Feeds:
Articles
Commentaires

info Madagascar :Trafic de bois de rose – Deux gros-bonnets encore recherchés

sans-titre

BDR

15.02.2017 | 8:35 Actualités, Faits divers0

Quatre trafiquants de bois de rose ont été arrêtés à Mananara-nord tandis que les cerveaux courent toujours. Les autorités projettent de verrouiller les embouchures. 

Les autorités ont procédé à l’arrestation de quatre trafiquants de bois de rose à Fananahena, Mananara-nord. Deux gros bonnets basés dans la région Sava, soupçonnés d’être à la tête d’un réseau de trafiquants de bois précieux, sont, en revanche, activement recherchés. La semaine dernière, les quatre prévenus étaient en train de remonter des rondins de bois de rose dissimulés dans un cours d’eau, lorsque les forces de l’ordre leur sont tombées dessus.
Lors d’un interrogatoire serré, les quatre dockers ont désigné deux opérateurs économiques. Depuis longtemps, ces derniers sont soupçonnés de tirer les ficelles dans le trafic de bois précieux depuis Madagascar. Traduits devant le Parquet, samedi, les quatre larbins ont été placés en détention préventive. Ils ont, néanmoins, donné les noms des présumés commanditaires. Les rondins que les prévenus étaient sur le point de déplacer, sont, en revanche, gardés à la compagnie territoriale de la gendarmerie nationale, à Maroantsetra. Ils sont au nombre de douze.
« Ce coup de filet est le résultat d’une opération initiée depuis maintenant près d’une semaine, par le ministère de l’Environne­ment, de l’Écologie, de la Mer et des Forêts. Opérant sur la base de renseignements, les autorités ont travaillé de concert avec les forces de l’ordre ainsi que des informateurs déployés dans les points sensibles », explique Théophile Belahy, préfet de la région de Fénérive-est.

Verouillage
Saisissant la balle au bond, il annonce que les autorités locales ainsi que les forces de la gendarmerie, la police et l’armée malgache, vont mener incessamment une opération, visant à verrouiller les embouchures pouvant faire office de voie d’acheminement des rondins, mais aussi de port de fortune où se font les embarquements .
« De nombreux rondins sont déjà saisis. D’autres sont toujours cachés, comme c’était le cas, lors de la dernière prise à Fananehana, une localité enfouie dans l’extrême Nord du district de Mananara-nord, dans une zone limitrophe à Maroantsetra. Dénicher les rondins encore cachés et non déclarés pour les saisir et les mettre en lieu sûr. Voilà un autre défi qu’il faudrait relever, quoi qu’il nécessite des moyens », lance le préfet de Fénérive-est.
Jusqu’à maintenant, les deux gros poissons qui ont réussi à se glisser à travers les mailles des filets demeurent introuvables.

Andry Manase

Publicités

Comments RSS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :