000 emplois en CDI à Puteaux avec la liste Putéoliens de Marie-Sophie Mozziconacci

Marie Sophie Mozziconacci a convaincu Pierre Marchesseau de déplacer son centre de formation à Puteaux en cas de victoire aux élections municipales. Ouverture en Septembre  2015, création de 100 emplois prévus avant fin 2015, avec une demande d’une grosse société de placements hôteliers en CDI pour 1600 emplois non satisfaits en 2015 avec la création d’ un label que les directions des deux entités ont créé. Ces 1000 emplois seraient créés sur 3 ans. Par la suite un turnever de 1000 emplois par ans seraient créés dans la restauration et l’hôtellerie pour des placements en CDI dans le monde entier.

Nous avons le plaisir de vous informer du développement important du centre de formation IFOPP, situé au 9 avenue Alexandre Maistrasse à Rueil, qui forme des sans emplois, pour qu’ils puissent être utiles dans les différentes activités des métiers de la restauration en général. Avec l’arrivée de Pierre Marchesseau, ex double étoilé Michelin à sa tête, il permet grâce à un concept personnalisé de mettre ces jeunes en quelques mois, à un niveau minimum qui leur permettra d’obtenir un CDI après 4 mois de stage intensif.

Pierre Marchesseau assure qu’il ne veut pas travailler avec une ancienne mairesse dont l’élection a été remise en cause par le Conseil d’Etat” ainsi que toute son équipe pour des raisons très obscures. Cette femme s’occupait plus d’assurer sa réélection en dépensant l’argent des électrices et électeurs à tout va sans s’occuper comme il se devrait de la jeunesse putéolienne. En effet, Pierre Marchesseau avait demandé une audience privée, à la mairesse de Puteaux, il ne reçu aucune réponse et du exiler ses formations une partie à Versailles et l’autre à Rueil et je ne suis pas le seul nous a t’il dit.

Sa rencontre avec Marie-Sophie Mozziconacci a été déterminante..Elle a su convaincre Pierre Marchesseau de déplacer son centre en un seul lieu à Puteaux. Séduit par ses idées sociales, humaines, créatrices et offensives Pierre Marchesseau lui a donné son accord. Si elle est élue, son centre de formation agréé sera déplacé à Puteaux. En cas de non-élection, son transfert se ferait dans les Yvelines. Pierre Marchesseau étant putéolien, il préférerait en tous points que ce centre de formation agréé pour diverses raisons vienne à Puteaux.

Il comprendrait un centre de formation avec divers cours : cuisine, salle, pâtisserie, sommellerie, hôtellerie, informatique, comptabilité, langues, restaurant d’application pouvant recevoir du public et toutes les cuisines du monde y seront représentées…

L’apprentissage se ferait en multi-langues même en chinois. Cette école qui fonctionne déjà, doit continuer de vivre et de s’agrandir pour faire face à la demande toujours plus nombreuse. Tous les élèves qui sortiront de cette école, se verront offrir un CDI qui leur permettra de se bonifier auprès des entreprises qui les emploieront. Le centre les suivra avec un programme de formation continue en Elearning.

Mais ce centre aura son cycle grand public et chacun pourra y venir apprendre la cuisine selon son niveau et ses besoins comme de vrais chefs…Les enfants y auront leur place et la découverte des sensation sensorielles et les basses cuissons seront les bases de cette éducation.

Nous espérons sincèrement que cette jeune élue de 33 ans gagnera dans l’intérêt des jeunes putéoliens demandeurs d’emploi, quelque soit leur souche, leur origine, leur couleur de peau ou leur confession. « Notre objectif est de former des jeunes et que cette formation corresponde à ce que les entreprises recherchent. C’est notre rôle et nous espérons le faire à Puteaux avec Mademoiselle Mozziconacci » déclare-t-il.

Read Full Post »

Les Républicains soutiennent-ils emplois fictifs et manoeuvres du FN?

Suite à l’article diffamant du FIgaro, j’ai adressé un droit de réponse pour préciser que l’annulation de l’élection tient au fait que ma liste était parfaitement régulière, comme l’a constaté et écrit le Conseil d’Etat. Il suffit de se rapporter au jugement.

Seule la liste du Front National était irrégulière.

En revanche Madame Franchi qui ne se fait élire que sur le nom Ceccaldi, a bien soutenu cette manoeuvre et au Tribunal Administratif et au Conseil d’Etat.

Le journal Libération révélait qu’elle avait occupé un emploi fictif à la Mairie de Neuilly du temps où Nicolas Sarkozy était Maire. Si c’est cela la définition du terme Républicains, elle ne correspond pas à mes valeurs.

Read Full Post »

Municipales de Puteaux : elle veut faire annuler le scrutin

Par Maud Descamps

Marie-Sophie Mozziconacci (DVD) n’a pu présenter sa liste à cause d’un colistier inscrit, a son insu, sur celle du Front national.

Videos

Marie-Sophie Mozziconacci (DVD) n’a pu présenter sa liste à cause d’un colistier inscrit, a son insu, sur celle du Front national. © MAXPPP

MICMAC – Marie-Sophie Mozziconacci (DVD) n’a pu présenter sa liste à cause d’un colistier inscrit, a son insu, sur celle du Front national.

Ce devait être une entrée en politique en douceur. Cr fut la désillusion. Marie-Sophie Mozziconacci, tête de liste « Nous citoyens de Puteaux » (DVD) aux élections municipales pour la première, a vu son inscription rejetée par la Préfecture. Motif ? L’un de ses colistiers était déjà inscrit sur une autre liste, sans même le savoir : celle du Front national conduite par Gérard Brazon.

« C’est la stupéfaction ! ». Quand elle annonce la nouvelle à son colistier, « c’est la stupéfaction la plus total », confie la jeune femme à Europe1.fr. « Il n’a jamais donné son consentement pour être sur la liste du FN, mais en outre, ça ne correspond absolument pas à ses idées », ajoute-t-elle.

Marie-Sophie Mozziconacci précise que son colistier lui a confié avoir été démarché à domicile il y a quelques mois et avoir signé des papiers « mais cela n’avait rien à voir avec le Front national », précise l’élue recalée. Pour elle, il n’y a aucun doute, il y a eu tricherie.

Une signature imitée. Marie-Sophie Mozziconacci a donc porté plainte et s’est tournée vers l’avocat Clément Caron, du cabinet Helios associés, pour faire annuler le scrutin. Ce dernier a donc fait faire une analyse graphologique de la signature du colistier telle qu’elle était présentée sur la liste du Front national.

Voir la vidéo sur le lien ci-dessous:


Et les conclusions du rapport d’expertise sont claires : il s’agit d’une imitation. « Il y a absence de tout doute scientifique possible sur la signature de ce colistier », rapporte Clément Caron. « Nous avons des attestations du colistier dans lesquelles il atteste ne jamais avoir fait acte de candidature pour le Front national », ajoute-t-il -il.

Clément Caron a donc déposé un recours auprès du tribunal administratif de Cergy Pontoise pour réclamer l’annulation du scrutin. « Le mouvement «Nous citoyens » a fait 27% à Saint Cloud et 32% à Levallois Perret au second tour. Ma cliente estime que le scrutin a donc été biaisé puisque sa liste n’a pu être présentée aux électeurs », explique-t-il. Une plainte a également été déposée. Le tribunal a maintenant trois mois pour statuer.

Le colistier de Marie-Sophie Mozziconacci, souhaite, lui,garder l’anonymat. Du côté du Front national, contacté par Europe1.fr, on assure qu’il n’y a jamais eu de pratique frauduleuse pour former la liste de Puteaux.

 

Read Full Post »

Nous interdisons à  » Nous, Citoyens de Puteaux », en l’occurrence Marie-Sophie Mozziconacci  d’utiliser les photos de Mr Emeric Lorentz sur tous ces supports.

 

Vu qu’elle ne voulait pas d’Emeric pour ces photos, elle n’aura qu’à prendre un photographe professionnel pour lui faire ces photos.

 

 

7624_102767699737738_7491655_n

Read Full Post »

INFO : Des rumeurs cours au sujet de la liste : « Nous, Citoyens de Puteaux », menée par MSM

 

Si les rumeurs qui cours au sujet de la liste : « Nous, Citoyens  de Puteaux » menée par Marie-Sophie Mozziconacci , se révèlent être exact  à savoir qu’elle serait invalidé par la Préfecture . Mr Lorentz Emeric qui a pris des photos, n’autorise pas MSM  à prendre une seule de photos pour faire son affiche de campagne. Comme MSM ne nous tiens pas informés alors que nous faisons partie de son équipe de campagne, c’est pour cela qu’elle n’a aucune autorisation à se servir des photos de Mr Lorentz Emeric. De plus,  Mr Lorentz Emeric n’a pas été désigné comme le photographe de Marie-Sophie Mozziconacci

Read Full Post »

Older Posts »