Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘coup d'envoi de la’ Category

Royal cherche un succs rgional pour rebondir

Nicolas Barotte

Sgolne Royal lors de sa prsentation des vux au conseil rgional de Poitou-Charentes le 14 janvier dernier.
Sgolne Royal lors de sa prsentation des vux au conseil rgional de Poitou-Charentes le 14 janvier dernier. Crdits photo : AFP

Sa stratgie en Poitou-Charentes fait grincer des dents jusque dans son camp.

Ne pas se tromper d'chance. Tout sa tche, Sgolne Royal a choisi de dlaisser quelque temps la scne nationale. La prsidente du conseil rgional de Poitou-Charentes mne une campagne strictement locale pour sa rlection. Non pas qu'elle soit en danger face son challenger UMP Dominique Bussereau, secrtaire d'tat aux Transports. L'ancienne candidate l'lyse est toujours ultrafavorite. Son bilan est bon et elle a su mener des combats symboliques, comme sur le sauvetage de l'usine Heuliez, dit un membre du PS qui ne la soutient pas.

Mais de la qualit de sa rlection dpend sa capacit de rebond pour 2012. Ses adversaires se plaisent faire circuler l'ide que pour revenir dans le jeu, elle ne disposera d'une fentre de tir que pendant quelques semaines aprs les lections. Elle devra faire beaucoup de bruit, dit un proche de Martine Aubry.

Elle n'aime pas qu'on l'crive, mais Sgolne Royal est bien seule. Entre la rue de Solferino et l'ex-candidate la prsidentielle, les relations sont au point mort. C'est silence radio, dit-on dans l'entourage de Martine Aubry. Officiellement, la premire secrtaire serait prte se dplacer en Poitou-Charentes pour y tenir un meeting avec Sgolne Royal. Mais pour l'instant, rien n'est prvu.

L'ex-candidate a connu des jours meilleurs. Elle ne peut plus compter sur des sondages favorables. Dans les enqutes d'opinion, elle n'apparat plus comme une concurrente des deux favoris, Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn, comme meilleur candidat pour la prsidentielle gauche. Autre handicap, elle ne peut plus compter sur son courant. Sgolne Royal n'a pas remis la main sur son rseau, depuis que la rupture avec le dput europen Vincent Peillon (l'un de ses lieutenants lors du congrs de Reims) a t tale sur la place publique. Elle ne peut plus non plus compter sur ses allis. Son amiti avec Georges Frche, le prsident controvers de la rgion Languedoc-Roussillon, qui lui avait si utile au moment des votes internes au PS, est devenue bien encombrante. Dans les rangs socialistes, nombreux sont ceux qui regrettent le silence actuel de l'ex-candidate propos de la dernire provocation de Georges Frche.

Une situation singulire

 

Il lui reste sa campagne pour faire la diffrence. Dcide mettre en uvre la stratgie d'ouverture au centre qu'elle avait initie lors de la prsidentielle de 2007, Sgolne Royal a obtenu le ralliement sur sa liste de responsables du MoDem. La prsidente de Poitou-Charentes veut dmontrer sa capacit rassembler largement. Mais comme en 2007, sa stratgie fait grincer des dents au sein de son propre camp. Une ptition a circul, signe par une poigne de militants.

Certains jugent la place laisse aux allis trop importante (5 places ligibles pour le MoDem). Elle se fait au dtriment des socialistes. D'autres contestent l'esprit mme de la main tendue. Mardi, le porte-parole du PS, Benot Hamon, leader de l'aile gauche du parti, a adress un courrier interne aux militants de son courant. Il y voque la situation singulire en Poitou-Charentes. Nous ne l'approuvons pas, dnonce-t-il. La premire consquence du ralliement de personnalits du MoDem a t le dpart de candidats socialistes. S'il fallait une preuve que l'ouverture au MoDem signifie le rtrcissement immdiat de la base socialiste, la rgion Poitou-Charentes vient de la donner. Localement, l'autorit de Sgolne Royal n'est pas conteste pour autant. Mais ses adversaires n'ont pas dsarm. Pour elle, la bataille n'est jamais termine.

Read Full Post »

Franois Bayrou nouveau seul contre tous

De notre envoy spcial Rouen, Rodolphe Geisler
.

–>

Franois Bayrou, sur le march de Talcy, prs de Blois, mardi dernier, pour soutenir le candidat MoDem dans la rgion Centre.
Franois Bayrou, sur le march de Talcy, prs de Blois, mardi dernier, pour soutenir le candidat MoDem dans la rgion Centre. Crdits photo : AFP

Pour le prsident du MoDem, en mauvaise passe dans les enqutes d'opinion, la campagne commence peine.

Bon! Il va falloir se battre En rejoignant jeudi ses collaborateurs pour un petit djeuner de travail, la premire phrase de la journe de Franois Bayrou a t pour se donner du cur. Il venait de prendre connaissance chez lui, en coutant la radio, du sondage donnant les listes du MoDem 4% d'intentions de vote.

Dans la voiture qui le conduit Rouen pour soutenir Danielle Jeanne, chef de file du MoDem en Haute-Normandie, il se refuse commenter les sondages. J'en ai tellement vu, je suis inbranlable. Je ne participe pas la guerre des sondages, concde celui qui est arriv troisime la prsidentielle de 2007. Un proche du prsident du MoDem avoue nanmoins avoir t surpris. Il y a huit jours, un autre sondage nous donnait 9%. Or, je ne vois pas trs bien ce qui aurait pu se passer cette semaine pour que nous chutions ainsi, observe-t-il.

Le parti centriste a enregistr coup sur coup des dfections: en Poitou-Charentes, une partie du MoDem local a rejoint la liste PS de Sgolne Royal. Quant Nicolas About, le patron des snateurs centristes, il a, lui, annonc son ralliement Valrie Pcresse en Ile-de-France.

La chute dans les sondages vient peut-tre galement des tensions internes que connaissent certaines fdrations. Ainsi, en Rhne-Alpes, cette semaine, des centristes ont contest le choix d'Azouz Begag (lire ci-dessous). Mais le problme aurait t rgl. La numro deux du MoDem, Marielle de Sarnez, s'est rendue Lyon lundi pour apaiser les tensions. Ailleurs, dans une dizaine de rgions, la composition des listes n'est pas encore totalement boucle. D'o peut-tre l'impression de cafouillages. Ainsi, en Languedoc-Roussillon, l'actuel chef de file du MoDem, Marc Dufour, pourrait se ranger derrire l'ancien animateur de tlvision Patrice Drevet, de Gnration cologie. C'est une possibilit srieuse, confie un cadre.

Pour Franois Bayrou, la campagne commence peine. L'UMP veut une France toute UMP et Martine Aubry veut une France toute rose. C'est dsesprant! Jamais on a vu une telle rgression de la vie politique franaise. Il faut dpasser ce combat bloc contre bloc.

Le chef centriste reconnat nanmoins un dficit de notorit pour son parti. Notre principal problme, c'est l'tiquette MoDem qui n'a pas encore une identification forte auprs des Franais. Mais c'est normal, parce que c'est une jeune formation. Il faut donc que nous assumions notre choix d'un centre indpendant et que nous assumions cette richesse que reprsentent les personnalits nouvelles que nous prsentons, dit-il.

Une analyse qui ne convainc pas tout le monde au sein du MoDem. Corinne Lepage, l'une des vice-prsidentes du parti centriste, qui s'est fait lire eurodpute en juin dernier, porte un jugement svre sur les choix de Franois Bayrou. Commentant le sondage de jeudi, elle estime que l'effondrement du MoDem est tout fait clair, il ne faut se dissimuler la vrit. Dnonant une occasion compltement rate, elle a ajout qu'aprs les rgionales, il faudra tirer les consquences des choix stratgiques dsastreux (de Franois Bayrou). Selon elle, si le MoDem veut tre un vrai parti politique et non une simple curie prsidentielle, de plus en plus restreinte d'ailleurs, il va bien falloir qu'il change.

Opration serrage de mains

 

En rponse cette attaque peine voile l'adresse de Franois Bayrou, un lu du MoDem se montre cinglant: Il y a toujours des gens qui essaient de profiter des difficults passagres. Et Corinne Lepage s'est spcialise dans le coup de pied de l'ne.

chaud par le souvenir de la campagne des europennes, Franois Bayrou refuse de rentrer dans le jeu des petites phrases. Il ne fera pas de commentaires et prfre mener une campagne de terrain. Il faut rencontrer les gens, l o ils sont, pour parler leur langue, dit-il. Jeudi, Rouen, il est ainsi all la rencontre d'employs d'une PME, avant de retrouver des militants et des Rouennais pour soutenir Danielle Jeanne, o l'homme politique a retrouv son instinct de candidat. Opration serrage de mains. Comment allez-vous? ou Comment a se passe? D'ici au 14mars, le prsident du MoDem entend ainsi faire deux trois dplacements thmatiques par semaine dans chacune des rgions, o chaque fois il dclinera l'chelon rgional l'une des douze mesures de son programme. Aujourd'hui, Franois Bayrou renouvellera ses rencontres avec les Franais. Cette fois, ce sera avec les agriculteurs de Bourgogne.

Read Full Post »

Paca: Laurence Vichnievsky, une juge en campagne

Aliette de Broqua, correspondante Marseille
.

–>

Laurence Vichnievsky (au centre), entoure de ses colistiers et de militants, lors du lancement de la campagne d'Europe cologie le 23 janvier,  Marseille.
Laurence Vichnievsky (au centre), entoure de ses colistiers et de militants, lors du lancement de la campagne d'Europe cologie le 23 janvier, Marseille. Crdits photo : AFP

La chef de file d'Europe cologie-les Verts vient nouveau de prendre de front Michel Vauzelle, le prsident socialiste sortant, candidat un troisime mandat.

Laurence Vichnievsky, chef de file d'Europe cologie-les Verts en Paca, vient nouveau de prendre de front Michel Vauzelle, le prsident socialiste sortant, candidat un troisime mandat. La magistrate, procureur gnral prs la Cour d'appel de Paris, rallie rcemment la politique par son ancienne collgue du ple financier Eva Joly avec laquelle elle a instruit l'affaire Elf, dlivre son message par petites touches. En visite Cadarache (Bouches-du-Rhne), la candidate a, de sa voix pose, trs poliment averti les responsables du futur Iter, la machine d'exprimentation de la fusion nuclaire, et par la mme occasion, Michel Vauzelle, le prsident sortant de la rgion, qu'elle tait contre ce projet de dmnagement du territoire.

Elle propose une autre affectation aux 70millions que la rgion Paca s'est engage apporter ce chantier international de plus de 10milliards. Elle envisage par exemple, l'isolation des logements construits avant 1975, vritables passoires thermiques. Je ne suis pas contre la recherche, au contraire, s'empresse-t-elle toutefois d'ajouter.

La magistrate, qui fait campagne pendant ses vacances, enchane les journes sur le terrain pour se faire connatre du grand public, mais galement des militants cologistes ou associatifs, au milieu desquels, avec son allure trs parisienne, elle dnote souvent. Laurence Vichnievsky n'est pas une cologiste. Quand l'lection sera finie, elle remontera Paris. C'est une parachute, une erreur de casting. Le monde cologiste tel que je le connais ne comprend pas ce choix, a d'ailleurs dclar Catherine Levraud, chef de file du MoDem, qui espre que son pass d'lue Verte va lui permettre de drainer des voix d'cologistes. Je ne peux tre que parachute puisque je ne peux pas faire de politique l o je suis magistrate, plaide Vichnievsky.

Une femme d'quilibre

 

Je suis une modre, une femme d'quilibre, ajoute la candidate qui met en avant la diversit de sa liste et le tandem qu'elle forme avec Jacques Olivier, le maire du Thor (Vaucluse), un rural, Vert et ancien syndicaliste. Elle voque galement un bref passage au PS comme pour compenser le fait qu'elle tutoie le prsident de la Rpublique.

Pour peser, la candidate compte surtout sur son pass professionnel: Mon parcours est une garantie de ce que je serai trs vigilante sur la gouvernance dans une rgion o les affaires se multiplient. Elle veut rompre avec la politique de guichet et de saupoudrage et promet plus de rigueur et de clart dans l'attribution des aides et l'valuation des politiques. Pas question pour autant de taper sur Vauzelle, mme si elle admet tre choque que la justice enqute sur des dtournements de subventions via des associations pour lesquels des proches du prsident ont t mis en examen. La candidate rpte qu'elle ne s'alliera pas au deuxime tour avec quelqu'un qui serait mis en examen. Ce n'est pas le cas pour le moment donc il n'y a pas de sujet!

Read Full Post »

ile-de-France: Pcresse rduit son retard sur Huchon

Sophie de Ravinel
08
.

–>

En tte au premier tour, la candidate UMP aux lections rgionales en le-de-France reste battue par le sortant PS, qui tire profit au premier tour du recul des Verts.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 

En le-de-France, cinq semaines du premier tour, les Verts ptissent de la remonte du PS, qui se rapproche de l'UMP. Selon le dernier baromtre OpinionWay-Fiducial pour Le Figaro et LCI, la liste de l'UMP et de ses allis, conduite par Valrie Pcresse, arrive toujours en tte avec 30% des intentions de vote, un rsultat identique celui du 10dcembre dernier.

En revanche, la liste PS du prsident sortant, Jean-Paul Huchon, est crdite de 26%, en hausse deux points. Europe cologie, avec Ccile Duflot en chef de file, perd trois points et obtient 18%. Loin derrire, la quatrime place reviendrait au FN, avec 6% pour Marie-Christine Arnautu. Prsent initialement par le MoDem comme le Barack Obama franais, le candidat bayrouiste Alain Dolium ne russit pas s'imposer. Crdit de 5%, il reste en de du score du MoDem aux europennes en le-de-France.

gauche du PS, l'effet mdiatique ne joue pas. Le trs emblmatique Olivier Besancenot est devanc par Pierre Laurent, chef de file du Front de gauche dont la notorit est pourtant bien moindre (3% contre 5%). Au second tour, Huchon l'emporterait toujours nettement. Mais l'cart entre le candidat PS et Valrie Pcresse est pass de quatorze dix points. L'amorce d'une remonte pour la candidate UMP?

Trop tt pour avoir des sondages fiables

 

En marge d'une runion de campagne, la ministre de l'Enseignement suprieur s'est voulue confiante, notant que le score de Jean-Paul Huchon est infrieur celui du PS au niveau national. Surprise malgr tout par ces chiffres, elle prfre se rfrer un autre sondage, qu'elle a command elle-mme la Sofres et qui lui accorde dix points d'avance sur Huchon (32% contre 22%). Tte de liste Paris, la secrtaire d'tat l'cologie, Chantal Jouanno estime qu'il est trop t t pour avoir des sondages fiables alors que les socialistes viennent peine de prsenter leur programme. Quand l'ancien ministre Yves Jgo, tte de liste en Seine-et-Marne, il rsume: arithmtique et politique ne font pas toujours bon mnage, et prdit un deuxime tour trs ouvert.

Ct PS, la tte de liste parisienne, Anne Hidalgo, a pass le week-end sillonner les marchs parisiens en compagnie de Bertrand Delano dont elle est la premire adjointe la mairie. Elle n'est pas tonne par la hausse des socialistes. L'accueil est plus positif qu'il ne l'tait il y a encore quatre mois. Et, ajoute-t-elle, je ne vous parle pas de la diffrence avec les europennes. On ne pouvait pas faire trois pas sans se faire engueuler. L'chance est rgionale, mais c'est une tape importante vers 2012. Les lecteurs ralisent, assure Anne Hidalgo, qu'il faut un vote efficace ds le premier tour. Porte-parole de Jean-Paul Huchon, Marie-Pierre de la Gontrie observe, elle aussi, cette attente de gauche et d'une vraie rponse aux besoins sociaux. Mais elle tient rester prudentealors qu'on entre juste en campagne.

Le PCF Pierre Laurent soutient pour sa part que le vote ne se fera pas sur le bilan de Jean-Paul Huchon, mais sur ce que les lecteurs attendent d'une vraie gauche pour les annes venir. Sans relativiser les enjeux rgionaux, il note que les lments nationaux comptent normment, au moins parts gales, surtout en le-de-France.

Read Full Post »

81162coudercune.jpg

Rgionales en Languedoc-Roussillon : pourquoi l'UMP Raymond Couderc croit en ses chances

Par Cyriel Martin

 

Face Georges Frche, Raymond Couderc a des chances de l'emporter en Languedoc-Roussillon DAMOURETTE/SIPA

document.write( »);Click here to find out more!

La lutte fratricide qui oppose Georges Frche au PS en Languedoc-Roussillon pour les prochaines rgionales en viendrait presque faire oublier qu'un candidat de la majorit se prsente galement dans cette rgion. Un candidat qui peut bel et bien crer la surprise le 21 mars prochain. Aprs trois mois de campagne et plus de 50 dplacements, le snateur-maire de Bziers et tte de liste de la majorit prsidentielle, Raymond Couderc, est crdit de 30 % d'intentions de vote au second tour, contre 32 % pour Georges Frche, selon un rcent sondage OpinionWay pour Midi libre . De quoi remplir d'espoir l'entourage de Raymond Couderc.

« On peut reprendre la rgion », affirme-t-on dans son quipe de campagne, rappelant que le Languedoc-Roussillon a t dirig pendant 18 ans par la droite, entre 1986 et 2004. Cette anne-l, le prsident du conseil rgional sortant Jacques Blanc est svrement battu (33,11 %) par Georges Frche (51,17 %), maire sortant de Montpellier, alors tiquett PS. Raymond Couderc, lui, est tte de liste dans l'Hrault, mais il est galement battu par son adversaire socialiste Andr Vzinhet.

L'opportune proposition de loi

Six ans plus tard, la donne a radicalement chang. La gauche, autrefois unie comme un seul homme (PS, PC, Verts) derrire Georges Frche, part en ordre dispers pour le premier tour des rgionales. Europe-cologie, l'extrme gauche et mme le Parti socialiste ont investi des listes contre celui qui a t exclu du PS en 2007. « C'est un petit coup de pouce, c'est sr », reconnat Raymond Couderc, interrog par lepoint.fr, avant de prvenir : « Mais je n'ai jamais pens qu'on pouvait gagner une lection uniquement sur la faiblesse de son adversaire. »

D'autant que son propre camp est galement divis. Christian Jeanjean, maire de Palavas-les-Flots, a maintenu sa candidature en dpit de sa dfaite lors des primaires internes l'UMP. Il a pour cela t suspendu du parti majoritaire. Cette candidature dissidente ne semble pas effrayer Raymond Couderc. « Je ne sais mme pas s'il atteindra les 5 % de suffrages qui permettent de se faire rembourser ses frais de campagne », remarque-t-il. Reste que dans cette lection, chaque voix peut s'avrer cruciale. Ainsi, tous les coups semblent permis. Le candidat de l'UMP n'a donc pas hsit prsenter la semaine dernire, trois semaines du premier tour, une proposition de loi visant punir les drapages verbaux contre… les harkis . Officiellement, il s'agit de « combler un vide juridique », vide juridique qui, chacun s'en souvient, a bnfici en 2007 un certain… Georges Frche.

Read Full Post »

DUEL DU JOUR

lepoint.fr

document.write( »);Click here to find out more!

La campagne pour les rgionales est officiellement lance. Elle va s'taler sur six semaines. L'UMP et le PS ont valid leurs listes, mais certains parlent d'un dbut « gn ». L'UMP a t perturb par l'affaire Clearstream et son rassemblement de ce week-end s'est avr trs morose. Au PS, c'est Georges Frche qui pose problme, tel point que Martine Aubry a dcid de monter une liste concurrente. Que penser de ce dbut de campagne ?

coutez le duel :

Read Full Post »

« Newer Posts