Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Eric zemmour’ Category

Un colloque UMP reçoit Zemmour en invité vedette

Le club des Réformateurs libéraux organisait une convention sur le thème « les normes vont-elles tuer les libertés des Français ? »

Un colloque UMP reçoit Zemmour en invité vedetteLe chroniqueur Éric Zemmour a été condamné pour provocation à la discrimination raciale. © Niko / Sipa
Click here to find out more!
Le Point.fr

Le chroniqueur Éric Zemmour, récemment condamné pour provocation à la discrimination raciale, s’est taillé mercredi un franc succès à l’occasion d’un colloque de l’UMP sur le « trop-plein de normes » en France. Environ 800 personnes ont longuement attendu, beaucoup en vain, devant une annexe de l’Assemblée nationale pour assister à ce colloque organisé par le club des Réformateurs libéraux.

Ce club, qui rassemble les députés UMP se réclamant du libéralisme économique et que préside le député Hervé Novelli, secrétaire général adjoint de l’UMP, avait organisé une convention nationale sur le thème « les normes vont-elles tuer les libertés des Français ? ». Seules 300 personnes ont pu assister à cette réunion où le journaliste a ravi la vedette aux députés UMP présents ou au tout nouveau ministre de la Défense Gérard Longuet. « A l’applaudimètre, vous l’emportez largement sur les hommes politiques ici présents », a dit l’animateur alors que l’assistance applaudissait à tout rompre le journaliste.

L’association SOS-Racisme avait dénoncé samedi dernier « l’inquiétante dérive » de l’UMP pour avoir invité le chroniqueur à ce colloque et accusé Hervé Novelli d’envoyer un « message manifeste : la condamnation d’Éric Zemmour est infondée et la pensée raciste ne doit pas être interdite dans notre pays ». L’organisation par l’UMP d’un prochain débat controversé sur la place de l’islam en France a ajouté au trouble. Éric Zemmour a annoncé mardi ne pas faire appel de sa condamnation pour « provocation à la discrimination raciale » après ses propos controversés sur « les Noirs et les Arabes ».

« Judiciarisation liberticide » (Zemmour)

« J’ai souhaité qu’Éric Zemmour nous donne sa part de vérité sur cette boulimie normative, cette inflation législative dont nous sommes aujourd’hui victimes », a dit Hervé Novelli en affirmant qu’il l’avait invité avant sa condamnation. Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP venu conclure cette réunion, a stigmatisé « l’overdose de lois, de réglementations », avant de saluer Éric Zemmour « qui fait partie de ces personnalités qui viennent apporter à nos débats un éclairage différent de l’éclairage traditionnel ». Le chroniqueur s’est exprimé pendant une dizaine de minutes, fréquemment interrompu par les applaudissements de l’assistance venue entendre le journaliste vedette « vu à la télévision » plutôt que les interventions des personnalités.

Éric Zemmour a dit s’être « retrouvé bien malgré (lui) dans l’arène médiatique et judiciaire », a stigmatisé à la fois « les législations liberticides » et « le travail de propagande réalisé par l’extrême gauche », et dénoncé « la judiciarisation liberticide du débat démocratique ». « La justice n’a pas de légitimité pour décider de l’innocence ou de la culpabilité d’une parole publique », a-t-il dit. « La démocratie, c’est la mise en scène des passions politiques qui s’affrontent, c’est la guerre civile mimée pour mieux l’éviter. » Les députés du collectif « La droite populaire » de l’UMP ont adressé, le 13 janvier dernier, leur soutien au journaliste. Ils stigmatisaient notamment « ce procès qui en dit long sur la dérive qui conduit à bâillonner la liberté d’expression par les tyranneaux de la pensée unique de l’antiracisme ».

Publicités

Read Full Post »

PROCES

Vidéos. Eric Zemmour poursuivi pour discrimination raciale

 
 

 

Le procès d’Eric Zemmour débute mardi et pour trois jours devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Le journaliste et chroniqueur est poursuivi pour diffamation et discrimination raciale après des propos tenus il y a un an sur Canal + et France Ô. 

Dans l’émission de Thierry Ardisson «Salut les terriens» diffusée le 6 mars 2010 sur la chaine cryptée, Zemmour avait lâché: «Les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes.

.. C’est un fait».

 
 
 
Quelques heures plus tôt, sur le plateau de «L’Hebdo», une émission de France Ô, il avait déjà tenu des propos controversés. Les employeurs « ont le droit » de refuser des Arabes ou des Noirs, avait-il ainsi répondu à une question qui lui avait été posée.
 
 

L’association SOS Racisme a lancé des poursuites contre le polémiste. Selon elle, les propos d’Eric Zemmour tendent  «à assimiler l’origine des personnes et la délinquance», une discrimination passible d’une sanction pénale. Le Mrap, la Licra, l’UEJF et J’accuse sont également partie civile.

Eric Zemmour a prévu d’être présent et fera citer une dizaine de témoins, parmi lesquels le député UMP Claude Goasguen, le chroniqueur Eric Naulleau ou l’ancien secrétaire général de Reporters sans Frontières Robert Ménard.

Dans une longue lettre adressée en mars au président de la Licra, Eric Zemmour avait regretté que ses propos aient «pu heurter», tout en les maintenant. «Il n’y a pas eu de dérapage».

Leparisien.fr

 
 
 

Read Full Post »

Eric Zemmour « aurait été à la droite du maréchal Pétain » en 1940, affirme Georges-Marc Benamou lors d’un débat houleux entre les deux hommes sur le plateau de On n’est pas couché. La séquence, enregistrée jeudi soir et à laquelle le JDD a assisté, résistera-t-elle au montage?

benamou zemmour Indiscret L’émission de Laurent Ruquier a donné lieu à une joute verbale entre Georges-Marc Benamou et Eric Zemmour. (MaxPPP)

Jeudi soir était enregistrée l’émission de Laurent Ruquier On n’est pas couché diffusée sur France 2 le samedi soir. Le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, venait de quitter le plateau. Thierry Roland avait, à l’occasion de son livre, raconté avec verve ses 13 Coupes du monde. L’actrice Anémone venait présenter son dernier film. Vint le tour de Georges-Marc Benamou qui venait présenter son dernier livre, consacré à la France libre, Les Rebelles de l’an 40.

Face au duo de polémistes Zemmour/Naulleau, Benamou répondit d’abord calmement, avant de faire un aparté sur le cas « Zemmour » jugé par ailleurs « sympathique » et « talentueux ». Mais Benamou revint sur les propos de Zemmour concernant les « délinquants noirs et arabes ». Puis dénonça aussi le « caractère insoutenable » d’une chronique récente d’Eric Zemmour particulièrement violente contre l’avortement.

Piqué, Zemmour rétorqua que « c’était un procès stalinien ». Benamou lui répliqua que sa pensée était une « honte », et qu’en 1940 il aurait été à la droite du maréchal Pétain. Ce qui ne fit qu’attiser plus encore la joute verbale qui se prolongea durant un bon quart d’heure. Sous les yeux ravis de Laurent Ruquier. Ce passage sera-t-il maintenu au montage? Réponse samedi vers 23 heures.

Read Full Post »

Par La rédaction du Post
Eric Zemmour dans les locaux du Figaro
Eric Zemmour dans les locaux du Figaro
Max PPP

Une nouvelle fois, on risque d’entendre parler de l’émission « On n’est pas couché », diffusée le samedi en 2ème partie de soirée sur France 2.

Selon le JDD, un gros clash a eu lieu lors de l’enregistrement de la prochaine émission, jeudi dernier.

Le journaliste et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Georges-Marc Benamou était venu présenter son dernier livre dans l’émission de Laurent Ruquier. Mais face à Eric Zemmour, les choses se sont corsées.

En évoquant le « cas Zemmour », Georges-Marc Benamou a d’abord salué un homme « sympathique » et « talentueux ». Mais le journaliste a aussi dénoncé le « caractère scandaleux » des propos d’Eric Zemmour concernant les « délinquants noirs et arabes » mais aussi une chronique récente d’Eric Zemmour particulièrement violente contre l’avortement, indique le

JDD.

C’est là que le ton est monté. Vexé, Zemmour estime qu’on lui fait un « procès stalinien ». Réponse de Benamou: la pensée du chroniqueur est une « honte ». « En 1940 [Zemmour] aurait été à la droite du maréchal Pétain ».

Une phrase qui n’aurait fait qu’attiser le débat houleux entre les 2 hommes. Le clash a duré un quart d’heure, selon le JDD qui s’interroge: la scène sera-t-elle coupée au montage?

(Source: Le JDD)

Read Full Post »