Feeds:
Articles
Commentaires

info:Un fils retenu à Madagascar

Depuis sept ans, un couple de Mussipontains tente d’obtenir un visa pour son fils Tommy, né à Madagascar. À 14 ans, il est hébergé par ses grands-parents.

Arnaud Marchand se bat depuis sept ans pour que Tommy, 14 ans, puisse vivre en France. Il a demandé et obtenu un nouvel acte de naissance.  Photo E.R.

Photo HD Arnaud Marchand se bat depuis sept ans pour que Tommy, 14 ans, puisse vivre en France. Il a demandé et obtenu un nouvel acte de naissance.  Photo E.R.

1 / 2

Photo HD Arnaud Marchand se bat depuis sept ans pour que Tommy, 14 ans, puisse vivre en France. Il a demandé et obtenu un nouvel acte de naissance.  Photo E.R.

Arnaud Marchand se bat depuis sept ans pour que Tommy, 14 ans, puisse vivre en France. Il a demandé et obtenu un nouvel acte de naissance.  Photo E.R.

En 2010, Aurore-Anita quitte Madagascar pour passer des vacances chez sa sœur, mariée à un Mussipontain. Celui-ci a invité son ami, Arnaud Marchand, au repas familial.

L’année suivante, en mars, Arnaud épouse Aurore-Anita. Il a un fils, né d’un premier mariage en 2001. Elle aussi a déjà un enfant : Tommy qui a vu le jour à Madagascar en 2002. « Je l’ai reconnu. Son père ne l’avait pas fait », explique Arnaud, aujourd’hui âgé de 38 ans, agent de maîtrise chez Saint-Gobain. Il montre le livret de famille.

Après son mariage, le couple décide de faire venir Tommy en France. Le début de tracas administratifs, relatés dans la presse en 2013 et toujours au point mort. Dernièrement, Arnaud a inscrit : « Ici vit une famille prise en otage par l’État français » sur une banderole devant sa maison, rue du Bois-le-Prêtre.

Il est excédé par l’attitude du Consulat de France à Tananarive, la capitale malgache, qui estime que la transcription de l’acte de naissance de Tommy n’est pas possible car il s’agirait d’un faux document établi par la mairie. Impossible d’obtenir un visa, « Madagascar et Nantes, où est centralisé l’État civil français, se renvoie la balle ».

Depuis sept ans, le couple lutte « pour mener une vie de famille normale ». Les économies ne sont pas investies dans la maison mais dans les voyages qu’Aurore-Anita effectue tous les 18 mois pour voir son fils aîné. Cet été, elle passe deux mois avec lui, accompagnée par un petit frère de deux ans et demi.

L’ancien député de la 6e circonscription de Meurthe-et-Moselle, Jean-Yves Le Déaut, a soutenu les Mussipontains, il a insisté. Arnaud ressort de nombreux courriers dont celui adressé à Laurent Fabius, alors ministre des Affaires étrangères. « Désormais je ne sais plus vers qui me tourner », se désole Arnaud. « Est-ce qu’il faut monter en haut d’une grue et ne plus en bouger pour que les choses évoluent ? ».

En février, un jugement a été rendu à Madagascar, le couple a obtenu la suppression de l’acte de naissance estimé faux. Un nouveau a été établi. « Nantes l’a reçu il y a quatre semaines et toujours pas de nouvelles ». Arnaud souhaiterait que Tommy, qui vit chez ses grands-parents, poursuive sa scolarité en France à la rentrée. Le temps presse, « à sa majorité, il sera bloqué, il n’obtiendra plus de visa. Il n’en a jamais obtenu pour venir en vacances ».

Arnaud a lancé la page Facebook « Enfants retenus en otage par l’État français à Madagascar ». Il y place tous les articles de presse de couples dans son cas. « On n’est pas seuls, au moins 70 familles, dont une se bat depuis 15 ans ».

Le Mussipontain juge la situation insupportable, parle de déchirure quand sa femme doit quitter Tommy. Après sept années de lutte, confronté à un imbroglio administratif, Arnaud veut encore y croire : « Nous demandons juste le droit de vivre en famille ».

Jérôme BOURGUIGNON

Publicités

Comments RSS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :