Feeds:
Articles
Commentaires

Incendie à la gare d’Austerlitz : trafic interrompu toute la journée

Le trafic est interrompu à la garde d’Austerlitz à Paris en raison d’un incendie d’origine inconnue qui s’est déclaré très tôt ce matin.
© SNCF – Capture d’écran Twitter

Tous les trains au départ et à l’arrivée de la gare d’Austerlitz sont supprimés pour cette journée du mercredi 23 juillet suite à un incendie qui s’est déclaré ce matin vers 4 h 30 à Vitry-sur-Seine, au poste de circulation de la gare.

Tous les RER C entre Invalides et Juvisy-sur-Orge, les trains Inter-cités, les TER à destination ou en provenance de Tours, Orléans, et Paris Austerlitz ont été supprimés par mesure de sécurité.

Sur son compte Twitter, la SNCF conseille aux voyageurs devant se rendre à Tours, St-Pierre-des-Corps, Montauban, et Toulouse de prendre TGV depuis la gare Montparnasse.

Une enquête est en cours pour déterminer l’origine de l’incendie. La SNCF a déposé plainte pour "pour vérifier notamment qu’il n’y a pas une origine criminelle à cet incendie" a-t-elle déclaré dans un communiqué.

 

 

Au moins cinq enfants et un adulte ont été tués dans un grave près de Troyes (Aube) ce mardi après-midi. Une collision s’est produite entre un poids lourd et un mini-bus, selon le procureur de la République de Troyes. Les petites victimes se trouvaient dans la camionnette avec deux animatrices, selon l’Est Eclair.

Les plus jeunes victimes seraient originaires de Seine-et-Marne, selon le quotidien.

//

L’autre victime est le conducteur de la camionnette. La préfecture de l’Aube a déclenché « le plan nombreuses victimes ».

LeParisien.fr

 

 

L’Est Républicain

 

Les autorités de Houston dans le Texas sont à la recherche d’un automobiliste qui, après avoir eu un accident, a abandonné son fils de 5 mois blessé après avoir été éjecté.

 

 

téléchargement

 

 

A la Une | Le conducteur accidenté abandonne son fils de 5 mois blessé – L’Est Républicain

 

Les autorités de Houston dans le Texas étaient en début de semaine à la recherche d’un automobiliste qui, après avoir eu un accident dimanche soir, a quitté les lieux… en abandonnant sur place son fils de 5 mois blessé !

L’accident s’est produit vers 22 h 30, dans le nord du comté de Montgomery. Alertés, les secours ont trouvé le petit garçon  à une vingtaine de mètres de la voiture retournée. Il en avait été éjecté, explique USA Today

Le père, après une altercation avec la mère, était parti à vive allure avec le bébé à bord. Il avait alors perdu le contrôle de la voiture et quitté la route.Le bébé a été hospitalisé.

 

Le Figaro avec l ‘AFP

Selon un proche de l’enquête, le mari et père soupçonné d’avoir tué sa femme enceinte et ses deux enfants vendredi soir au Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne), s’est rendu hier soir au commissariat de Forbach (Moselle).Le suspect, un Moldave de 37 ans, était activement recherché depuis la découverte vendredi des corps, au domicile familial, de sa femme et de ses deux enfants, deux garçons de 18 mois et 5 ans, morts poignardés. L’homme a été placé en garde à vue juste après s’être rendu. Les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne, à qui avait été confiée l’affaire, "sont venus le chercher dans la nuit pour qu’il soit ramené au 36 quai des orfèvres", a précisé la même source.

C’est le beau-frère de la victime, une femme de 36 ans enceinte de 7 mois, qui avait découvert les corps vendredi soir, gisant dans une mare de sang, avec des traces de coups de couteau à la gorge. La victime est née en Roumanie, selon le Parquet. Son beau-frère et la voisine la présentent comme une Hongroise prénommée Tina.

Selon une source policière, le mari semblait travailler comme son beau-frère sur des chantiers, mais il ne s’y était pas rendu vendredi. Assez rapidement, les enquêteurs ont privilégié la piste d’un drame familial. Un couteau avait été retrouvé sur les lieux du crime et placé sous scellés.

 

Par: Elisabeth Gardet

Une jeune femme de 25 ans, domiciliée à Guyancourt (Yvelines), a déposé une plainte pour , samedi soir, au commissariat local. Le jour même, vers 19 heures, alors qu’elle voyageait dans une rame du RER C entre et Saint-Quentin-en-Yvelines, un homme se serait approché d’elle et se serait masturbé sous ses yeux. Il l’aurait ensuite contrainte à une fellation.

//

L’homme aurait quitté précipitamment la rame en gare de Saint-Cyr-l’Ecole, laissant sa victime en état de choc. Prise en charge par les policiers de Guyancourt en gare de Saint-Quentin, terminus de la ligne, la jeune femme a, en outre, expliqué que personne n’était venu à son secours lors de l’agression.

Le spécialiste qui l’a expertisée dans le cadre de l’enquête a jugé que son récit était « parfaitement crédible », d’après une source proche du dossier. La jeune femme souffre d’un handicap mental et était, à ce titre, « dans un état de grande vulnérabilité » face à son agresseur, selon la même source.

Au du week-end, elle a été examinée par un médecin de l’unité médico judiciaire (UMJ), qui doit se prononcer sur la durée de son incapacité (ITT) en début de semaine. Ses vêtements, touchés par l’agresseur, sont en cours d’analyse, pour détecter d’éventuelles traces d’ADN. L’enquête a été confiée au département d’investigation judiciaire de la brigade des réseaux ferrés (BRF), rattachée à la préfecture de police de Paris.

 

LeParisien.fr

 

 

Afp

Un garçonnet d’un an est décédé vendredi après-midi après avoir été oublié environ une heure par sa mère dans une voiture stationnée devant le domicile de sa nourrice. A Courthézon (Vaucluse), la température était de 34°C

Une équipe de secouristes et un médecin dépêchés sur place vers 16H n’ont pas pu réanimer le bébé, qui était en arrêt cardio-respiratoire, a-t-on appris auprès du Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis) du Vaucluse.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la mère a récupéré son enfant chez sa nourrice à Courthézon vers 13H30, comme d’habitude. Puis elle s’est représentée au domicile de cette dernière, seule, vers 14H30-15H, pour discuter environ une heure, sans informer la nourrice que l’enfant se trouvait dans la voiture.

«Quand la mère est sortie, vers 15H30-15H45, elle a poussé des cris et les deux femmes ont découvert que l’enfant était mal en point», a expliqué le procureur de la République d’Avignon, Bernard Marchal. «En l’état des informations, il y a pour le moins une négligence grave de la mère pour laisser son garçon en plein soleil» dans une voiture, a précisé le magistrat.

« Pas dans son état normal »

La mère, âgée de 31 ans et qui «ne semblait pas être dans son état normal», a été placée en garde à vue à 17H, mais le médecin a prescrit son hospitalisation, a ajouté M. Marchal.

Une enquête de flagrance pour homicide involontaire a été ouverte par le parquet d’Avignon.

Une autopsie du garçonnet sera pratiquée dans les prochains jours pour déterminer les causes exactes de sa mort.

L’enquête a été confié à la brigade de recherches d’Orange.

 
Cruel drame: deux petites filles meurent asphyxiées dans un frigo

Rédaction en ligne

Deux petites filles âgées de 4 et 6 ans sont tragiquement décédées après s’être enfermées dans un frigo pendant un jeu de cache-cache.

2035530250_B973184900Z.1_20140719164155_000_GSU2RK8S8.1-0

Deux petites-cousines Anya Loushkina (4) et Vika Loushkina (6) sont mortes par asphyxie dans un congélateur où elles s’étaient cachées rapporte le Mirror sur son site.

Le drame s’est déroulé dans la maison de la grand-mère des deux petites, dans la région ouest de Novgorod, en Russie.

La porte-parole de la police a déclaré: «Les deux fillettes voulaient faire une blague à leur grand-mère et trouver la bonne cachette. C’est ainsi qu’elles ont décidé de rentrer dans le vieux frigo

«Elles ont refermé la porte mais n’ont ensuite pas été capables de la rouvrir une fois à l’intérieur» poursuit Monica Ershova la porte-parole.

«La grand-mère qui était occupée à des tâches ménagères ne s’est pas inquiétée pensant que les cousines jouaient dans la pièce à côté et ne voulait pas les déranger. Ce n’est que quelques heures plus tard qu’elle s’est rendue compte que les petites avaient disparu. Quand la grand-mère les a retrouvés dans le frigo, elles étaient déjà malheureusement mortes.»

Les parents des deux petites étaient au travail aux moments des faits et avaient laissé les filles avec leur grand-mère afin qu’elle y regarde

Katerina Loushkina (27) la maman d’Anya a fait une dépression nerveuse en apprenant la nouvelle du décès de sa petite fille. Sa sœur Elena Loushkina (32), qui a trois autres enfants, des fils venait de se retrouver célibataire.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 263 autres abonnés