Feeds:
Articles
Commentaires

info Madagascar :Beroroha – La course-poursuite avec les dahalo continue

 

 

 

Les trois derniers otages pris par les dahalo ont été libérés dans la nuit de vendredi à samedi, dans le district de Beroroha. Mais les forces de l’ordre continuent la traque.

Regain de tension dans le Menabe. Les dahalo ont relâché les trois derniers otages près de la frontière de Mandabe, dans la nuit de vendredi à samedi. Les victi­mes s’en sont sortis indemnes. L’escadron de quarante bandits armés de fusils de chasse et de kalachnikovs a perdu deux de ses éléments lors d’une course-poursuite menée par les forces de la gendarmerie, selon le commandant de brigade de Beroroha.
« Les dahalo ont menacé d’exécuter les cinq otages si on essaie de les poursuivre »,
a-t-il indiqué. Les gendarmes ont dũ laisser des longueurs d’avance aux malfrats avant de mobiliser les éléments de la compagnie d’Anka­zoabo-Sud, ce afin de mieux intercepter et prendre les fuyards en chasse. À une dizaine de kilomètres, au Nord de Beroroha, les forces de l’ordre ont perdu la trace des dahalo. Ces derniers n’ont toujours pas abandonné leur butin de guerre, les quarante têtes de zébus qu’ils ont dérobés aux villageois de Mandronarivo.
Les otages libérés, de retour à leur village, ont appris à la gendarmerie que le nombre de brigands augmente en chemin.

Stratégie 
De ce fait, des éléments de renfort seront mandés depuis Morondava pour intervenir. Les bandits se dirigent actuellement vers le district de Mandabe et celui de Manja, après une embuscade meurtrière survenue jeudi matin où une exécution d’otage pour chaque dahalo tué a également eu lieu.
Le vol de bœufs, viré en prise d’otages, reprend de plus belle dans le Menabe. Après une poursuite à travers le désert et les montagnes, une nouvelle stratégie de la gendarmerie portera sur un établissement des postes fixes dans chaque axe rapprochant le repaire des dahalo. « Une dizaine d’escadrons sera déployée dans ces zones suspectes », a signalé une source proche de la compagnie de Manja.
Le lundi 18 juillet à Mandro­narivo-Beroroha, l’affrontement meurtrier entre dahalo et villageois était à l’origine de cette prise d’otage. « Ce jour-là, la troupe des bandits a connu la perte de trois vies humaines. Un membre des fokonolona est également tombé sous les balles des malfrats », a précisé le chef du village. Cinq individus ont été ensuite enlevés et deux d’entre eux ont été froidement fusillés sous les yeux des gendarmeries.

Hajatiana Léonard

Publicités

Comments RSS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :