Feeds:
Articles
Commentaires

Lyon : un homme frappe ses enfants et les emmène à l’hôpital

En deux jours, le personnel d’un hôpital lyonnais a vu arriver un homme de 38 ans avec ses enfants blessés. Jeudi dernier, il accompagnait sa fille et admettait l’avoir corrigée (12 jours d’ITT). Deux jours plus tard, cet habitant du 7e arrondissement de Lyon revenait avec son garçon âgé de 7 ans (18 jours d’ITT). Le père, ainsi que la mère, ont été interpellés et doivent être présentés au parquet ce jeudi.

Rédigé dans Faits Divers le 27/11/2014 à 13h15

Le 3 novembre, Karisa se trouvait à l’hôpital pour mettre au monde son deuxième enfant.

Au moment d’accoucher, le liquide amniotique s’est mélangé avec le sang de la mère. La maman a eu un choix à faire tout de suite : soit sauver sa vie, ou sauver celle du bébé.

Elle n’a pas hésité et a sacrifié sa vie.

Kristina aura juste le temps de savoir que son bébé est en bonne santé avant de mourir. Ses derniers mots seront ceux-ci : «Combien pèse-t-il?»

«Comment vais-je expliquer à mon fils que sa mère est morte en lui donnant naissance? J’y pense tout le temps. Que lui répondre quand il me demandera où est sa maman? Appréciez ce que vous avez, parce que vous ne savez jamais quand on va vous l’enlever» a indiqué le père.

 

 

La Gazette de Puteaux:

Kristina est une maman exemplaire, car elle a choisie de sauver la vie de son bébé , plutôt que la sienne.

La  Gazette de Puteaux adresse ces sincères condoléances à son mari et  ces enfants.

Malgré la douleur du papa , du à la perte de sa femme admirable,  j ‘espère que ces derniers mots  :  » Combien pèse t-il ? » ,le papa le dira à son fils lorsqu’il lui demandera ou est  ,jusqu’au bout ta maman t’as aimé et ces derniers ont été pour toi ,puisqu’elle a demandé « Combien pèse t-il?  » puis elle est partie pour toujours rejoindre le paradis.

Alors ces associations ou Fondations que ce soit en France ou au Canada arrêtez de vous faire du buzz , sur le dos des enfants, étrangement là on ne vous entend pas ,vous n’êtes même pas capable de relayer l’info. Non vous préférez les personnes qui nous  diffament .

Sachez une chose , c’est que  mes enfants sont tous pour moi , et si un jour je devais choisir entre ma vie et celle de mes enfants, et bien je choisirai de sauver mes enfants, car je sais qu’avec mon mari ils seront très bien. Et je suis également capable de donner ma vie pour mon mari.

 

10408540_10152791100046839_2976588557965984844_n

 

 

Une humoriste pas comme les autres à la fois tendre ; à la fois émouvante et des coups de gueules

Mais tout cela avec tendresse parfois surprend quand elle parle de nos politiques et tout cela sans un soupçon de méchanceté. A tous les fans je dirais qu’un mot allez-y en masse et pour les autres

Qui n’adhère pas je dirais avant de jugé prenez vos places.

Quand à nous, nous la remercions de ces moments inoubliables partagés, bon comme d’habitude

Laissez deux places au fond de la salle mon mari et très intimidé dans les trois rangés du début.

images

 

 

Aujourd’hui  la Gazette de Puteaux fête ces 6 ans , c’était le 28 Novembre 2088.

le 1 er article était :  » Nous lançons un appel aux Avocats; aux Psychiatres; aux Pédopsychiatres et à des Médecins. »

En 6 ans , il y a eu 10462 articles de publiés; 242 117 vues et 1755 commentaires.

La Gazette de Puteaux est un journal d’informations générales ;  de politiques; de faits divers ; sur le monde ; des recettes de cuisines ; des recettes Malgaches; des informations sur Madagascar. Sans oublier des liens vers des sites d’ amis  ; des sites politiques.

La Gazette de Puteaux est également sur twitter,depuis le site il y a le lien pour suivre  sur twitter.

Décès à 64 ans d’Erick Bamy, «doublure» vocale de Johnny Hallyday

ARCHIVES. Le chanteur Erick Bamy, qui fut le choriste et une quasi-«doublure» vocale de Johnny Hallyday sur scène pendant plus de 25 ans, est décédé brutalement jeudi à Lille à l'âge de 64 ans.

ARCHIVES. Le chanteur Erick Bamy, qui fut le choriste et une quasi-«doublure» vocale de Johnny Hallyday sur scène pendant plus de 25 ans, est décédé brutalement jeudi à Lille à l’âge de 64 ans.
| LP/ERIC BUREAU

Le chanteur Erick Bamy, qui fut le choriste et une quasi-«doublure» vocale de sur scène pendant plus de 25 ans, est décédé brutalement jeudi à Lille (Nord). Il est décédé «brutalement, à la suite d’une maladie foudroyante», a précisé sa famille. Il devait fêter ses 65 ans dimanche.

 Capture

Né à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, le 30 novembre 1949, le chanteur avait un timbre de chanteur de rythm n’ blues et de soul. Il avait commencé sa carrière de chanteur dans les années 60. Sous le titre de «coordinateur musical» aux côtés de Johnny, il s’était imposé aux côtés de l’«idole des jeunes» au point d’être parfois vu comme sa «doublure» vocale et de le remplacer parfois pour les réglages avant les concerts.

En 2013, il avait publié un album avec le groupe Vigon Bamy Jay («The Soulmen»). Il venait d’en enregistrer un second, dont la sortie était prévue pour 2015, a annoncé le service de presse de M6, qui a publié ce disque sous le label M6 Interactions.

Erick Bamy – Mamma mia

erick Bamy st Tropez 14 07 87 tournée Johnny Hallyday

Assemblée nationale

La loi des finances 2015 adoptée sans amendements et sans le MAPAR

 par Léa Ratsiazo

JPEG - 35.7 ko

La loi des finances pour l’année 2015 vient d’être adoptée à l’unanimité par les 103 députés présents à l’hémicycle de Tsimbazaza ce 27 novembre. Les élus de MAPAR (Miaraka amin’ny prezidà Andry Rajoelina) ont quitté la salle avant le vote ; les 103 députés restants ont adopté sans amendements cette loi des finances initiale 2015.

Le groupe MAPAR conteste la part minime, 5% seulement, destinée aux collectivités décentralisée dans cette loi des finances 2015. La part belle revient au ministère d’État aux infrastructures et à l’aménagement du territoire dont le ministre de tutelle est aussi le président du parti au pouvoir, le HVM, relève la député MAPAR Lanto Rakotomanga. Cette dernière craint que les collectivités décentralisées dont les dirigeants ne sont pas membres du parti présidentiel risqueraient d’être lésées dans cette situation. Raison pour laquelle les députés MAPAR se sont abstenus, poursuit-elle.

Or, la veille, un groupe d’élus composés de MAPAR, VPM-MMM, Hiaraka Isika, Avana et certains indépendants avaient contesté justement cette non considération des collectivités décentralisées et avaient appelé les députés à ne pas voter la loi des finances. Parmi les grands groupes, seuls le HVM et le TIM n’ont pas contesté officiellement la répartition du budget de l’État. Mais finalement, tous, à part le MAPAR, ont accepté tel quel le projet de loi des finances. Certains députés avancent que c’est pour gagner du temps et qu’ils envisagent de se manifester lors du vote d’une loi de finances rectificative dans 6 mois.

Notons que des tablettes numériques ont été offertes aux députés et assistants parlementaires ce 27 novembre, mais ce n’est qu’une coïncidence si la loi des finances a été adoptée ce même jour à l’unanimité et sans amendement. Car ce serait trop gros si on « achetait » le vote des députés par des tablettes numériques !

Nouvelles accusations contre Kader Arif

Le Point -

Mediapart fait de nouvelles révélations sur la société du frère de l’ex-secrétaire d’État aux Anciens Combattants, visée par une enquête préliminaire.
La société du frére de Kader Arif aurait travaillé pour le candidat Hollande, selon Mediapart.
La société du frére de Kader Arif aurait travaillé pour le candidat Hollande, selon Mediapart. © Alain Jocard / AFP

 

Les proches de Kader Arif auraient travaillé pour la campagne présidentielle de François Hollande en 2012 à hauteur de 700 000 euros, révèle Mediapart. Le site d’information a épluché les factures de la société du frère de l’ex-secrétaire d’État aux Anciens Combattants, AWF Music, visée par une enquête préliminaire. « Les sociétés d’événementiel pilotées par le frère et les neveux du secrétaire d’État démissionnaire ne se sont pas contentées de contrats juteux avec le conseil régional du Midi-Pyrénées et le ministère de la Défense », expliquent les journalistes Mathieu Magnaudeix et Mathilde Mathieu.

AWF Music avait été initialement chargée des petits meetings du candidat Hollande. « Mais à un mois du premier tour, en mars 2012, l’équipe du candidat l’a remerciée en catastrophe, après une trentaine de prestations […] d’une qualité jugée insuffisante », explique Mediapart. C’est le Parti socialiste, et non François Hollande, qui aurait alors versé un « dédommagement » à la société du frère de Kader Arif. Régis Juanico, trésorier du PS à l’époque, a concédé avoir budgété 85 000 euros à cet effet.

Interrogé par Mediapart, un ancien responsable de campagne confie : « Il ne peut pas y avoir de favoritisme au sens pénal du terme puisqu’un candidat est absolument libre de choisir ses prestataires. Mais il n’est pas impossible que Kader ait un peu forcé le passage. »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 269 autres abonnés