Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juin 2018

INCIDENT – Des personnes présentes ont fait part sur les réseaux sociaux « de mouvements de paniques et malaises »…

Un RER A à la station Châtelet (illustration).

© M.ASTAR/SIPA Un RER A à la station Châtelet (illustration).Mouvement de panique vendredi en fin d’après-midi dans le métro parisien.Un RER A, qui s’est retrouvé en panne à la station Châtelet, a dû être évacué. Fait rare, les usagers ont été priés de descendre directement sur les voies et de marcher jusqu’à la station la plus proche, la station Gare de Lyon.

La RATP a annoncé vers 17 heures sur Twitter l’interruption du trafic entre les gares de Nation et Auber sur la ligne du RER A, une porte-parole de la RATP évoquant« une avarie matérielle entre Châtelet et Gare de Lyon ».

RER A

@RER_A

Suite à une panne mécanique dans un train, le trafic est interrompu entre les gares de Nation et Auber.

« Mouvements de paniques et malaises »

Des personnes présentes ont fait part sur les réseaux sociaux « de mouvements de paniques et malaises », consécutifs au manque d’information sur cette évacuation.

Vaiva Karolina Nekrašaite@DalaiVaiva

Dégagement de fumée important en provenance du bloqué dans un tunnel. Les passagers sont en train d’être évacués et les pompiers interviennent selon un agent de la @ratp

C’est la 1ère fois que ça m’arrivait, et j’ai halluciné. Avant qu’on nous donne l’ordre d’évacuer la rame, une jeune fille à côté de moi s’est mise à paniquer et à pleurer. Je l’ai rassurée en disant: «ne vous inquiétez pas, les agents de la RATP vont venir, ça va bien se passer»

Je n’aurais jamais imaginé une panique pareille. Il aurait suffit que le conducteur et un ou deux agents évacuent les voitures une par une. Pas de cohue, un peu d’ordre et d’information et tout aurait été beaucoup plus vite. Bref, une procédure de gestion de crise.

ChuppyLulu@ChuppyLulu

Entre Châtelet et GDL, pas de possibilités de faire autrement. Et évacuer tt un train sous tunnel est hélas une procédure longue (tant par les distances à parcourir et le nbre de voyageurs concernés que pr les mesures de sécurité à prendre).

F.@fredpillet

J’ai trouvé l’évacuation vmt mal gérée (voir pas gérée du tout) car grd nombre de personnes livrés à eux même avec tt ce que ça comporte de risque du fait des mouvements de foule (qu’il y a eu). N’y a t’il pas de procédure plus sécurisante que d’ouvrir ttes les rames en mm temps?

Dans une lettre qu’elle compte envoyer à la RATP et qu’elle a transmis à France info, une internaute, Raoudha El-Hadj-Yedder, a mentionné« un freinage si violent qu’on a entendu des détonations puis senti une forte odeur de brûlé ».

RER A

@RER_A

17:11, le trafic est interrompu entre Auber et Nation. Reprise estimée à 19:00. (train en panne)

Raoudha ElHadjYedder@RaoudhaEl

Les gens ont crié au feu et ça été encore pire, bousculade, écrasés les uns contre les autres. L’horreur tout simplement.
Plusieurs erreurs de sécurité ont été commises. !

Cette évacuation « s’est déroulée comme le prévoit la procédure, sous le contrôle des agents présents dans le train (le conducteur et le personnel venu pour prêter main-forte et déverrouiller les portes) », a de son côté confirmé une porte-parole de la RATP à France info.

Alexis@AlexisMTO

Les passagers ont finalement rejoint le quai de la Gare de Lyon, après de longues minutes de marche. Une quinzaine de personnes ont été prises en charge par les pompiers, notamment en raison de malaises liés à la chaleur et au stress de l’évacuation. Le trafic sur le RER A est finalement revenu à la normale vers 21h30.

Read Full Post »

Grâce à un doublé d’Edinson Cavani, l’Uruguay s’est défait du piège portugais (2-1). Bien muselé par la défense uruguayenne, Cristiano Ronaldo quitte le Mondial le même jour que Lionel Messi et n’affrontera pas la France en quarts de finale pour un remake de la finale de l’Euro 2016.

edinson_cavani

© Media 365 edinson_cavani

Le debrief

Sale journée pour les Ballons d’Or samedi. Que ce soit Lionel Messi contre la France ou Cristiano Ronaldo contre l’Uruguay, les quintuples vainqueurs du Ballor d’Or ont quitté le Mondial par la petite porte en huitièmes. Après des débuts fracassants (4 buts en 2 matchs), le capitaine de la Seleçao a baissé de pied depuis et la tendance s’est confirmée à Sotchi. Pratiquement jamais trouvé par ses partenaires, l’attaquant du Real Madrid a tenté de forcer le destin à coup de tentatives individuelles. En vain… CR7 muselé par la charnière Godin – Gimenez, c’est tout le jeu portugais qui s’est déréglé et qui a mis en lumière ce qu’on pense depuis le début : quand Ronaldo n’est pas présent, les solutions manquent et le champion d’Europe en titre rentre à la maison dès les 8emes à cause de l’Uruguay. En face, la Céleste a fait ce qui fait sa force depuis le début de la Coupe du Monde. Avec un bloc compact, les hommes d’Oscar Tabarez ont procédé par contres pour s’offrir une place en quarts de finale. Et ce ticket, les Uruguayens le doivent en grande partie à Edinson Cavani. Au four et au moulin, le Parisien a illuminé la soirée de Sotchi avec un doublé, comme s’il souhaitait répondre à distance à son coéquipier en club Kylian Mbappé. L’égalisation de Pepe sur un corner joué à deux a eu le mérite de réveiller la Céleste, revenue des vestiaires la fleur au fusil. Mais qu’on ne s’y trompe pas, cet adversaire, certes défensif, sera d’un tout autre calibre que l’Argentine pour les Bleus. Seul rayon de soleil pour les hommes de Didier Deschamps ? La sortie sur blessure de Cavani, visiblement touché au mollet et peut-être incertain pour samedi prochain.

Le film du match

2eme minute Joao Mario feinte Caceres et enroule du gauche. Le centre de l’Intériste arrive jusqu’à Bernardo Silva mais l’ancien Monégasque ne peut rabattre correctement de la tête. 5eme minuteLe premier tir cadré de la rencontre est pour Cristiano Ronaldo. Le capitaine portugais frappe en force sur une remise de Bernardo Silva mais Muslera est bien sur la trajectoire. 6eme minute (1-0) Ouverture du score pour l’Uruguay ! Cavani change complètement le jeu vers Luis Suarez. Le Barcelonais fixe Ricardo Pereira et enroule au deuxième. Cavani a bien suivi l’action et trompe Rui Patricio de la tête ! 21eme minute Luis Suarez oblige Rui Patricio à la parade ! Sur un coup franc à 23m dans l’axe, le Barcelonais choisit une frappe à mi-hauteur côté ouvert. Masqué au départ, Patricio a la main ferme pour repousser le danger. 46eme minute Godin envoie une grande chandelle alors que le bloc portugais remonte. A gauche dans la surface, Cavani réussit à maîtriser le ballon et enchaîne avec une volée en angle fermé. C’est directement dans le petit filet. 51eme minute Sur un corner dégagé, Guerrerio jongle devant Nandez afin de se mettre en position de tir. La volée de l’extérieur de l’ancien Caennais fuit le cadre. 55eme minute (1-1) Le Portugal revient dans le match sur un corner. Après un corner joué à deux, Guerreiro ajuste son centre. Cristiano Ronaldo est trop court mais Pepe est juste derrière et fusille Muslera de la tête ! 62eme minute (2-1) Le doublé pour Cavani ! Sur un long dégagement de Muslera, Pepe loupe son intervention de la tête ce qui profite à Betancur. Le milieu de la Juve fixe et décale Cavani sur sa gauche. Le Parisien ne se pose pas de questions et enroule en une touche. Le ballon finit dans le petit filet de Rui Patricio. 69eme minute Sur un centre piqué de Guerreiro, Muslera rate complètement sa prise de balle ce qui profite à Bernardo Silva. La frappe de l’ancien Monégasque s’envole alors que le but était vide. 85eme minute Tout juste rentré en jeu, Manuel Fernandes veut apporter quelque chose. Le milieu prend sa chance de loin mais la frappe flottante n’inquiète pas Muslera. 94eme minute Dernière tentative pour le Portugal. Sur un centre, tout le monde s’écroule dans la surface ce qui profite à Quaresma. Le Portugais reprend de volée directement sur Muslera qui concède quand même le corner.

Tops et flop

TOP 3 L’Uruguay est une équipe qui ne lâche rien et CAVANI en est le parfait exemple. Le Parisien a parfaitement lancé les siens avec une ouverture du score précoce puis en redonnant l’avantage. Mais, plus que son doublé, il s’est sacrifié en étant dans une position de milieu en phase défensive. Précieux de partout mais sorti sur blessure et peut-être absent contre la France… L’attaque portugaise a été en panne à Sotchi mais BERNARDO SILVA n’a rien à se reprocher. L’ailier de Manchester City a été le seul à vouloir mettre du rythme dans le jeu de sa sélection. Propre techniquement et toujours disponible, il n’a malheureusement pas été suivi. Au milieu de terrain, TORREIRA a abattu un travail monstrueux pour gêner la relation entre le milieu portugais et Cristiano Ronaldo. Véritable chien fou, il a coupé bon nombre de trajectoires et fait un pressing permanent. Alors que Cristiano Ronaldo avait fait la différence dans la surface, il est resté debout tel un roc pour repousser le danger. Il a fini avec des crampes, preuve de son activité.

FLOP 3 Malgré des performances en dent de scie depuis le début du Mondial, JOAO MARIO garde la confiance de son sélectionneur et on se demande encore comment. L’Intériste a encore été absent des débats en première période. Un peu plus axial après la pause, il n’a pas plus pesé sur le jeu portugais. A son avantage lors de son prêt à Valence, GUEDES a encore déçu contre l’Uruguay. Censé apporté du soutien à Cristiano Ronaldo, le Parisien a enchaîné les mauvais choix avant de disparaître en seconde période et d’être remplacé par André Silva. Titularisé à la surprise générale à la place de Cédric, RICARDO PEREIRA a été mis en difficulté défensivement. Les deux buts uruguayens viennent de son côté. Offensivement, l’ancien Niçois n’a pas apporté sa qualité de centres qui avait régalé la Ligue 1. Un choix perdant de la part de Santos

Monsieur l’arbitre au rapport

Ce huitième de finale opposait deux équipes rugueuses et Mr Ramos a eu du travail. Pourtant, il a choisi le parti pris de ne pas sortir de cartons mais a tenu son match.

La feuille de match

COUPE DU MONDE – 8EME DE FINALE : URUGUAY – PORTUGAL : 2-1

Fisht Stadium de Sotchi (44 287 spectateurs) Temps chaud – Pelouse moyenne Arbitre : M.Ramos (MEX, 6Buts : Cavani (6eme, 62eme) pour l’Uruguay, Pepe (55eme) pour le Portugal Avertissements : Cristiano Ronaldo (93eme) pour le Portugal Expulsion : Aucune

Monaco© Media 365 MonacoURUGUAY Muslera (5) – Caceres (5), Gimenez (6), Godin (cap) (7), Laxalt (6) – Nandez (6) puis C.Sanchez (80eme), Torreira (7), Vecino (5), Bentancur (6) puis C.Rodriguez (63eme)– L.Suarez (6), Cavani (9) puis Stuani (73eme) N’ont pas participé : M.Silva (g), Campana (g), Varela, De Arrascaeta, G.Silva, M.Pereira, M.Gomez, Coates, Urretaviscaya,Sélectionneur : O.Tabarez

PSG© Media 365 PSGPORTUGAL R.Patricio (6) – R.Pereira (4), Pepe (6), Fonte (6), Guerreiro (6) – B.Silva (7), W.Carvalho (5), A.Silva (5) puis Quaresma (64eme), Joao Mario (4) puis M.Fernandes (84eme) – Guedes (3) puis An.Silva (73eme), C.Ronaldo (cap) (5N’ont pas participé : A.Lopes (g), Beto (g), B.Alves, Moutinho, Dias, B.Fernandes, Gelson, Mario Rui, CedricSélectionneur : F.Santos

Read Full Post »

L’accord trouvé par les Européens sur les migrants dans la nuit de jeudi à vendredi reste très flou. De nombreuses questions se posent encore.

L'accord trouvé par les Européens sur les migrants dans la nuit de jeudi à vendredi reste très flou. De nombreuses questions se posent encore.© Reuters L’accord trouvé par les Européens sur les migrants dans la nuit de jeudi à vendredi reste très flou. De nombreuses questions se posent encore.Les Européens ont trouvé un accord vendredi matin sur les migrations lors d’un sommet à Bruxelles. Le président du Conseil européen Donald Tusk s’en est félicité dans un tweet posté à 4h30 du matin, avant qu’Emmanuel Macron ne commente à son tour l’issue de ce sommet : « C’est la coopération européenne qui l’a emporté », a-t-il estimé, jugeant que « la solidarité que nous devons aux pays de première entrée a été actée ». Le sommet n’a pas permis de débloquer la réforme du régime d’asile européen, enlisée depuis deux ans, qui était son objectif initial.

Mais les Européens se sont accordés sur deux points principaux :

  1. L’exploration du « concept » de « plateformes régionales de débarquement » de migrants secourus en mer hors d’Europe, en coopération avec le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale des migrations (OIM), pour dissuader les traversées de la Méditerrannée.
  2. Les migrants secourus dans les eaux européennes pourront être pris en charge dans des « centres contrôlés » sur le territoire de l’UE, prévoit le texte, d’où ils pourront être répartis dans l’Union quand ils sont éligibles à l’asile et renvoyés vers leur pays dans le cas contraire.

« Il est beaucoup trop tôt pour parler d’un succès. Nous avons réussi à obtenir un accord (au sommet) mais c’est en fait la partie la plus facile de la tâche qui nous attend sur le terrain, quand nous commencerons à le mettre en oeuvre », a rapidement tempéré Donald Tusk vendredi. De nombreux désaccords subsistent et la concrétisation des projets sur lesquels les Européens se sont accordés durant la nuit n’est pas certaine. « C’est un accord très flou sans chiffrage et qui n’engage à rien », estime Sébastien Maillard, directeur de l’Institut Jacques Delors, cité par l’AFP.

Où seront installés les centres hors-UE?

C’est une des nombreuses questions qui se posaient vendredi. Aucun pays tiers ne s’est jusqu’à présent proposé pour héberger de tels lieux d’accueil des migrants secourus dans les eaux internationales, où il est question de distinguer les migrants irréguliers des demandeurs d’asile admissibles dans l’UE, « dans le respect du droit international ».

Le Maroc, la Tunisie et l’Albanie ont déjà fait savoir qu’ils n’accepteraient pas de tels centres. Ces lieux suscitent encore beaucoup de doutes parmi les pays européens, sur les contours concrets des « plateformes » comme sur la compatibilité avec le droit international de ces débarquements hors d’Europe.

Les ONG ont déjà critiqué ce projet. « Les seules composantes sur lesquelles les Etats européens semblent s’être mis d’accord sont, d’une part, le blocage des personnes aux portes de l’Europe, quelle que soit leur vulnérabilité et les horreurs qu’elles fuient, et d’autre part, la diabolisation des opérations non-gouvernementales de recherche et de sauvetage », a déclaré à l’AFP la responsable des urgences pour Médecins sans frontières, Karline Kleijer.

Qui accueillera les « centres contrôlés » en Europe?

La création des « centres contrôlés » sur le territoire de l’UE, qui seraient dotés de moyens européens, est laissée à la discrétion des Etats membres, et de la même manière le partage de l’accueil devra se faire « sur une base volontaire ». L’Italie a salué cette proposition, ne précisant pas pour autant si elle créerait de tels lieux sur son sol. Le texte parle de centres « contrôlés », et non « fermés » comme le proposait la France, sans que le sens de cette nuance ne soit encore clair.

Emmanuel Macron a apporté quelques indications vendredi. « Les centres en Europe se feront sur une base volontaire dans les pays de premier accueil. Ils doivent dire s’ils sont candidats. Certains l’ont exprimé autour de la table. Il leur appartient de le faire publiquement », a expliqué le chef de l’Etat français. Il a pour sa part affirmé que la France « n’ouvrira pas de centres » fermés sur son sol.

De son côté, le chancelier autrichien Sebastian Kurz a écarté l’idée d’installer un tel centre en Autriche. « Bien sûr que non. On n’est pas un pays qui a une frontière extérieure de l’UE, on n’est pas un pays de première arrivée, sauf si les gens sautent en parachute », a-t-il déclaré. Comme à leur habitude, les dirigeants des quatre pays du groupe de Visegrad (Pologne, Hongrie, République Tchèque et Slovaquie) ont refusé de prendre activement part à la politique d’accueil.

Quand le règlement de Dublin sera-t-il réformé?

C’est la question qui agite les 28 actuellement. Ce règlement sur la prise en charge des demandes d’asile devait être au menu de ce sommet européen, mais les divergences en la matière ont repoussé cet objectif. « Un consensus doit être trouvé sur le règlement de Dublin pour qu’il soit réformé sur la base d’un équilibre entre responsabilité et solidarité », est-il écrit dans l’accord, qui ne donne toutefois pas de calendrier pour boucler cette réforme.

Le Premier ministre belge Charles Michel a été catégorique : « Tant que l’accord de Dublin n’aura pas été réformé, il n’y aura pas de solidarité », a-t-il déclaré. La Belgique est l’un des huit pays de l’UE à avoir accepté de prendre en charge les rescapés du navire humanitaire Lifeline autorisé à accoster sur l’île de Malte après avoir été refusé par l’Italie. « Cette opération ne sera pas renouvelée avant une réforme de Dublin », a averti Charles Michel.

La Commission européenne propose de déroger à la règle qui veut que l’on confie la responsabilité du traitement d’une demande d’asile aux pays de première entrée, en période de crise, avec une répartition obligatoire des demandeurs d’asile depuis leur lieu d’arrivée. Mais des pays comme la Hongrie et la Pologne, soutenus par l’Autriche, s’y opposent frontalement. L’Italie demande de son côté un système permanent de répartition et l’abandon pur et simple du principe de la responsabilité du pays d’arrivée.

(avec AFP)

Read Full Post »

Valérie Pécresse s'exprime lors du Conseil national des Républicains, le 30 juin 2018
© VALERY HACHE / AFP Valérie Pécresse s’exprime lors du Conseil national des Républicains, le 30 juin 2018La voix dissidente qu’elle porte au sein du parti et les multiples critiques qu’elle émet à l’égard de son président Laurent Wauquiez ont valu à Valérie Pécresse quelques huées lors de son arrivée au Conseil national des Républicains, qui se tient ce samedi au Palais de l’Europe de Menton.

En janvier dernier, la présidente de la région Ile-de-France avait déjà reçu un accueil mitigé lors du précédent Conseil du parti où elle était venue faire approuver la candidature de son mouvement « Libres! ».

Depuis l’élection de Laurent Wauquiez à la tête des RépublicainsValérie Pécresse n’a cessé de s’opposer à la droitisation du parti, s’inquiétant du « rétrécissement de (sa) famille politique ». Le 18 juin, lors d’une conférence de presse présentant le projet européen de son mouvement, « Libres ! », au lendemain du limogeage par Laurent Wauquiez de sa n°2, Virginie Calmels, l’élue francilienne a toutefois estimé qu’un rapprochement entre les deux droites était possible.

« J’ai théorisé l’idée qu’il y avait deux droites et qu’elles étaient réconciliables, et je pense que ce projet européen est de nature à les réconcilier », a-t-elle ainsi déclaré.

En face, Laurent Wauquiez tente tout pour imposer son leadership et la vision qu’il porte pour Les Républicains. « Il ne peut y avoir de rassemblement qu’autour d’une ligne forte et claire », a affirmé l’ancien ministre à la suite de l’éviction de Virginie Calmels, tout en assurant qu’il ne laissera plus « les petits chapelles et les querelles d’ego affaiblir notre famille politique ». Pourtant, une fois de plus ce samedi, Valérie Pécresse n’a pas hésité à remettre en cause la vision eurosceptique du président LR, estimant qu’il ne fallait pas « faire table rase » de l’histoire de la construction européenne

Read Full Post »

Education prioritaire : la vérité cachée de la prime aux enseignantst

© Getty Images Education prioritaire : la vérité cachée de la prime aux enseignantst

Une prime de 3.000 euros devrait être versée, dès septembre, aux enseignants des écoles et collèges des quartiers difficiles. Mais il pourrait y avoir des conditions…

Jean-Michel Blanquer songerait à conditionner le versement de la prime de 3.000 euros promise aux enseignants des écoles et collèges des quartiers prioritaires, rapporte Les Échos. Le versement, d’abord envisagé sous la forme de trois parts, ne serait pas automatique d’après le quotidien.

Dans le détail, une partie pourrait être modulable et soumise à la réalisation d’un projet collectif, voire aux résultats des élèves. Ce qui conduit le quotidien à parler de « prime au mérite collectif », dans le sillage des déclarations de Gérald Darmanin qui avait envisagé, pour les agents publics, « la généralisation de la rémunération au mérite au niveau collectif et individuel » pour les agents publics.

Le ministère de l’Éducation, contacté par Les Échos, affirme toutefois que « l’idée d’une part modulable n’est pas du tout arrêtée », que « tout est sur la table », et que les conditions de versement « doivent être discutées avec les partenaires sociaux ».

En cas d’adoption d’une part modulable, une « agence de diagnostic et d’accompagnement » pourrait servir à évaluer les projets et les efforts des enseignants tous les trois ans, comme l’avait suggéré l’entourage d’Emmanuel Macron durant sa campagne. « Cette agence d’évaluation est une possibilité, il y en a d’autres », précise le ministère.

Ces conditions pourraient notamment tourner autour de la durée de séjour de l’enseignant dans l’établissement afin de limiter les changements d’équipes pédagogiques. Par ailleurs, les assistants d’éducation (AED) pourraient être exclus du dispositif.

Read Full Post »

Le 27 juin, le navire humanitaire Lifeline avec à son bord 233 migrants a été autorisé à accoster à Malte
© Matthew Mirabelli, AFP Le 27 juin, le navire humanitaire Lifeline avec à son bord 233 migrants a été autorisé à accoster à MalteUne ONG espagnole a annoncé samedi avoir secouru en Méditerranée 59 migrants en provenance de Libye, et le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini a aussitôt prévenu qu’il était hors de question qu’ils accostent dans un port italien.

L’Organisation non gouvernementaleespagnole Proactiva Open Arms a indiqué sur Twitter que son navire transportant les 59 migrants se dirigeait vers « un port sûr », mais il était impossible de savoir où le bateau jetterait l’ancre.

« Malgré les obstacles, nous continuons à protéger la vie de gens invisibles. Leurs récits sur ce qu’ils ont vécu en Libye sont terrifiants », a souligné l’organisation.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Proactiva Open Arms

@openarms_fund

🔵 Rescatadas y a salvo 59 personas a la deriva y en peligro de muerte Ahora todas a bordo rumbo a puerto seguro.
A pesar de obstáculos, seguimos protegiendo el derecho a la vida de los invisibles.Sus historias sobre lo vivido son aterradoras

Les ports italiens fermés « tout l’été »

Matteo Salvini a quant à lui affirmé sur Facebook que le bateau de Proactiva Open Arms avait atteint l’embarcation des migrants avant les gardes-côtes libyens à l’intérieur de la zone de secours libyenne.

« Le port le plus proche est Malte, l’organisation et le pavillon sont espagnols: ils peuvent oublier l’idée de rejoindre un port italien », a-t-il déclaré.

La veille, le ministre italien d’extrême droite avait prévenu que les ports italiens seraient fermés « tout l’été » aux ONG qui secourent les migrants en Méditerranée.

De son côté, le ministre maltais de l’Intérieur Michael Farrugia a contesté la version des faits exposée par Matteo Salvini, affirmant que les migrants avaient été secourus dans une zone située entre la Libye et le port italien de Lampedusa. « Arrêtez de répandre des informations inexactes en désignant Malte sans aucune raison », a-t-il déclaré sur Twitter.

Trois bébés sont morts

Cette semaine, le navire de l’ONG allemande Lifeline a accosté à Malte avec à son bord 233 migrants après une odyssée d’une semaine marquée par de fortes tensions.

Vendredi, trois bébés sont morts, et une centaine de personnes ont été portées disparues lors d’un naufrage au large des côtes libyennes.

Après des semaines de tension, les dirigeants de l’Union européenne sont parvenus vendredi à un compromis qui propose la création de « plateformes de débarquements » de migrants en dehors de l’UE pour dissuader les traversées de la Méditerranée.

Read Full Post »

La victime a été « électrisée » pendant au moins quatre minutes et a fait un arrêt cardiaque, selon les premiers éléments de l’enquête mentionnés par « La Charente libre ».

© Fournis par Francetv info

Un jeune homme, électrocuté par sa guitare électrique, a été grièvement blessé dans une maison à Angoulême (Charente), vendredi 29 juin, selon les pompiers. Il a été transporté dans un état grave à l’hôpital d’Angoulême.

Le guitariste, âgé de 28 ans, a été découvert à terre par un ami qui était brièvement sorti pendant qu’il jouait. L’homme de 36 ans l’a touché pour lui porter secours et s’est pris une décharge électrique. Légèrement blessé, il a alors débranché le système électrique et appelé les secours.

« Electrisé » pendant quatre minutes

La victime a été « électrisée » pendant au moins quatre minutes et a fait un arrêt cardiaque, selon les premiers éléments de l’enquête mentionnés par La Charente libre, qui précise que le guitariste avait été retrouvé tétanisé sur son instrument avant d’être ranimé par les secours.

Read Full Post »

Older Posts »