Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘OBAMA’ Category

ÉTATS-UNIS – Pourquoi l’État fédéral est paralysé

Le Point.fr –

Plus de 800 000 fonctionnaires se retrouvent au chômage technique. Personne ne sait quand le Congrès va se mettre d’accord pour sortir de ce chaos.
Barack Obama, président des États-Unis
Barack Obama, président des États-Unis ©       Mandel Ngan /       AFP

La bonne nouvelle, c’est que Rover le petit robot va continuer à arpenter la planète Mars, l’armée américaine reste prête à contrattaquer si les Canadiens décident d’envahir les États-Unis et les pandas du zoo de Washington recevront bien leur ration quotidienne de bambou. La mauvaise, c’est que la très populaire webcam qui filme le bébé panda est désormais éteinte, plus de 800 000 fonctionnaires se retrouvent au chômage technique, le gouvernement est totalement paralysé et personne ne sait quand le Congrès va se mettre d’accord pour sortir de ce chaos. Le secrétaire de la Défense Chuck Hagel a qualifié les parlementaires « d’incroyablement irresponsables » et estimé : « Si cela continue, nous aurons un pays ingouvernable. » De l’avis des experts, c’est déjà le cas.

Dans une tentative désespérée pour retarder la réforme de la santé, les républicains ont refusé de voter le budget provisoire, ce qui a conduit à la « fermeture » des agences fédérales et à une paralysie de l’État. Ce n’est pas la première fois. En 1995, le gouvernement avait fermé pendant trois semaines. Même si les deux camps finissent par trouver un compromis, cela montre surtout que le système politique américain fonctionne de plus en plus mal depuis l’arrivée de Barack Obama au pouvoir.

La faute du système politique

Dans un livre intitulé C’est même pire que ça en a l’air : comment le système constitutionnel américain est entré en collision avec les nouvelles politiques de l’extrémisme, Thomas Mann et Norman Ornstein identifient deux raisons. D’abord, l’émergence des Tea Party, un mouvement anti-État qui a pris en otage le Parti républicain et semble prêt à tout, même à la ruine du pays, pour imposer son idéologie radicale. Les élus Tea Party s’appuient habilement sur la base ultra et les réseaux sociaux pour terroriser leurs collègues plus modérés qui, du coup, font de la surenchère pour ne pas se faire balayer au prochain scrutin. Ils bénéficient aussi de la segmentation des médias qui font caisse de résonance et de la réforme du financement des campagnes qui a permis à toutes sortes de milliardaires et de groupes de pression de déverser des sommes colossales sur les candidats, dans la plus grande opacité. « Ce Parti républicain radicalisé est maintenant prêt à utiliser tous les leviers du système constitutionnel pour occasionner des retards et des blocages », écrivent les deux politologues.

Mais si on est arrivé à une telle impasse, c’est aussi la faute du système politique. Si un parti ne gagne pas à une très large majorité les élections dans les deux Chambres, il n’a quasiment pas de chance de faire voter la moindre réforme, car l’opposition fait de l’obstruction systématique. Au Sénat notamment, à cause des procédures, les démocrates doivent avoir souvent 60 voix, et pas 51, pour passer outre les blocages. En outre, le scrutin à la Chambre des représentants ayant lieu tous les deux ans, les élus sont constamment en campagne électorale. Or, à cause des primaires et du taux de participation très faible – moins de 40 % pour les élections de mi-mandat -, ce sont surtout les militants les plus conservateurs qui se déplacent aux urnes et font la pluie et le beau temps. D’où la droitisation croissante des élus.

« Rendre les institutions un peu moins démocratiques »

Ces dernières années, le découpage électoral a achevé d’aggraver la polarisation. Les républicains les premiers ont dessiné des circonscriptions en leur faveur qui assurent automatiquement la réélection des candidats sortants. Ces derniers n’ont donc pas à s’inquiéter de la sanction des électeurs et à modérer leurs positions, notamment sur les questions budgétaires, puisqu’ils sont sûrs de garder leur siège. Pas étonnant dans ces conditions que les cafards et les coloscopies soient plus populaires que le Congrès dans l’opinion publique, selon un sondage récent ! Le système politique américain est dans un tel marasme que de plus en plus de voix influentes appellent à des réformes. Peter Orszag, le premier directeur du budget de Barack Obama, écrivait il y a deux ans dans un journal de gauche : « Aussi radical que cela puisse paraître, nous devons empêcher la paralysie de nos institutions politiques en les rendant un peu moins démocratiques. »

Certains proposent d’allonger le mandat des représentants à quatre ans, de simplifier l’inscription sur les listes électorales, de changer la date des élections qui est un mardi, de rendre le vote obligatoire, d’augmenter le nombre d’élus au Congrès pour limiter la taille des circonscriptions et donc le coût des campagnes et de laisser à des commissions indépendantes le soin du redécoupage électoral. D’autres n’hésitent plus à remettre en question la Constitution et son système d’équilibre des pouvoirs qu’ils trouvent obsolète. Compte tenu du blocage actuel, il y a peu de chances qu’une de ses réformes voie le jour dans un avenir proche. En attendant, l’impasse budgétaire augure mal de la prochaine bataille politique, mi-octobre, sur le relèvement du plafond de la dette qui, elle, risque d’avoir des répercussions mondiales beaucoup plus graves.

Read Full Post »

Organizing for Action
Christel —
The response to our gun violence prevention petition has been crazy good so far.
More than 700,000 OFA supporters from all over the country have added their names to call for expanding background checks on gun sales, and we’re getting ready to deliver those signatures to congressional leaders next week.
According to our most recent records, you’re not yet on the list:
— Petition status: Unsigned     — Suggested action: Add your name here
Please add your name now and then forward this email to five friends, post it on Facebook, tweet the link … get it out there however you can:
http://my.barackobama.com/Sign-the-Petition
It matters. Thanks,
Organizing for Action
—————- A movement of millions elected President Obama. Let’s keep fighting for change. Chip in $6 to support Organizing for Action today. Because you’ve saved your payment information, your donation will go through immediately:
QUICK DONATE: $6 // $35 // $50 // $100 // $250 // Or donate another amount.

Read Full Post »

Etats-Unis : une lettre piégée adressée à Obama

 

2734599_photo-1366213092009-1-0_640x280

                     Une lettre contenant une «substance suspecte» »adressée au président Barack Obama été reçue mardi au centre de tri postal de la Maison Blanche, en dehors du complexe présidentiel. | AFP/Jewel Samad

 

                    Une lettre contenant une «substance suspecte», adressée à Barack Obama, a été reçue mardi au centre de tri postal de la Maison Blanche, en dehors du complexe présidentiel, a annoncé mercredi le Secret Service, la police d’élite protégeant le président américain.
«Ce centre examine de façon habituelle les lettres ou paquets qui nécessitent un examen supplémentaire ou des analyses scientifiques avant d’être livrés, a ajouté  Edwin  Donovan, porte-parole du Secret Service, sans donner plus de détails dans l’immédiat sur la substance en question.

                 Selon ABC News, il s’agirait de ricine. Une information confirmée par le FBI.
Un sénateur républicain reçoit un courrier contenant de la ricine
Lundi, une missive adressée cette fois  au sénateur républicain Roger Wicker contenait également ce poison. Inhalée, la ricine peut provoquer de graves troubles respiratoires. Cet élu du Mississippi avait voté, la semaine dernière, en faveur de l’ouverture des débats au Sénat sur la réforme de la législation sur les armes, avec 15 autres élus de son parti. Ce qui aurait pu provoquer l’envoi de cette lettre, selon les enquêteurs.
Ces développements interviennent dans la foulée du double attentat à la bombe de Boston (Massachusetts) qui a fait trois morts et plus de 170 blessés lundi et dont le ou les auteurs n’ont pas été identifiés. «Le Secret Service travaille étroitement avec la police du Congrès et le FBI (la police fédérale) dans cette enquête», a assuré Edwin Donovan.

 

                                                     LeParisien.fr  AVEC afp

Read Full Post »

Organizing for Action
Christel —
Our immigration system is broken — but we’re closer than we’ve ever been to fixing it.
When Congress returns to Washington after the Easter recess, comprehensive immigration reform will be on the agenda.
Our opponents — the groups on the other side that are trying to stop reform — are hoping they can derail our momentum while our representatives are back in their home districts.
It’s on every one of us to organize where we live now to keep the pressure on Congress to act.
Starting Monday, Organizing for Action is mobilizing in communities across the country for a comprehensive immigration reform Week of Action — and that includes folks in Landover.
Here are the details — make sure you’re a part of it:

What: Week of Action event in Landover
Where: 8801 Ardwick-Ardmore Rd. Landover, MD 20785
When: Saturday, April 6th 12:00 pm
RSVP now

Right now, too many employers are gaming our broken system by hiring undocumented workers. There are 11 million people living in the shadows with no real, clear path to citizenship.
It’s bad for our economy, and it’s just not who we are as a nation.
Fixing this will require accountability — from the undocumented workers to the business owners who hire them — to make sure everyone plays by the same rules.
President Obama’s leadership on this issue is a start, but real progress will be made only if Democratic and Republican elected officials work together on a solution. Every day, we’re getting closer to a truly bipartisan bill.
That’s exciting — now, it’s on us to keep moving the ball forward. That’s why your neighbors are getting together in Landover on Saturday.
Say you’ll join in:
http://my.barackobama.com/Immigration-Reform-Week-of-Action
Thanks, and see you out there,
Emmy
Emmy Ruiz Immigration Reform Campaign Manager Organizing for Action
P.S. — As the President said in his State of the Union address, we are all immigrants, and we all have a story to tell about how real immigration reform would affect the lives of someone we know. Share yours here — every voice that speaks out on this issue makes it harder for Congress to ignore our call for change.
—————- Let’s finish what we started. Chip in $8 or more to Organizing for Action, the grassroots movement that will get the job done.

Read Full Post »

Au service secret du président Obama

Montre-moi ta montre et je te dirai qui tu es… C’est particulièrement vrai pour les puissants de ce monde. La montre portée par Barack Obama est aussi là pour raconter une histoire, celle du pouvoir et des États-Unis.

 

obama-ouv-1216547-jpg_1091685_560x240
  •  

Storytelling, quand tu nous tiens… Impossible pour un président des États-Unis en exercice de porter le costume ou la montre de son choix. À la Maison-Blanche, on commande ses costumes chez George de Paris depuis Lyndon Johnson, et il porte une montre américaine. Quoique… Si, aujourd’hui, Barack Obama porte bien une montre dont l’histoire fait désormais partie de sa légende personnelle, il a dû pour cela renier son premier amour horloger : une TAG Heuer 1500 Professional arborée quinze ans durant et qui lui aurait été offerte après l’obtention de son diplôme de juriste.

1216558-obama2004dec-jpg_1091688

 

Détail amusant : lors de sa dernière campagne présidentielle, son adversaire, Mitt Romney, avait lui aussi changé de montre afin de travailler son image d’homme d’action proche du peuple : une Nixon The Private SS, originaire de Californie, vendue 200 dollars et prétendument achetée dans un surf shop à La Jolla, en Californie. Aux États-Unis comme en France, cultiver une image de candidat « normal » quand on est riche, cela se travaille dans les moindres détails… Pour autant, Barack Obama n’a pas entièrement abandonné sa TAG Heuer préférée : il lui arrive encore de la porter lors de certaines réceptions officielles, comme lors de la remise de son prix Nobel, par exemple.

 

 

Comment cultiver l’image de chef des armées d’un candidat démocrate ? En lui faisant porter la même montre que les agents des services secrets ! Quelle bonne fortune pour Jorg Gray, une marque peu connue du grand public, que de voir Barack Obama arborer l’un de ses modèles à longueur de temps, et pour un deuxième mandat ! La légende veut que ce soit à l’occasion de son 46e anniversaire, le 4 août 2007, que l’agent des services secrets chargé de la protection du sénateur Obama durant la campagne présidentielle lui ait offert sa montre, une Jorg Gray JGC6500, au cadran frappé du logo des services secrets et dont la vente est réservée à ses agents. Proposée à 210 dollars, elle est tellement américaine qu’elle est fabriquée en Chine et dotée d’un mouvement japonais…

 Adieu TAG Heuer, bonjour Jorg Gray1216559-obamasigningb700-jpg_1091689

 

 

 

 

Mais l’histoire de cette montre était belle et venait compléter à merveille le storytelling d’un candidat qui allait entrer dans l’histoire en devenant le premier président « de couleur » des États-Unis. Libre à chacun d’y croire, ou non… Le 21 janvier 2009, date de sa prise de fonction, il portait donc cette Jorg Gray, tout comme il la portait en mars 2013 pour rencontrer le Premier ministre irlandais le jour de la Saint-Patrick ou durant sa dernière visite en Israël.

 

 

Une Vulcain pour son anniversaire

1216566-vulcain-barack-obama-watch-jpg_1091691

Quand vous êtes une personnalité de premier plan, il y a les montres que vous portez, et celles que l’on vous offre, mais que vous ne portez jamais. C’est le cas de Barack Obama, qui s’est vu offrir une Vulcain en janvier 2009. Marque bien plus connue aux États-Unis qu’en Europe, cette Anniversary Heart célébrait le 150e anniversaire de cette manufacture suisse, qui a offert l’une de ses montres à chaque président des États-Unis depuis 1953 et la Cricket Watch de Harry Truman.

 

 

 

 

 

 

Si vous voulez offrir la version grand public de la montre portée par le président Obama, sachez qu’elle est en vente sur le site de Jorg Gray pour 325 dollars. Mais à ce prix-là, cette President Barack Obama Commemorative Edition ne sera pas frappée du logo des services secrets…

 

 

1216570-jorg-gray-hommage-jpg_1091692

Read Full Post »

Obama - Biden
Christel —
Let’s put this into perspective. What programs could we help fund by closing the tax breaks for millionaires and billionaires? Take a look at this graphic from the Center for American Progress — then pass it along:

Republicans chose to help millionaires and billionaires over the middle class.
Share on Facebook    Share on Twitter

A vast majority of Americans support President Obama’s plan to reduce the deficit and help middle class families. More than 325,000 people like you have already added their name to show their support.
Are you with them? Add your name today:
http://my.barackobama.com/Tell-the-GOP-to-Act
Thanks,
Organizing for Action
—————- Let’s finish what we started. Chip in $6 to Organizing for Action, the grassroots movement that will get the job done. Because you’ve saved your payment information, your donation will go through immediately:
QUICK DONATE: $6 // $35 // $50 // $100 // $250 // Or donate another amount.

Read Full Post »

Etats-Unis : Steven Seagal forme les vigiles d’un shérif en Arizona

 

 

 

2555609_000-158016713-new_640x280

                     Steven Seagal, vieille gloire du film d’action, a prêté ses talents samedi à un groupe de volontaires mis sur pied par un shérif de l’Arizona pour protéger les écoles après la tuerie de Newtown, dans le Connecticut. | (AFP/ Al Bello.)

 

                    Steven Seagal, vieille gloire du film d’action, a prêté ses talents samedi à un groupe de volontaires mis sur pied par un shérif de l’Arizona pour protéger les écoles après la tuerie de Newtown, dans le Connecticut. À soixante ans, l’acteur a dirigé les vigiles du shérif Joe Arpaio lors d’une simulation d’intervention sur une fusillade en milieu scolaire.


«Je suis ici pour essayer de leur apprendre le maniement des armes et les arts martiaux afin de les aider à réagir plus vite et à protéger nos enfants», a déclaré Steven Seagal lors de cette session de formation dans une école de Fountain Hills, près de Phoenix.
Joe Arpaio, qui s’est autoproclamé «Shérif le plus coriace des Etats-Unis», a réagi à la tuerie de Newtown, où vingt enfants de six et sept ans et sept adultes ont été abattus le 14 décembre dernier, en constituant un groupe de volontaires chargé de patrouiller dans les écoles de son comté de Maricopa.  Ces vigiles bénévoles, dont certains sont habilités à porter les mêmes armes que des shérifs adjoints, peuvent intervenir en cas de danger immédiat.
Cette initiative fait polémique en plein débat sur la question des violences par arme à feu aux Etats-Unis.  Samedi, une dizaine de manifestants se sont réunis devant l’école de Fountain Hills.

Ce n’est pas la première fois que le shérif Arpaio mobilise ainsi les quelque 3450 volontaires qu’il a constitués en réseau pour l’aider, au fil des années, à lutter contre l’alcool au volant, l’immigration clandestine ou les abandons de famille.  L’an dernier, il avait envoyé des membres de son réseau à Hawaï pour vérifier l’authenticité du certificat de naissance de Barack Obama. Résident occasionnel de la Phoenix Valley, Steven Seagal est lui-même membre des volontaires d’Arpaio.

Read Full Post »

Older Posts »