Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘savoire’ Category

Gnie des maths, il refuse un prix d'un million de dollars

Mots cls : Prix du Millenaire, Mathmatiques, Saint-Ptersbourg, Grigori Perelman, Institut Clay des Mathmatiques, Institut Steklov, IMU

Par Flore Galaud
.

–>

Photo non-date de Gregori Perelman fournie par l'IMU.
Photo non-date de Gregori Perelman fournie par l'IMU. Crdits photo : ASSOCIATED PRESS

Grigori Perelman, un Russe de 44 ans, a dclin la rcompense de l'Institut Clay des Mathmatiques pour avoir rsolu la conjecture de Poincar. Depuis quatre ans, il vit reclus dans son petit appartement vtuste de Saint-Ptersbourg.

Les chiffres, oui, mais pas sur des billets verts. Le russe Grigori Perelman, rendu clbre pour avoir rsolu l'un des problmes mathmatiques les plus difficiles poss au 20e sicle, a fait savoir lundi qu'il refusait d'aller chercher le Prix du Millnaire que lui a dcern la semaine dernire l'Institut Clay des Mathmatiques un prix qui l'aurait pourtant rcompens d'un million de dollars (750.000 euros). C'est la seconde fois que ce brillant mathmaticien, rput pour tre un homme discret, ne vient pas chercher un prix qui lui a t dcern.

Pour Grigori Perelman, tout dmarre en 2002. Alors chercheur l'Institut Steklov de Mathmatiques de Saint-Ptersbourg, ce Russe de 44 ans dcide de publier ses recherches sur la conjecture de Poincar sur une plateforme gratuite Internet, destine aux scientifiques. Cet exercice mathmatique, de nombreux chercheurs s'y sont cass les dents auparavant. Formule pour la premire fois par Henri Poincar en 1904, il s'agit d'arriver dterminer si une forme quelconque peut constituer une sphre de trois dimensions.

L'air de rien, Grigori Perelman explique avoir rsolu le problme, pourtant considr par l'Institut Clay comme l'un des sept problmes les plus recherchs du millnaire. Rapidement, la nouvelle se propage dans le milieu scientifique et la trouvaille est valide par les plus grands chercheurs. Aprs avoir travaill des annes dans l'anonymat le plus total, le mathmaticien devient une rfrence dans le milieu.

Il a dmissionn de son poste de chercheur

 

Mais Grigori Perelman n'est pas prpar cette conscration. En 2005, quelque peu dpass par la situation, il dcide de quitter ses fonctions l'Institut Steklov o il travaille depuis quinze ans. En 2006, l'Union mathmatique internationale (IMU) lui dcerne, sans surprise, la prestigieuse mdaille Fields, sorte de Prix Nobel de mathmatiques dcern tous les quatre ans. Une mdaille qu'il n'ira jamais chercher, prfrant expliquer aux journalistes – sans leur ouvrir la porte de son appartement – qu'il ne souhaite pas tre expos comme un animal dans un zoo. Je ne suis pas un hros de mathmatiques, leur lance-t-il alors. Je ne suis mme pas un gnie, c'est pour cela que je ne veux pas que tout le monde me regarde.

Ainsi, depuis quatre ans, Grigori Perelman vit quasiment reclus dans un petit appartement de Saint-Ptersbourg, en compagnie de sa mre ge. Selon l'une de ses voisines, qui s'est confie au Daily Mail, l'homme vivrait dans des conditions plus que rudimentaires : J'ai t une fois dans son appartement et j'ai t abasourdie. Il y a seulement une table, un tabouret et un lit avec un matelas crasseux cd par les anciens locataires. D'aprs ses proches, l'homme aurait cess toute recherche dans le domaine des mathmatiques.

Publicités

Read Full Post »

La fort, enjeu majeur du changement climatique

Par Marielle Court
.

–>

La France a promis de verser 83 millions d'euros pour aider les pays en dveloppement , entre autres,  lutter contre la dforestation. ici, les chutes d'Iguazu en Argentine.
La France a promis de verser 83 millions d'euros pour aider les pays en dveloppement , entre autres, lutter contre la dforestation. ici, les chutes d'Iguazu en Argentine. Crdits photo : AFP

La dforestation reprsente 20% des missions mondiales de gaz effet de serre.

Dans la lutte contre le changement climatique, la protection de la fort est essentielle. La dforestation reprsente en effet 20% des missions mondiales de gaz effet de serre.

La confrence runie ce jeudi par la France et la Norvge Paris, a pour objectif de concrtiser les engagements pris lors du sommet de Copenhague en dcembre dernier sur ce dossier. Les pays dvelopps se sont en effet engags verser 30milliards de dollars sur la priode 2010-2012 afin d'aider les pays en dveloppement financer les mesures d'adaptation au rchauffement climatique, dont 20% pour lutter contre la dforestation. La part de la France s'lve 83millions.

Des reprsentants d'une soixantaine de pays se retrouvent donc autour de la table, dont les missaires des trois grands bassins forestiers mondiaux qui se trouvent en Asie, dans le bassin du Congo et en Amazonie.

Un grand fonds vert

 

Tous les ans, la dforestation couvre un territoire de la taille de la fort franaise soit prs de 13millions d'hectares, rappelle Jean-Louis Borloo. Agriculture et levage sont les grands responsables, mais pas seulement: l'approvisionnement en bois de chauffe aux abords des grandes agglomrations est galement une cause importante. Certes, il y a des accords bilatraux avec notamment des financements de la Banque mondiale, des Nations unies ou de l'AFD (Agence franaise de dveloppement), mais la fort est un enjeu mondial et il n'y a aucun pilote, ajoute le ministre de l'cologie.

Les besoins sont normes, nous devons dfinitivement changer d'chelle, souligne de son ct Henri Djombo, le ministre du Dveloppement durable de la Rpublique du Congo (Brazzaville). Il faudra plusieurs milliards pour simplement tablir une bonne connaissance de la ressource et tablir des inventaires, assure-t-il.

Comment rpartir les sommes? Quel organisme sera en charge de leur gestion? Faut-il prvoir un fonds pour la seule fort ou au contraire intgrer cette dernire dans ce qui, terme, doit devenir un grand fonds vert, les pays dvelopps s'tant engags sur un financement annuel international de 100milliards de dollars partir de 2020? Toutes ces questions seront donc discutes aujourd'hui, et bien d'autres, sous-jacentes. Partout dans le monde la fort soulve des questions de proprit, les titres tant souvent inexistants. Et dans certains pays, on ne peut chapper aux questions de corruption

S'il ne faut sans doute pas s'attendre de grandes dcisions l'issue de la journe, tant le sujet est vaste et compliqu, quelques participants veulent y voir une relance des ngociations aprs l'chec de dcembre. Il n'y a plus rien eu depuis Copenhague, insiste Jose Endundo, le ministre de l'Environnement de la Rpublique dmocratique du Congo. Des avances concrtes sur la fort sont indispensables pour empcher le scepticisme de s'installer, renchrit Carlos Minc, le ministre brsilien de l'Environnement. La prochaine runion sur le sujet est prvue dans quelques semaines Oslo. Une tape sur la route de la prochaine confrence sur le climat qui se tiendra au Mexique en dcembre prochain.

Read Full Post »

Il y a finalement beaucoup d'eau sur la Lune

J.J. (lefigaro.fr)
.

–>

La dcouverte d'eau sur la Lune est de bon augure pour les prochaines missions.
La dcouverte d'eau sur la Lune est de bon augure pour les prochaines missions. Crdits photo : AFP

La Nasa a annonc avoir dtect de grandes quantits d'eau gele dans un cratre au ple sud de notre satellite. Une dcouverte scientifique majeure.

Mission accomplie pour la Nasa. L'agence spatiale amricaine a annonc vendredi avoir dcouvert une quantit importante d'eau gele sur la Lune. C'est grce la sonde LCROSS, envoye sur le satellite le 9 octobre dernier la vitesse de 9 000 km/h que cette eau a pu tre dcouverte dans un cratre appel Cabeus, prs du ple sud o il fait -20C.

Dans un cratre de 20 30 mtres, nous avons trouv l'quivalent d'au moins une dizaine de seaux de 7,5 litres chacun, a annonc Anthony Colaprete, le responsable scientifique de la mission. Jusqu' prsent, les scientifiques pensaient qu'elle ne dcelait que trs peu d'or bleu.

Mme s'il ne s'agit ici que des premiers rsultats, cette trouvaille a d'ores et dj t qualifie de majeure par la Nasa. Nous levons le voile des mystres de notre plus proche voisin et du mme coup du systme solaire, assure Michael Wargo, responsable scientifique lunaire de l'agence. Cette dcouverte fait avancer notre comprhension de la Lune et de ses nombreux secrets.

De nombreux potentiels

 

Elle est aussi cruciale pour de futures missions habites car elle permettrait de fournir de l'oxygne aux astronautes et serait utile aux vhicules.

Mais il reste encore beaucoup apprendre sur le seul satellite naturel de la Terre, et ce, malgr les dix missions habites amricaines dj conduites dans le cadre du programme Apollo de 1968 1972. L'eau n'est en effet pas la seule matire recherche sur la Lune. On y trouverait un million de tonnes d'hlium 3, trs convoit pour la fusion nuclaire : 25 tonnes suffiraient pour satisfaire les besoins des Etats-Unis ou de l'Union europenne pendant une anne. Ainsi qu'normment de silicium, qui peut tre utilis pour fabriquer des panneaux solaires. Plusieurs socits tudient la possibilit de les fabriquer sur la Lune pour fournir de l'lectricit aux futures colonies qui s'y installeraient un jour.

Read Full Post »

Universits: les secrets du classement de Shangha

Marie-Estelle Pech
.

–>

Des tudiants de la prestigieuse universit de Harvard, premire du palmars de Shangha.
Des tudiants de la prestigieuse universit de Harvard, premire du palmars de Shangha. Crdits photo : AFP

Le palmars mondial ne retient cette anne que trois tablissements franais dans le top 100.

Rendue publique vendredi, la version 2009 du palmars de Shangha, qui propose une hirarchie des 500 premires universits mondiales, tait attendue avec impatience comme chaque anne en France. Premire classe, l'universit Paris-VI grignote deux places par rapport l'anne dernire et atteint le 40e rang. Paris-XI et Normale Sup, les deux seules autres franaises dans le top 100, progressent aussi. C'est un frmissement, veut croire Valrie Pcresse, la ministre de l'Enseignement suprieur et de la Recherche. Mais les meilleures places sont, comme tous les ans, rserves aux anglaises et surtout aux amricaines.

Chaque anne, depuis sa cration en 2003, le classement de l'universit Jia Tong de Shangha sonne comme un dsaveu pour les Franais, tant ils y font ple figure. L'quipe qui concocte ce palmars l'impact retentissant n'a pourtant rien d'impressionnant. Ils ne sont que trois se relayer pour mettre jour leurs critres dans un modeste bureau de l'universit Jiao Tong, au sein du dpartement de recherche en ducation. Moins d'un emploi temps plein suffit, explique au Figaro le professeur Nian Cai Liu, l'initiateur de l'index, mme s'il a eu besoin de beaucoup plus de monde lors de son laboration entre1999 et2003.

 


 

Le classement se fonde sur six critres, dont le nombre de prix Nobel et de mdailles Fields, la frquence de citations des chercheurs ou le nombre d'articles rfrencs dans les meilleures revues scientifiques. Toutes les informations dont l'quipe a besoin sont disponibles sur Internet via des bases de donnes, bibliomtriques notamment. Contrairement ce que pensent beaucoup de gens, ce n'est pas compliqu faire d'un point de vue technique, observe Genevive Filliatreau, directrice de l'Observatoire franais des sciences et des techniques (OST). La force de Shangha, c'est surtout d'avoir dgain en premier. Certains donneraient de l'or pour avoir acquis une telle notorit. C'est indniablement un plus pour cette universit et pour la Chine, poursuit-elle.

Les critiques persistent

 

Au dpart, Nian Cai Liu, professeur de chimie chinois et spcialiste des polymres, n'est pas un connaisseur du systme des palmars. Il ne s'est lanc qu'en 1999, la demande de l'quipe dirigeante de l'universit Jiao Tong. Nous voulions simplement savoir comment nous situer, affirme-t-il. L'ide du gouvernement chinois tait d'amener plusieurs de ses universits un niveau mondial d'ici 2020. Les tablissements chinois sont alors compars entre eux, puis avec des universits trangres.

 


 

En 2003, l'quipe dcide de rendre publics ses rsultats sur Internet. L'impact est considrable, car il s'agit du premier classement international. Le site est consult des milliers de fois. Des centaines de mails et coups de fil pleuvent d'institutions s'estimant lses, parmi eux des lves de la clbre London School of Economics. Une partie de la presse internationale se dchane. Les pays anglo-saxons n'en font en revanche gure mention puisqu'ils ont depuis longtemps labor leurs propres systmes de classements nationaux. Petit petit, l'quipe de Nian Cai Liu affine ses critres. En 2007, pour rpondre aux critiques, l'universit a cr un second classement par discipline. Mais quels que soient les critres utiliss, les critiques persistent, notamment parce que la recherche non anglophone n'est pas prise en compte.

Pourtant, les universits europennes ne s'en sortent pas si mal, puisqu'elles reprsentent environ la moiti des 500 tablissements recenss. Mais ds que l'on s'approche des vingt premires, leur nombre dcrot. La France comme beaucoup de pays d'Europe continentale ne russit pas bien dans notre ranking, remarque le professeur chinois, elle a tout de mme progress ces dernires annes. Elle amliorera encore plus son rang si les rformes politiques en cours arrivent leur terme. Pour progresser, affirme-t-il, l'Hexagone devrait miser sur un nombre rduit d'universits de tte l'image de l'Asie qui progresse dans le classement parce qu'elle met en place de nombreuses initiatives d'excellence.

Un avis peu entendu par de nombreux chercheurs franais, pour qui ces comparaisons entre systmes ducatifs profondment diffrents n'ont pas de sens. Mme Yin Jie, le vice-prsident de l'universit Jiao Tong reconnat que son classement n'est vraiment utile que si l'on veut comparer les universits amricaines, britanniques, chinoises et japonaises. Il ne rend pas justice aux universits franaises ou allemandes dont le systme diffre compltement, estime-t-il. Ce classement a nanmoins eu une vertu, selon Genevive Filliatreau, il a mis en vidence que nos universits franaises taient sous-dotes et que notre systme tait trs particulier.

Plus les universits publient, plus elles sont avantages. La France est cet gard handicape, puisque son enseignement est dispers entre 85 universits et une foultitude de grandes coles, petites par la taille. Enfin, une partie de la recherche ne se passe pas l'universit mais dans des organismes comme le CNRS. Tout un pan des publications chappe donc aux classements.

Shangha est-il alors lgitime? L n'est dj plus la question. En quelques annes, divers classements (CHE, Financial Times, THE,etc.) se sont imposs et ils ont dj un impact majeur en matire de politiques publiques. Nicolas Sarkozy a ainsi expliqu qu'il avait pour objectif de faire entrer deux tablissements franais parmi les vingt premiers mondiaux et prvu en contrepartie une augmentation consquente du budget de l'Enseignement suprieur.

Read Full Post »

Les secrets des momies dvoils grce au scanner

Yves Miserey
.

–>

Les logiciels de Useful Progress permettentde voir le crne trs haute rsolutionsous les bandelelettes.
Les logiciels de Useful Progress permettentde voir le crne trs haute rsolutionsous les bandelelettes.

L'imagerie mdicale apporte de nouvelles informations sur les pices du Muse de l'homme.

Le laboratoire d'anthropologie du Muse de l'homme de Paris est en plein dmnagement. Ses momies sont prtes partir, empaquetes dans de grandes botes chaussures blanches. Il y en a partout: sur un brancard, sur les tagres, sur la paillasse d'une pice annexe et dans plusieurs salles vides au sous-sol. La collection compte prs de 160 pices dont 65 momies compltes, la plupart venant d'gypte ou du continent amricain. Elles vont tre entreposes au Musum d'histoire naturelle pendant les travaux de rnovation qui devraient normalement tre termins en 2012.

Les momies n'ont pas toujours t aussi bien traites par le pass, reconnat Anne Raggi, la conservatrice. On s'en est longtemps servi comme bois de chauffage, pour faire des colorants ou fabriquer du salptre. Au XIXesicle, on raconte que les agronomes anglais recommandaient de les broyer et donner la poudre au btail pour l'engraisser. Il n'y a pas si longtemps, dans l'entre-deux-guerres, les scientifiques les dcapitaient ou les dmembraient pour faire des mesures anthropomtriques Cette poque est rvolue. Non seulement les momies font partie du patrimoine, mais elles sont dsormais considres comme des pices archologiques et anthropologiques part entire. Chaque momie est une archive, rsume d'une formule Alain Froment, responsable scientifique des collections du Muse de l'homme. Les fragments de terre ou les grains de pollens encore accrochs aux bandelettes, les colorants, les baumes, les isotopes dentaires, permettent de retracer le mode de vie des personnes momifies et le milieu dans lequel elles voluaient. Plusieurs laboratoires dans le monde exploitent ces nouvelles pistes de recherche depuis quelques annes. Le Muse de l'homme a dcid de s'y lancer son tour.

Une technique non invasive

 

Le laboratoire des momies a sign un partenariat avec Useful Progress, une PME parisienne qui a mis au point de nouveaux logiciels de numrisation d'imagerie mdicale. Une partie d'entre eux quipent les scanners de deux grands hpitaux parisiens et, en retour, la PME peut les utiliser pour son propre compte aux heures o l'hpital ne s'en sert plus. Useful Progress coopre avec le Muse de l'homme titre gratuit. C'est du mcnat scientifique, explique Sylvain Ordureau, son jeune directeur. Le principal intrt de cette technique c'est d'tre non invasive, de voir ce qu'il y a sous les bandelelettes sans dtruire quoi que ce soit. Quatre momies ont dj t scannes, les autres le seront progressivement. L'imagerie trs haute rsolution a permis une identification prcise de chaque individu. En s'appuyant sur la base de donnes internationale de 2500 crnes, les chercheurs sont parvenus lever le mystre qui entourait jusqu'alors une tte momifie appartenant au muse de Morlaix. Son nez dmesurment prominent sous les tissus laissait en effet perplexes et dubitatifs les trois gyptologues chevronns qui l'avaient examine. Le scanner a montr en fait qu'il s'agissait d'un homme mort l'ge de 40ans et originaire du bassin mditerranen. Autrement dit, d'un authentique gyptien.

Une momie du Muse du Louvre dont l'origine tait, elle aussi, douteuse a pu tre galement authentifie. Son crne est celui d'une jeune fille gracile dcde entre 20 et 22 ans et ne portant aucune trace de pathologie. Le scanner du squelette d'un enfant de Bolivie momifi sous d'paisses toiles de coton a rvl des lambeaux de moelle pinire autour de ses vertbres.

Plus surprenant, le scanner a rvl un minuscule trou l'arrire du crne d'une des momies. Selon les chercheurs, les embaumeurs qui vidaient le cerveau liqufi de la future momie en fracassant l'os ethmode, peraient ce trou afin de faciliter son coulement. Une nouvelle piste de recherche pour les gyptologues. Je suis optimiste, assure Alain Froment. La collection du Muse de l'homme va tre de plus en plus exploite.

Read Full Post »

Les nanotechnologies contre le cancer

Les nanotechnologies contre le cancer

Sandrine Cabut

Botes quantiques Entre 2 et 10 nm. galement baptises quantum dots, leurs proprits fluorescentes (la couleur mise dpend de la taille des particules) permettent de dtecter les ganglions sentinelles des cancers.
Botes quantiques Entre 2 et 10 nm. galement baptises quantum dots, leurs proprits fluorescentes (la couleur mise dpend de la taille des particules) permettent de dtecter les ganglions sentinelles des cancers. Crdits photo : ASSOCIATED PRESS

Que ce soit pour traiter ou diagnostiquer, l'onconano est l'arme du futur.

Des marqueurs fluorescents qui aident le chirurgien reprer en temps rel les contours de la tumeur maligne qu'il opre. Des mdicaments intelligents capables d'tre activs distance ds qu'ils ont atteint leur cible Comme d'autres domaines de la mdecine, la cancrologie se met l'heure des nanotechnologies. La plupart de ces minuscules outils, dont la taille est de l'ordre du milliardime (nano en grec) de mtre, n'en sont qu'au stade de la recherche. Mais ils ouvrent, moyen terme, des perspectives passionnantes tant pour diagnostiquer que pour soigner les cancers. Un symposium international, rcemment organis Paris par l'Institut national du cancer (Inca) et l'Inserm, a fait le point sur ces recherches en onconano.

Illuminer le systme lymphatique

 

Ct diagnostic, l'un des dfis majeurs consiste mettre au point des nanosondes capables de se fixer sur les cellules cancreuses. Injectes dans l'organisme, elles peuvent ainsi rvler la prsence d'une tumeur en mettant un signal, radioactif ou optique par exemple. Le traceur idal, qui marque 100% les cellules cancreuses, et uniquement celles-ci, est sans doute un mythe, note d'emble Philippe Rizo, directeur scientifique de Fluoptics, une start-up du Commissariat l'nergie atomique (CEA) qui travaille sur deux pistes prometteuses dont l'une, la nanomulsion de fluorophore, permet d'illuminer le systme lymphatique.

Ce traceur, l'essai chez l'animal, repre les ganglions drainant une tumeur, c'est--dire les voies par lesquelles les cellules cancreuses se dissminent dans le corps du patient. En protgeant le fluorophore, notre nanmulsion permet d'obtenir une brillance trs importante et une trs grande stabilit, ce qui permettra d'appliquer cette technique de nombreux types de cancer, poursuit M.Rizo.

Plus spectaculaire encore, Fluoptics dveloppe un marqueur de la noangiognse, autrement dit la formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui accompagne la croissance des tumeurs cancreuses. Chez un malade sur quatre, ce traceur fluorescent se fixe aussi sur la tumeur elle-mme. Coupl au systme optique dvelopp par Fluoptics, cela aidera le chirurgien visualiser directement les cellules potentiellement cancreuses et les limites de la tumeur pendant l'intervention, prdit M.Rizo en prcisant que les cancers de la cavit abdominale devraient tre les premiers concerns. Actuellement l'tude chez de petits animaux, ce marqueur devra cependant passer par le mme circuit de validation qu'un mdicament. Selon le directeur scientifique de Fluoptics, les premiers essais cliniques sont prvus vers 2011.

Les techniques de diagnostic par imagerie molculaire sont prometteuses assez court terme, confirme le Pr Jean-Yves Blay, cancrologue au centre Lon-Brard, Lyon. Mais pour ce praticien, les nanotechnologies auront bien d'autres applications dans le dpistage des cancers. l'avenir, ces outils permettront de raliser de minuscules prlvements, beaucoup moins traumatisants pour les malades que les biopsies d'aujourd'hui. Les laboratoires sur puce seront aussi trs utiles pour tudier de faon trs fine les caractristiques des tumeurs, avec une srie de biomarqueurs. Un profilage indispensable en vue de traitements personnaliss.

Le versant thrapeutique des nanotechnologies est galement en pleine bullition. Le principe est sduisant: en plaant les substances mdicamenteuses dans des nanoenveloppes, on modifie profondment leur diffusion dans l'organisme. Soixante-dix fois plus petits qu'un globule rouge, les nanovecteurs franchissent aisment les barrires biologiques, commencer par les membranes cellulaires. Au final, l'efficacit est augmente, et la toxicit du traitement rduite. Plusieurs nanomdicaments (notamment base de liposomes et de protines pegyles) sont dj commercialiss. L'quipe du Pr Patrick Couvreur de la facult de Chatenay-Malabry (Hauts-de-Seine) dveloppe de nouvelles gnrations de nanovecteurs. Un compos base de gemcitabine – une chimiothrapie dj ancienne – et de squalne (le cholestrol du requin) est ainsi l'tude. L'association de ces deux substances, qui entrane la formation spontane de nanoparticules, a dj obtenu des rsultats spectaculaires dans plusieurs types de cancers chez l'animal. Des travaux consistant envelopper le duo gemcitabine-squalne dans des particules d'oxyde de fer sont galement en cours. Objectif: activer le mdicament distance par un aimant quand il a atteint sa cible tumorale

Read Full Post »

La Nasa lance une mission kamikaze sur la Lune

La Nasa lance une mission kamikaze sur la Lune

668458nasa150x113.jpg

 

La Nasa effectue vendredi une mission kamikaze destine trouver de l'eau sur la Lune, en propulsant grande vitesse, dans un cratre de l'unique satellite naturel de la Terre, un projectile de 2,3 tonnes qui serasuivi de prs par une sonde.

La sonde, appele LCROSS (Lunar Crater Observation and Sensing Satellite), avait djt lance en juin bord d'une fuse Atlas V avec une autre sonde, dite LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter), charge elle d'tablir une carte dtaille de l'unique satellite naturel de la Terre.

 

Ces deux engins spatiaux reprsentent la premire mission prparatoire du programme Constellation, visant un retour des Amricains sur la Lune dans les annes 2020. Mais le sort de ce projetreste incertain, une commission d'experts nomme par le prsident ayant conclu qu'il ncessitait trois milliards de dollars de plus par an. Le prsident doit encore trancher entre cette option et d'autres, moins coteuses mais moins ambitieuses.

Si le vaisseau LRO s'est rapidement spar du lanceur pour se placer trois jours plus tard en orbite lunaire, la sonde LCROSS est reste attache au deuxime tage de la fuse, appel Centaur, durant son priple de trois mois de la Terre la Lune.

Les deux engins, une fois spars, doivent tre prcipits quelques heures plus tard dans le cratre lunaire Cabeus, situ au ple sud de la Lune.

Uncratre de 20 mtres sur 5

Nous sommes dans la ligne de mire pour frapper la zone choisie, adclar jeudi Anthony Colaprete, responsable du projet LCROSS, dont le cot est de 79 millions de dollars. Centaur doit d'abord aller s'craser dans Cabeus 11h30 GMT vendredi 9.000 kmh, creusant un cratre de 20 mtres de diamtre sur cinq de profondeur.

L'impact doit propulser 350 tonnes de matriaux jusqu' dix kilomtres d'altitude, au moment o les rayons du soleil fourniront un clairage maximum. La sonde LCROSS, d'une masse de 891 kg, subira le mme sort quatre minutes plus tard, le temps pour ses neuf instruments, dont trois spectromtres, de capter et dterminer la nature des particules dans le panache de matriaux projets, avant de transmettre les donnes recueillies la Terre.

Il sera alors possible de dterminer si de l'eau gele se trouve dans ce cratre dans lequel la lumire du soleil ne pntre jamais et qui est de ce fait extrmement froid avec des tempratures de -240 degrs Celsius.

Cabeus a un diamtre de cent kilomtres pour une profondeur variant de 2,5 4 kilomtres.

Nous cherchons les endroits dans l'obscurit permanente o de la glace d'eau pourrait avoir t pige durant des milliards d'annes et nous voulons aussi savoir quelles sont les quantits qui s'y trouvent, explique Peter Schultz, gologue de l'Universit Brown (Rhodes-Island, est), membre de l'quipe scientifique de la mission LCROSS.

Des particules d'eau dj dtectes sur la Lune

L'agence spatiale amricaine a slectionn cette rgion prs du ple sud de la Lune aprs qu'une autre sonde eut dtect prcdemment des manations d'hydrogne, une signature de la prsence de glace.

Selon des observations rcentes, des particules d'eau sont bien prsentes sur la Lune, contrairement aux conclusions antrieures de la science selon lesquelles le sol lunaire serait sec, la possible exception des ples.

Les images de l'impact doivent tre retransmises en direct par la tlvision de la Nasa (www.nasa.gov/ntv) et l'vnement sera film par des camras bord de la sonde suiveuse LCROSS. Le flash qui doit suivre la collision doit durer environ 30 secondes.

L'vnement sera galement traqu par plusieurs tlescopes terrestres et en orbite ainsi que par de nombreux astronomes amateurs.

Leparisien.fr

Read Full Post »

Older Posts »